Le Festival international de cinéma Vues d’Afrique est fier de dévoiler la programmation de sa 28e édition.

L’événement débutera au Cinéma Impérial le 27 avril, et se poursuivra au Cinéma Excentris du 28 avril au 6 mai. Le festival de cinéma africain et créole le plus important au Québec et au Canada sera soutenu cette année par deux brillantes personnalités du milieu culturel et artistique : Tetchena Bellange, comédienne et cinéaste québécoise d’origine haïtienne, et Éric M’Boua, animateur d’origine ivoirienne et pointure de l’événementiel et de l’interculturalisme à Montréal, qui parraineront cette nouvelle édition. Cette année, une centaine de films feront vivre les montréalais aux couleurs de l’Afrique et des pays créoles, soit plus de 39 pays représentés dont 26 situés en Afrique et dans les pays créoles. Ces films sont répartis dans six catégories compétitives: les sélections internationales Fiction (longs et courts métrages), Documentaire (longs et courts métrages), Afrique connexion (séries, longs et courts métrages), ainsi que la sélection canadienne et québécoise Regards d’ici, la sélection thématique Musicafrica et la nouvelle sélection Prix des droits de la personne.Pour sa 28e édition, Vues d’Afrique propose 101 séances dont 9 rencontres, 14 projections spéciales, 7 coups de cœur de nos artistes et 7 séances accessibles aux anglophones.


SOIRÉE INAUGURALE
Le vendredi 27 avril à 19h au Cinéma Impérial, Vues d’Afrique ouvre le bal avec la présentation du film 30 degrés couleur, une comédie carnavalesque, endiablée et multicolore signée Lucien Jean-Baptiste et Philippe Larue. Sous la présence d’honneur de Madame Kathleen Weil, Ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, la soirée sera animée par le talentueux Éric M’Boua, parrain de l’événement, et sera ponctuée de chansons et de performances diverses.

SOIRÉE DE CLÔTURE
Le samedi 5 mai à 19h au Cinéma Excentris aura lieu la remise des Prix. Les œuvres qui auront su se distinguer en termes de qualités artistiques et techniques ainsi que par leur originalité seront mises à l’honneur. Après la remise des Prix, Vues d’Afrique clôturera le festival en présentant Sur la planche, un film marocain audacieux, maintes fois salué par la critique (Grand Prix du Festival de Tanger 2012, Quinzaine des Réalisateurs de Cannes 2011), réalisé par Leïla Kilani, qui sera parmi nous.

FICTION
Les oeuvres de fiction présentées cette année proposent la rencontre de personnages troublants. Une jeune fille en quête d’émancipation (L’Amante du Rif), l’Égypte prise dans le tourbillon de la révolution (18 jours), un cinéaste rwandais confronté à ses personnages (Matière grise), le héros de l’indépendance d’Haïti (Toussaint Louverture). Avides de liberté et de changements, ils désirent tous vivre à leur façon dans un monde sans oppression ni conformisme. Récits singuliers et intimistes, exposés avec un souci de vérité et d’honnêteté, ils bouleversent et questionnent l’imaginaire collectif.

DOCUMENTAIRE
Côté documentaires cette année, Vues d’Afrique a sélectionné des oeuvres militantes et engagées (Zambie, à qui profite le cuivre?, Une révolution africaine), qui s’inscrivent dans une démarche autant artistique que politique. À travers l’analyse et l’exploration de certaines questions controversées, des idées nouvelles se développent, suscitant la réflexion et le besoin d’agir. Souvent influencés par les conditions dans lesquelles ils ont été réalisés, les documentaires de la 28e édition expriment leur point de vue de manière réaliste. Ils nous font découvrir une autre face de l’Afrique contemporaine et nous font profondément réfléchir quant à l’avenir de nos sociétés.

AFRIQUE CONNEXION
Anciennement Africa Numérique, cette catégorie de films nouvellement rebaptisée souligne le lien entre Vues d’Afrique et les productions audiovisuelles africaines. C’est avec enthousiasme que seront présentées ces œuvres inédites, passant du cinéma d’auteur (Toiles d’araignées) aux séries populaires et aux films d’action (Faso furie), lesquels connaissent un engouement spectaculaire dans leur pays d’origine. Parmi toute cette diversité de genres et de styles, plusieurs cinéastes abordent des questions d’actualité et s’impliquent politiquement à travers leurs oeuvres.

MUSICAFRICA
Vues d’Afrique sélectionne chaque année une série de films musicaux, documentaires ou fictions, qui rendent hommage à des musiciens de grand talent ainsi qu’aux nombreuses cultures musicales d’Afrique et des pays créoles. Parmi ceux-ci, on retrouve notamment la musique cap-verdienne, créole (Kreol), gnawa (Gnawa music, corps et âme) et le maloya (Croisées métisses). Les musiciens, personnages accomplis et hauts en couleur, souvent engagés pour des causes dans leur communauté, partagent leur passion et leur parcours.

