Le 4 et 5 mai dernier a eu lieu le grand vide-dressing Violette Sauvage à la galerie Nikki en plein cœur du Marais.

Cet événement qui a lieu entre 6 et 10 fois par an a réuni plus de 150 accros du shopping et des jeunes créateurs. La démocratisation de la mode, la création et le recyclage sont les buts de l’association de Violette Sauvage. À en juger de la queue monstre pour s’y rendre, l’initiative a plu aux Parisiennes toujours avides de bons plans.

VIOLETTE SAUVAGE 1

Nous sommes allés à la rencontre d’une vendeuse, Diane Audrey Ngako du blog thacrunch pour lui poser quelques questions.

Bonjour Diane, est-ce que tout se passe bien ?

Oui merci, tout se passe très bien. Ce que je trouve intéressant chez Violette Sauvage, c’est que le nombre de clients potentiel varie de jour en jour. Aujourd’hui on attendait 1500 à 3000 personnes alors qu’on a en vu défiler environ 3500. C’est donc une très bonne journée, il y a du monde, on vend bien et toutes les vendeuses de Violette Sauvage sont contentes.

Participes-tu fréquemment à des ventes pour tes vêtements et/ou tes créations ?

En ce qui me concerne, je fais environ 5 à 6 vides-dressing par an, que ce soit chez moi ou avec d’autres personnes.

Comment fais-tu la promotion d’une vente ?

Chez Violette Sauvage ce qui est bien, c’est qu’elle a déjà une base de cliente qui s’élève à environ 15000 personnes, donc je n’ai pas vraiment besoin de faire une promotion. En ce qui me concerne, j’utilise généralement les réseaux sociaux, ma page fan Thacrunch.

VIOLETTE SAUVAGE 3

De quelle manière sélectionnes-tu tes vêtements ?

Pour ma journée chez Violette Sauvage, sachant qu’il n’y a pas qu’un seul type de cliente, j’ai misé sur le basic et le chic. Donc je peux autant amener un sac Miu-Miu qu’un sac Lancel ou Zara, car les demandes des clientes sont très variées. Contrairement aux clientes qui visitent mon blog, qui sont pour la plupart étudiantes ou nouvelles sur le marché du travail. En effet ces clientes-là recherchent la plupart du temps des très bons plans. Aujourd’hui j’ai alterné les deux genres, entre le basic et le chic, cela a bien fonctionné donc je suis contente.

As-tu des conseils à donner pour d’autres blogueuses qui souhaiterait faire la même chose ?

Aux autres blogueuses ou pas, car ici il n’y a pas que des blogueuses, donc les personnes qui aspirent à vendre leurs affaires dans des vides dressings, en tout cas dans celui de Violette Sauvage il faut vraiment avoir des plus ou moins neuves même si vos vêtements sont vintages faites en sorte qu’ils soient de bonne qualité et tout devrait bien se dérouler. Je vous conseille de suivre ma page fan, où je fais la promotion des vide-dressing qui arrivent et d’événements ayant rapport avec la mode.

Merci Diane et bonne continuation !

Merci de ta visite.

VIOLETTE SAUVAGE 2

Pour plus d’information sur les prochains événements rejoignez le groupe facebook Violette Sauvage: Vide-dressing & Association

Comments