CONNAISSEZ-VOUS NAO ?

Connaissez vous Nao? C’est la question que j’ai envie de vous poser aujourd’hui. Si oui, très bien. Sinon, il y a un début à tout et j’espère que cet article vous donnera envie d’en apprendre toujours plus sur la chanteuse.

     Alors entrons dans le vif su sujet. Loin de moi l’idée de jouer les puristes, puisque je ne la connais que depuis la deuxième partie de l’année 2016. Néanmoins, sa carrière solo ne débute qu’en 2014, elle a alors 26 ans.

     Comment l’ai-je découverte? Un peu par hasard (ou non). Pendant des années,  je me contentais d’attendre le leak des albums des artistes,  mais le destin a voulu que je passe un cap, depuis j’ai découvert l’univers des plateformes de streaming en premium (sans la coupure pub). Et Nao était donc une de mes premières découvertes.

     Pour la petite histoire, Nao de son vrai nom Neo Jessica Joshua est une chanteuse anglaise née un jour de décembre en 1987. Ses parents étant séparés, elle grandit entre Londres et Nottingham (lieu de naissance). Plus tard elle poursuivra ses études (vocal jazz) à la Guildhall School of Music & Drama à Londres. Suite à sa formation, elle fera les choeurs pour quelques artistes anglais et pendant six ans fera partie d’un groupe féminin baptisé “The Boxettes” qui avait pour particularité de mélanger chansons A capella et Beatboxing.

Elle met fin à sa collaboration avec le groupe en 2014, sans doute pour pouvoir préparer son premier EP qu’elle sortira en Octobre 2014 “So Good” sur lequel on retrouvera un titre éponyme, mais aussi Good Girl, Take Control of You et Adore You.

“So Good feat A. K. Paul”

“Good Girl”

“Take Control of You”

“Adore you”

Avec cet EP, Nao nous fait découvrir un univers qui peut être Pop/Funk/Electro avec les titres comme “So Good”, “Take Control of You” ou encore “Good Girl” mais aussi très Soul ou R&B avec un titre comme “Adore You”.

     Un univers éclectique qui nous rendrait la tâche impossible si l’on souhaite ranger l’artiste dans une seule case. En fait, pour moi elle est le reflet même de la scène musicale londonienne. Une scène qui se nourrit de tellement d’influences qui font que les artistes londoniens, grâce à leur musicalité (sans doute aussi leur accent) sont reconnaissables à l’oreille comme une aiguille dans une botte de foin. 

Faisons un bon dans le  temps pour nous retrouver en 2016. Nous entrons dans la deuxième partie de l’année, l’été laisse place à l’automne et qui dit automne, dit coup de froid qui s’abat sur nous. C’est ainsi que pour me réchauffer le coeur, tous les jours j’écoute de la musique douce, de la Soul, du R&B, tout en préparant une playlist pour la cuffing season (on ne sait jamais).

C’est dans cette ambiance que je laisse la plateforme de streaming tourner et un peu par hasard ou non je suis tombé sur Nao. Je dis “ou non” puisque nous savons tous que derrière une découverte musicale se trouve un algorithme bien travaillé qui fera souvent revenir certains titres dans nos oreilles en fonction de ce que nous écoutons. Donc à partir du genre musical que nous écoutons la plateforme nous proposera de manière automatique certains titres de son catalogue.

Mais certains artistes ou titres reviennent tellement fréquemment que l’on ne va pas me dire qu’il n’existe aucune connivence entre certaines maisons de production/ artistes et certaines plateformes, même si les responsables de plateformes nient en bloc cette affirmation. Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez lire cet article: https://linc.cnil.fr/fr/ou-se-cache-la-magie-des-algorithmes-de-recommandation-musicale

Néanmoins cela n’empêche pas de faire souvent de bonnes découvertes voire de très bonnes découvertes. Après les artistes (rappeurs) Soundcloud, j’ai envie de dire qu’il existe dorénavant des artistes Spotify (ou Youtube, Apple Music, Deezer, Tidal pour citer quelques concurrents). Et pour moi être un artiste Spotify n’a rien de péjoratif. C’est une manière de dire que les plateformes de streaming ont sans doute changé notre façon de découvrir de nouveaux artistes et certains artistes malgré le talent qu’ils ont, n’auraient pas la même  visibilité sans les plateformes de streaming. D’autres diraient que si ces plateformes n’existaient pas, les artistes feraient tout simplement autrement puisqu’il y a eu un avant plateformes de streaming et il y a aura forcément un après.

Mais pourquoi je parle d’artistes Spotify dans un article consacré à Nao? Parce que pour moi, Nao est une représentation des artistes Spotify. Que les fans ne me tombent pas dessus car je ne doute pas qu’ils sont nombreux à avoir découvert l’artiste autrement, peut-être même qu’ils se considèrent comme les vrais (si ça peut leur faire plaisir). Et loin de moi la volonté de vouloir réduire l’impact ou la notoriété de la musique de Nao à une plateforme musicale. Mais néanmoins je ne pense pas que mon rapport avec la musique de l’artiste serait le même si je l’avais découverte autrement.