REGARDS D’ICI
Si le festival propose des films africains et créoles au public québécois, il tient aussi à souligner et à encourager les cinéastes d’ici qui font preuve de passion et de persévérance en réalisant des projets d’envergure en Afrique et dans les pays créoles. Cela contribue véritablement au rapprochement entre nos deux continents et permet de faire connaître différentes visions cinématographiques. À mentionner dans cette section les longs métrages Agriculteurs globetrotteursLe Procureur, Liberia ‘77 et Taza.

LE PRIX DES DROITS DE LA PERSONNE
Le Festival du Film sur les Droits de la Personne de Montréal, dont le CIDIHCA a pris la direction, s’associe cette année à Vues d’Afrique. Ainsi, une catégorie spéciale a été créée dans le but de commémorer les films de cinéastes qui ont su porter un regard lucide sur des problématiques sociales liées aux droits de la personne. Constructives, inspirantes et même subversives, ces oeuvres s’aventurent dans des voies inconnues et parfois taboues. On retrouve notamment des courts et longs métrages burkinabés (Bayiri la patrie), français (La France qui se lève tôt), belges (L’Affaire Chebeya, Silent Stories), tunisiens (Laïcité Inch’Allah), rwandais (Matière grise) et canadiens (Être soi-même).

PROJECTIONS SPÉCIALES – ÉVÉNEMENTS
Cette année, une foule de projections spéciales et de films événements seront présentés tout au long des festivités; invités, débats, rencontres et discussions seront au rendez-vous. En tentant de mettre en lumière certaines controverses, problématiques et enjeux mondiaux, les films présentés explorent entre autres les questions de laïcité (Laïcité Inch’Allah), des droits des homosexuels africains (Silent Stories), de l’exploitation minière (Zambie, à qui profite le cuivre?), de la place des femmes dans les sociétés africaines (L’Amante du Rif), de l’Histoire (Berlin 1885, la ruée vers l’Afrique), et plus encore. Certains de ces films seront présentés par des associations montréalaises, dont Arc-en-ciel d’Afrique, Africasum et l’ASEAUQAM, qui viendront revendiquer et défendre leurs positions face aux thématiques soulevées. Nos fidèles partenaires seront aussi de la partie, notamment Radio-Canada, qui présentera une projection gratuite du film Les États-Unis d’Afrique de Yanick Létourneau (Prix de la critique et de la Cinémathèque québécoise aux RIDM 2011), et la société de production Via Le Monde qui, à l’occasion de ses 45 ans, mettra à l’honneur le cinéma marocain.

LES COUPS DE COEUR
Pour cette 28e édition, six personnalités du milieu audiovisuel au Québec se sont impliquées dans la programmation de Vues d’Afrique pour mettre de l’avant leur film coup de cœur. Ainsi, Tetchena Bellange, Éric M’Boua, André Gladu, Yves Langlois, Catherine Hébert et Jules Saunier de Kino viendront présenter et soutenir leur choix auprès des spectateurs lors de la séance de projection.

SCREEN AFRICA
À l’attention des anglophones, le festival offrira quelques séances à l’Excentris, notamment la présentation du long métrage canadien Liberia ’77. Vues d’Afrique sera également à l’Université Concordia cette année en co-présentant deux séances avec Cinema Politica;Afrikaaps et Normal! L’entrée sera libre, une contribution volontaire sera possible.

LES CINÉ-APÉRITIFS – 11h – LE QG DU FESTIVAL / En collaboration avec Téléfilm Canada
Tous les matins, durant les 10 jours de Vues d’Afrique, auront lieu les Ciné-apéritifs. Pour discuter plus amplement des films, le public est invité à venir écouter, rencontrer, débattre, échanger avec des cinéastes invités ou canadiens. Ces rendez-vous gratuits et ouverts à tous se dérouleront dans un lieu convivial, le QG du festival situé à l’Hôtel OPUS. On y abordera des thématiques essentielles liées à l’actualité (Printemps arabe et perspectives panafricaines), à la défense des femmes, aux commémorations (Algérie : 50 ans d’indépendance et de cinéma algérien), à l’échange sur les cultures cinématographiques (Les documentaristes Québécois et l’Afrique) ou à l’émergence d’un nouveau cinéma en Afrique. Afin de poursuivre la discussion, un service de restauration sur place est proposé. Le Samedi 5 mai à 15h, dans le cadre de la projection du film Toussaint Louverture, le CIDIHCA proposera une table ronde à l’UQÀM intitulée Toussaint Louverture, un destin hors du commun en présence de l’équipe du film et d’universitaires.

Vues d’Afrique sera également à Ottawa lors de « La Semaine africaine » du 10 au 13 avril à La Nouvelle Scène et à Québec du 30 Avril au 4 mai au Musée de la Civilisation.

PROGRAMMATION COMPLÈTE et PRÉVENTE DE BILLETS EN LIGNE : www.vuesdafrique.org

DERNIÈRES VIDÉOS SUR LA CHAINE YOUTUBE AFROKANLIFE