Watch The Throne à Montréal par Francis Molasoko

Watch The Throne à Montréal

La semaine dernière au Centre Bell un peu plus de 15 000 personnes ont regardé le trône. Sur celui-ci étaient assis Shawn Corey Carter et Kanye Omari West.

Montréal faisait évidemment partie de la liste des villes nord-américaines accueillant le Watch The Throne Tour. Et selon les « on- dit », il s’agissait de la plus grosse ambiance jusqu’à présent! Il était 21h17 sur mon Blackberry lorsque l’instrumental de H.A.M a démarré, les lumières ont éclairées la scène sur laquelle un immense drapeau des States allait du plafond jusqu’au sol. Et BOOM c’était parti pour plus de 3 heures de show avec en dessert N*ggas in Paris 5 fois de suite, mais ça on ne le savait pas encore…

Kanye West est alors apparu sur un bloc juste devant la scène principale alors qu’au même moment je me suis retourné à cause de cri provenant de derrière moi : il s’agissait du mari de Beyonce qui lui faisait son entrée par l’opposé de la salle. Les deux artistes se retrouvaient donc sur un bloc chacun aux extrémités de ce qui serait la patinoire. De là, ils ont servi le public avec Otis, Who Gon Stop Me, Welcome To The Jungle et Gotta Have It. Après ce titre Kanye a fui le stage et Monsieur Carter en a profité pour balancer quelques-uns de ses gros titres. Et même si sur le ticket il était écrit « Watch The Throne » toute la salle a repris en cœur les refrains de Hard Knock Life, Izzo, Empire State Of Mind, I Just Wanna Love You et j’en oublie sûrement. C’est alors qu’a retenti le fameux « Laaaaaa laaa lala waiting untill my money right!» (Can’t Tell Me Nothing) annonçant le retour sur scène de Kanye. Il a enchainé avec All Falls Down, Jesus Walk titres issus de son album The College Dropout. Jay-Z qui s’était éclipsé pendant que son compère rappait est revenu et ils ont donc chanté ensemble plusieurs de leurs titres personnels. C’était donc à base de Stronger, Big Pimpin’, Flashing Lights, Encore, Good Life, mais c’est le beat de Gold Digger qui a reboosté la salle qui n’avait pas besoin d’être plus folle qu’elle ne l’était déjà! Je me souviens être monté sur ma chaise sur le premier « She takes my money! ». Kanye est reparti pendant que Jay-Z entama 99 Problems en featuring avec le Centre Bell…

C’est alors que Kanye est réapparu sur le bloc opposé à la scène pour chanter Dark Fantasy ainsi que d’autres titres. Puis ils se sont retrouvés pour le final, chantant plusieurs autres titres de Watch The Throne: No Church In The Wild, Lift Off etc… Puis le bouquet final. Après avoir chauffé l’audience, K.West annonce « There’s still a city we need to take you! » pour les lecteurs ayant des lacunes en anglais : « Il reste une ville dans laquelle nous devons vous emmenez! » et là le public cria « N*ggas In Paris!!!! » Puis l’instrumental a retenti. Au moment où j’écris, j’ai des frissons rien que de repenser à ce moment. Et comme ce sont des Américains et que le mot « entertainement » vient de là bas, ils ont enchainés ce titre 5 fois de suite pour le grand bonheur des fans qui ne voulaient plus quitter la salle. Mon Blackberry affichait 0h04. Après presque 3h de show et une trentaine de chansons, je suis parti plus que satisfait. En sortant c’est tout le monde qui chantait N*gga In Paris, se ruait sur les stands de t-shirts, puis aux abords du Centre Bell on entendait toujours l’instrumental de N*gga In Paris dans les voitures.

Moi même qui ne raffole pas spécialement de concerts, je peux vous assurer que je ne suis vraiment pas prêt d’oublier ce qui s’est passé au Centre Bell de Montréal.


Cet article a été rédigé par Francis Molasoko du blog mola6ko.blogspot.com
Bio de Francis : Joueur de NCAA à West Virginia University. Easy to dream a dream but it’s harder to live it… !
Suivez-le sur Twitter : @6koblog

Laisse nous ton commentaire

commentaires