BPW 2013 - KpaliméLYSD ce n’est pas que du sport, c’est aussi de la sensibilisation scolaire et sociale. Pouvez-vous en dire plus sur ce que vous transmettez à la jeunesse ?

Depuis quelques mois, LYSD est le relais de l’African Leadership Academy (ALA) au Togo. ALA est une école qui recrute des jeunes âgés de 16 à 19 ans passionnés par l’Afrique, avec un potentiel de leader, un esprit d’entrepreneuriat, engagé dans leur communauté et avec une aptitude académique.

Un jeune de Kpalimé — Ives Galley — a été le premier Togolais à intégrer ce programme. L’idée est de permettre à d’autres Togolais (et Béninois) de rejoindre cette académie qui ouvre les portes à des universités prestigieuses aux États-Unis et en Angleterre. Nous allons mettre en place un stand dans les villes durant nos prochains événements afin d’informer les jeunes sur l’existence de cette structure. L’accès à l’information n’étant pas accessible à tous dans notre pays.

D’ailleurs Ives doit beaucoup à M Fousseni, un de ses professeurs au lycée de Kpodzi qui lui a permis de connaitre le programme ALA. A sa demande, nous avons rencontré son mentor afin d’aider d’autres jeunes de sa ville et de son pays à intégrer ALA. En plus de la mission que Ives et ALA nous ont confiée, nous allons travailler avec les responsables du lycée pour rénover leur terrain de basket et permettre aux jeunes de ce lycée de s’épanouir par le biais du basketball.

Avec nos actes nos transmettons beaucoup plus à ces jeunes que par la parole. Je pense que peu de personnes prennent leur voiture le samedi matin à 5 h 30 pour aller jouer au basket-ball avec eux.

Si nous vous faisions un don de 100 $ comment serait-il utilisé ?

Je prendrai 4 jours de congé, je ferai le plein et j’irai dans plusieurs villes dans le nord du Togo rencontrer d’autres jeunes et visiter les infrastructures sportives.

Nous avons reçu plus de 100 dons allant de 5 à 240 € pour la BPW 2013. Nous connaissons la valeur de l’argent et savons que chaque franc, dollar ou euro compte. Nous veillons à ce que les financements soient alloués à nos projets.

Comment ceux qui ont besoin de votre accompagnement peuvent rentrer en contact avec votre association ?

Nous avons un site internet (www.lysdproject.org), une page Facebook (LYSD Project) et une adresse mail (contact@lysdproject.org). Mais attention, nous aidons à structurer les projets, nous ne sommes pas une association qui offre du matériel et donne de l’argent !

Par exemple, au Togo nous accompagnons l’association KINTUADI dans son projet de construction d’un playground dans le village de Kouvé, situé à 2 h de Lomé. Avec ses 25 000 habitants et sa trentaine d’établissements scolaires, Kouvé ne possède qu’un terrain de football comme aire de jeu. Arthur Sene, Président de cette association était à nos cotés en mars 2013 lors de la BPW 2013 afin de rencontrer les responsables du village et lancer un projet de construction d’un terrain de basketball type playground.

Au cours de ces 8 derniers mois, les membres de KINTUADI ont rassemblé les fonds nécessaires pour la construction de ce terrain. Une mobilisation va également s’organiser afin de collecter des équipements à destination des jeunes de Kouvé désireux de s’adonner à la pratique de la discipline.

L’inauguration aura lieu en avril 2014 durant la 2e édition de la Basketball Promotion Week.

Durant la BPW 2014, en plus de KINTUADI, nous serons partenaires de l’association ENFANTS DU BÉNIN DEBOUT. Lors d’un forum organisé par l’association Afrique pleine d’Avenir (APA) à la mairie du XIIe à Parus, nous avons rencontré Ahmed et Tatiana (fondateurs d’EBD). Partageant, les mêmes valeurs et la même vision pour l’Afrique, la connexion s’est faite toute seule.

EBD fera deux camps de basket au Bénin et LYSD enchainera une semaine au Togo. Nous allons nous soutenir mutuellement.

« Seul on va vite, ensemble on va loin ».

LYSD - Coachs Togo

Vous travaillez aussi sur deux médias Africa Top Talents et Africa Top Sports. Pourriez-vous les introduire à nos lecteurs ?

Africa Top Sports est un site d’informations sportives dédié aux Africains et à la diaspora. 10 journalistes produisent tous les jours une cinquantaine d’articles sur les athlètes africains aussi bien sur notre continent que dans le monde. L’actualité nous oblige également à parler des joueurs phares non africains. La volonté est d’avoir un média où les Africains et la diaspora pourront retrouver toutes les informations qui les intéressent.

Le projet a été lancé il y a un an et nous avons environ 700 000 visites par mois. L’ambition est d’atteindre vite le million. Nous avons réalisé notre pic d’audiences il y a quelques jours avec 80 000 visites. La Coupe du Monde de football au Brésil devrait nous permettre d’exploser nos chiffres.

