Chico et Rita, à la découverte de la musique cubaine

Black Movies Entertainment a programmé ce dimanche 24 avril, à la manufacture 111, le film d’animation Chico et Rita de Javier Mariscal et Fernando Trueba, sorti en 2011.

Chico et Rita est l’histoire d’un amour qui débute dans le Cuba de 1948 jusqu’à traverser la révolution communiste.
Chico est un jeune pianiste talentueux, mais méconnu. Son destin sera bouleversé par la rencontre de la belle Rita, chanteuse à ses heures perdues dans un club de Jazz. Chico a besoin d’une chanteuse dans le but de remporter un concours musical, et il jettera son dévolu sur Rita, pour former un duo passionné.

Il fera tout pour la conquérir musicalement et sentimentalement, jusqu’à ce que leurs succès respectifs et les malentendus les séparent. S’ensuivront alors rebondissements, et déchéances jusqu’à l’issue de cette belle aventure.

La musique est le fil conducteur de cette histoire, où les rapports de force s’exercent à travers les personnages qui tirent les ficelles de cet amour. Notamment, la mise en exergue des riches producteurs américains et le public blanc qui font du jazz, cette musique jouée par des musiciens noirs dans des lieux où les noirs sont loin d’être les bienvenus.
Derrière cette fable, qui ravira les amateurs de Jazz, Be-bop et Cu-Bop (Be-bop cubain), se peint également la fresque historique et sociale de l’époque :
Influence Américaine, racisme, misère, et prostitution dans les quartiers de la Havane.


Cet article a été rédigé par Faïda Boina

Bio de Faida : Conseillère en Image et diplômée de sociologie, j’aime la beauté et l’Humain. Je suis également passionnée de mode, littératures africaines, sciences, et spiritualités.

Suivez-la sur Twitter : Faida B.

Laisse nous ton commentaire

commentaires