FC Valence : L’entraîneur Cesare Prandelli claque la porte

Arrivé à Mestella il y a peine trois mois, Cesare Prandelli a (déjà) pris la décision de remettre sa démission à la direction du FC Valence.

Valence la difficile a encore frappé. Cesare Prandelli avait pris l’équipe espagnole en charge le 29 septembre dernier. À peine trois mois après, il décide de quitter le navire.

Pourquoi ? Parce que l’Italien n’aurait pas beaucoup apprécié que la direction du club refuse ses demandes pour le marché des transferts. Selon AS, il voulait faire venir cinq recrues, des joueurs de plus de 26 ans. Mais sa demande aurait été refusée en raison du fair play financier.

Après Gary Neville et Pako Ayestaran (respectivement virés en mars et en septembre), l’ancien entraineur de l’équipe d’Italie est le troisième entraîneur à quitter le club en 2016. Déjà intérimaire du club en 2008 et 2012, «Voro» Gonzalez va une nouvelle fois prendre les rennes de l’équipe première.

« Cesare Prandelli a présenté, ce vendredi 30 décembre, sa démission irrévocable comme entraineur de l’équipe première. “Voro” Gonzalez le remplacera comme responsable de l’équipe fanion. Ce samedi 31 décembre à 10h, le club organisera une conférence de presse », indique le club par un communiqué de presse.

Sur huit matchs de Liga, Prandelli n’a pu faire mieux qu’une seule victoire, trois matchs nuls et quatre défaites. Il laisse l’équipe de Valence en 17e position du championnat espagnol, à égalité avec le premier relégable du classement, le Sporting Gijon.

Classement Liga Valence


MISE-À-JOUR le 2 janvier

Cesare Prandelli n’est plus l’entraineur de Valence. Anil Murthy, le directeur exécutif du club s’était exprimé sur la démission de l’Italien : « Quel type de personne espère que le club lui garantisse cinq recrues – voire plus – de 26 ans à une semaine du début du mercato ? Qui, avec son expérience, décide qu’il ne peut plus rien faire pour améliorer l’équipe ? Il n’a pas de solutions, il a décidé que ce n’est pas son défi, il s’est avoué vaincu ».

Prandelli n’a pas tardé à répondre. Devant la presse, il a affirmé que son départ était en effet lié aux désaccords sur le prochain mercato : « J’ai demandé certains joueurs. Peter Lim m’a dit d’accord. Lim a dit à Suso de les recruter immédiatement. Suso m’a dit que nous avions un accord avec la Juventus et que je devais juste parler avec Zaza, parce qu’il avait quelques doutes à propos de Valence. Nous sommes revenus de vacances et Zaza n’était pas là. J’ai demandé pourquoi. Peter Lim m’a répondu que nous étions sur le point de recruter quatre joueurs mais que la présidente avait affirmé que nous ne pouvions en acheter qu’un. J’ai décidé de démissionner, en respectant les supporters et la ville de Valence. Je suis venu ici avec un projet important, pas un projet ridicule. »


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur StitcherPlayer FMGoogle Play MusicRZOiTunes et sur la page kanfootballclub. Merci à notre partenaire miseojeu.

Laisse nous ton commentaire

commentaires