Mon rêve est de faire de ce site un espace communautaire pour les Africains passionnés de sport.

Quant à Africa Top Talents, c’est un projet qui vient d’être lancé. On publie le portrait des africains – avocats, médecins, ingénieux, chanteurs, sportifs, entrepreneurs, qui font la fierté de notre continent. Dans un avenir proche, nous souhaiterions faire des émissions autour de ces personnalités qui font bouger l’Afrique.

Amadou Fall - ATS

Parlez nous de votre rôle et à quoi ressemble une journée type ?

Je suis responsable du management du projet ATS à Lomé au Togo. Je suis responsable du recrutement, de la recherche des partenaires, de l’analyse de nos audiences et je dois être force de proposition auprès des investisseurs. J’aime écrire donc à mes heures perdues je publie quelques articles. ATS veut devenir le média sportif numéro un en Afrique, j’aime les challenges. Nous dépendons des audiences et des événements sportifs. Le site doit tourner 7 jours sur 7 et 24 h sur 24, vous pouvez donc oublier la journée type, on s’adapte dans le monde des médias.

Par l’ensemble de tes activités, vous influencez de façon positive les lecteurs d’AfrokanLife, pouvez-vous partager des conseils à nos jeunes entrepreneurs ?

Je ne suis pas entrepreneur dans l’âme. Après mon diplôme, j’espérais travailler quelques années en France, mettre de l’argent de côté, monter un projet en Afrique et rentrer quand j’aurais toutes les garanties pour mon bien-être. En gros, le choix de la facilité.

Celui qui me guide là haut en a décidé autrement et j’accepte ma mission. Il y a eu des moments difficiles et il y en aura d’autres. Là où j’ai peiné pendant plus d’un an en France, en moins d’un mois j’ai eu la chance de trouver un emploi en Afrique.

Je comprends les Africains qui sont partis jeunes comme moi et qui ne veulent pas rentrer sur le continent par peur de ne pas s’y retrouver, mais l’avenir est chez nous. C’est à nous de développer notre continent. Mes patrons me demandent d’ailleurs souvent de leur trouver de bons profils.

Entreprendre a certainement été la plus belle chose de ma vie. Je remercie les personnes qui m’ont poussé à mettre ce projet en place. Si je devais donner un conseil, c’est de savoir faire évoluer ses idées. On s’accroche facilement à un projet qui nous paraît évident, et qui en fait… ne l’est pas tant que ça. Il faut donc savoir se remettre en question, et adapter notre idée en fonction des réalités du terrain.

Que prévoyez-vous pour les prochains mois ?

Je prépare la BPW 2014 avec les bénévoles de LYSD. Nous allons mettre l’accent sur la promotion de la femme, sensibiliser aux problèmes de la malnutrition et relayer quelques projets éducatifs tels que l’African Leadership Academy et le Programme Excellence Jeunes.

Professionnellement, Africa Top Sports a réalisé 80 000 visiteurs, dont 75 000 visiteurs uniques, après les matchs de barrages de la coupe du monde. Nous ne nous y attendions pas, nous pensons ouvrir d’autres bureaux en Afrique et mettre en place une émission « Africa Buzz Sports » dont nous avons tourné le pilote il y a quelques semaines avec Didier Roustan, Lamine Badiane, Mireille Ngosso et la jolie Alicia Fall.

De beaux chantiers en perspective.

Maintenant, quelques questions courtes pour mieux vous connaitre :

-3 objets dont tu ne peux pas te passer ? J’ai toujours un tas choses sur moi, mais à part mon Blackberry et mon MP3, je ne vois rien d’autre dont je ne pourrais pas me passer. Quand je vivais à Paris, il me fallait un livre pour les transports.

— Ton joueur de basket préféré ? Tracy Mc Grady m’a donné envie de jouer au basketball. Parmi les joueurs actuels, je n’ai pas vraiment de préféré, de plus depuis le début de la saison, je n’ai aucun moyen pour suivre la NBA. Depuis que je l’ai rencontré, j’aime beaucoup Luol Deng qui me doit d’ailleurs un duel d’Azonto (je vous rassure nous sommes tous les deux mauvais).

— Un pays africain que tu aimerais visiter ? J’hésite entre le Sénégal et le Kenya.

Et si je vous dis « Afro Inspiration » ?

Je vous dirai OJEI, une marque de chemise pour hommes avec des tissus africains lancée il y a quelques mois par un couple d’amis – Jessica et Ohini. Dès que j’en aurai les moyens, j’investirai dans leur projet, ils peuvent aller loin.


Pour aller plus loin :

Résumé du projet en mars :

LYSD – Site : http://lysdproject.org/
LYSD – Facebook : https://www.facebook.com/lysdproject

KINTUADI :
Enfants du Bénin Debout : http://www.enfantsbenindebout.org/

Trailer Elevate (film de la SEEDS) : http://www.youtube.com/watch?v=P1pppys44iw

Laisse nous ton commentaire

commentaires