Victor Vazquez, ou une pépite au parcours différent

Jeudi dernier, l’Espagnol de 30 ans a mis deux buts et a été un élément clé de son équipe contre le Crew de Columbus.

Après avoir marqué le premier but du match sur un tir de pénalité, le voilà qui frappe un superbe coup franc sous le mus pour tromper la vigilance du gardien Zack Steffen.

Quel est le parcours de ce joueur? Comment a-t-il rebondi en MLS? Voilà le parcours d’un milieu offensif très talentueux.

Une pépite à la Masia

Victor Vazquez entre à l’académie du FC Barcelone à l’âge de neuf ans. Il évolue avec de jeunes joueurs prometteurs, comme Cesc Fabregas, Gerard Pique ou Leo Messi. Cependant, des blessures au genou ralentiront sa progression. Il ne connaitra donc pas la carrière qui lui était promis, comme celle de ses coéquipiers de l’académie.

Il jouera une saison complète avec le FC Barcelone B, en troisième division, comme « substitut régulier », pour aider le club à grimper en D2 espagnole. En 2011, il sera transféré au Club Brugge, en Belgique.

Il s’imposa rapidement comme titulaire avec cette équipe de haut classement, alignant les passes décisives. Sa meilleure saison au niveau personnel fut en 2012-2013, où il délivra quelques 11 passes en 20 matchs. Son rôle fut plus effacé en vers la fin de son séjour, en 2015-2016, où le club finit champion de Belgique.

En janvier 2016, il fut transféré au Cruz Azul pour un montant de 2,95 millions de dollars canadien. Après une fin de saison 2016 assez bonne où il joua la majorité des matchs, des blessures le ralentit énormément en début de saison 2016-2017, allant même jusqu’à demander de quitter le club, se dirigeant vers Toronto.

Beaucoup de talent, mais un corps très fragile

En théorie, Victor Vazquez est un joueur quasiment sans faille. Il sait passer le ballon, frapper, de loin ou de près, centrer et il a une très bonne vision du jeu. En MLS, on peut le comparer à des joueurs comme Sacha Klejstan ou Lee Nguyen. Cependant, il est si souvent ennuyé par les blessures qu’on ne peut le considérer comme un élément indiscutable dans un alignement. Il est souvent incapable de finir un match au complet.

Par contre, il n’est pas le seul joueur régulièrement blessé de l’alignement de Toronto, et il demeure une excellente option en milieu de terrain en l’absence de Sebastian Giovinco. Il n’est pas étranger au succès du Toronto FC. En résumé, ce joueur a un talent indéniable et il peut faire de grandes choses dans un club, mais on doit le gérer de façon intelligente!


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur Stitcher, Player FM, Google Play Music, RZO, iTunes et sur la page kanfootballclub. Merci à notre partenaire miseojeu.

Laisse nous ton commentaire

commentaires