Quand Harvard s’invite à Paris pour la représentation du corps Noir en Occident

Quand Harvard s’invite à Paris pour la représentation du corps Noir en Occident

Paris, scène culturelle internationale incontournable, très influente en Occident tant sur le monde des arts que sur les notions de modernité, s’est avérée être le lieu idéal pour la conférence, Black Portraiture(s) : La représentation du corps Noir en Occident. Cette conférence est la cinquième d’une série organisée depuis 2004 par Harvard University et New York University.

Du XIXe siècle à nos jours, Black Portraiture(s) a pour objectif d’explorer les différents concepts de fabrication et outils d’auto-représentation ainsi que la notion d’échange à travers le regard, dans les domaines des arts plastiques et visuels, de la littérature, de la musique, de la mode et des archives. Bien que la représentation et la description des personnes noires ont le plus souvent été dominées par des approches faites à partir de la race et la sexualité, la manière dont le corps Noir a été imaginé en Occident a toujours été un espace riche en termes d’observations et de contestations. Black Portraiture(s) s’appuie sur les travaux et pensées d’écrivains, d’historiens, d’académiciens, d’artistes plasticiens et visuels et de commissaires d’art, parmi les plus influents aujourd’hui ou émergents.

De nombreux chercheurs et personnalités qui nous sont proches interviendront comme Jean Pierre Dozon, Sylvie Chalaye et Pascal Blanchard (le 17 janvier à 14h00), Lilian Thuram (le 17 janvier à 13h00), Françoise Vergès (le 17 janvier à 16h00), Rokhaya Diallo (le 17 janvier à 16h30), Alexis Peskine (le 19 janvier à 13h30), Dominique Thomas (le 19 janvier à 14h30)…

Pour plus d’informations :

Laisse nous ton commentaire

commentaires