Un joyau du Sénégal: Le Centre international de conférences de Dakar

Le centre international de conférences de Dakar mis en œuvre les architectes de l’agence Tabanlioglu basée à Istanbul est un joyau du Sénégal ayant ouvert ses portes en automne dernier dans le pays ouest-africain.

Achevé dans un temps record pour la 15e assemblée francophone, l’édifice rend hommage à la situation géographique et au contexte naturel du Sénégal au milieu des baobabs. Ces arbres, qui peuvent atteindre une circonférence totale de 25 mètres (avec une durée de vie de plus de 1000 ans), ont joué un rôle énorme dans l’histoire du pays.Un bâtiment-arbre atypique et convivial dont les ramifications vitrées se reflètent sur l’eau, de jour comme de nuit.

Le toit singulier renferme le design de volumes individuels qui protège contre les rayons directs du soleil et des vents forts. Des blocs rectangulaires sont imbriqués dans des enveloppes métalliques semi-transparentes qui sont liées par des ponts fournissant des connexions physiques et métaphoriques. Par le placement de panneaux à différents niveaux et les angles, la façade est perçue comme un assortiment de géométries ludiques qui font écho les couleurs et les tons du ciel sénégalais.

De plus, le Centre international de conférences de Dakar très faiblement énergivore. Entourant la base de la structure, une piscine réfléchissante se réfère à la valeur et à l’importance de l’eau, tout en offrant simultanément des brises rafraîchissantes pour ceux qui entrent dans le bâtiment. De cette façon, le Centre de congrès sénégalais devient un espace naturel pour lui assurant une atmosphère sereine et sécurisée.

Laisse nous ton commentaire

commentaires