Je m’explique, on peut découvrir des artistes via d’autres moyens bien évidemment (radio, télé, youtube…), mais le fait de mettre un coeur à un artiste sur son appli, l’intégrer à votre bibliothèque musicale ou une playlist va changer votre approche dans le sens où vous décidez de ne plus faire d’un titre qui vous a plu, un simple morceau que vous avez entendu au croisement d’une rue. Vous en faites désormais un titre que vous avez décidé d’intégrer à votre univers voire à votre quotidien. De ce fait, si j’avais découvert Nao autrement, je ne pense pas que j’aurais écouté sa musique de façon aussi régulière ou que j’aurais été au fait de son actualité et de ses sorties musicales de la même façon.

Mais revenons à notre sujet initial. On a parlé du début de carrière de Nao, du moyen par lequel je l’ai découverte et à quel moment. Maintenant si on parlait du titre qui a attiré mon attention?

Si mes souvenirs sont bons, je pense que le premier titre de l’artiste que j’ai écouté c’est “Girlfriend”.

Nao – Girlfriend

Alors il faut savoir que j’aime les chansons “douces” mais aussi très mélancoliques voire tristes. Et pour moi ce titre est donc le doux mélange de tout ce que j’attends d’une bonne chanson. Mais est-ce suffisant? Je pense que ce qui a attiré mon attention c’est aussi la voix de Nao. Certains diront qu’elle a une voix de crécelle ou une voix nasillarde, mais moi j’adore cette voix. Je trouve que sa voix n’est ni l’un, ni l’autre.

Au contraire ça s’entend que c’est une personne qui maîtrise très bien son organe, un organe qui lui permet de se différencier de toutes les chanteuses qui sortent du bois depuis ces dernières années. L’instru aussi fait beaucoup puisque l’on n’est pas dans une sonorité R&B dite classique. On sent la touche électro qui pourrait rappeler des artistes tels que “Disclosure” avec qui elle a d’ailleurs collaboré pour le titre “Superego”, collaboration qui l’a sans doute inspiré pour son album “For All we Know” sorti fin juillet 2016

Disclosure feat Nao – Superego

Après “Girlfriend”, je suis tombé sur “In the morning”

     Sur “In the morning”, dès l’intro Nao nous accueille avec cette voix qui monte sans difficulté dans les aiguës. Le titre est encore plus mélancolique que “Girlfriend”, elle nous montre un peu plus l’étendue de ses capacités vocales, elle arrive à transmettre l’émotion, pour ma part en tout cas. Il n’en fallait pas plus pour que je sois fan. 

     Ceux qui me connaissent savent que le mot “Fan” n’est pas un mot que j’utilise à la légère, surtout en 2019 à une époque où les personnages publics savent tendre le bâton pour se faire “cancelled”. Mais en amour il faut savoir prendre des risques et je pense qu’au delà même de l’univers musical c’est ça aussi le talent. Être capable de transmettre une émotion qui fait en sorte que les personnes qui vous écoutent n’ont pas peur de vous rendre l’émotion que vous pouvez procurer. 

     Je pense que depuis lors je me suis quand même bien débrouillé pour exprimer toute l’affection que j’avais pour sa musique, puisque depuis j’ai pu la voir deux fois en concert à Paris et à chaque fois c’était des places offertes par des gens qui m’aiment. Comme quoi quand vous exprimez ouvertement votre passion, cela tombe dans les bonnes oreilles ou les bons yeux. 

     La première fois que j’ai eu l’occasion de voir Nao en concert c’était le 10 novembre 2016 au “Café de la danse” dans une petite rue perpendiculaire à la rue de lappe dans le 11ème arrondissement de Paris. Une salle d’une capacité de 500 places, autant dire qu’il fallait avoir l’information et malgré la pluie, le public a répondu présent. En première partie on a eu droit au duo australien Kllo que je ne connaissais pas. J’ai essayé de découvrir leur univers plutôt électro un peu avant le concert histoire de ne pas être perdu, mais malgré une prestation honorable ce soir là, je dois avouer que je ne me suis pas intéressé à ce qu’ils faisaient après.  

     Nao venait défendre son premier album “For All We know” sur la scène parisienne. Album sorti un peu plus tôt dans l’année (29 juillet 2016)  sur lequel on peut retrouver les titres 

“Get To Know Ya”

“Inhale Exhale”

“Happy”

“Bad Blood” qui pour moi est clairement un coup de coeur car tout y est totalement parfait, une harmonie parfaite entre la prod et la maîtrise vocale de Nao, sans oublier les paroles bien évidemment.

“DYWM” que j’apprécie tout autant

“Give Me a Little”

“Fool to Love”

“Blue Wine” 

en plus de “Adore You”, “In The Morning”, “Girlfriend” entre autres. 

     Cette scène a été une très belle expérience puisque malgré le fait que la salle n’avait qu’une capacité de 500 places et qu’on peut imaginer que niveau finance NAO soit un peu limitée, elle s’est quand même présentée devant nous avec un petit groupe musicale: un batteur, un clavier, un bassiste… 

     On ne s’est pas retrouvé avec une chanteuse qui faisait du play-back avec un DJ dans un coin.

     C’était un réel plaisir de l’écouter reprendre en live les titres cités plus haut avec un public réceptif. Ce soir là, Nao nous a donné toute l’énergie qu’elle avait et nous a fait comprendre qu’elle n’était pas là par hasard. Si elle était sur cette scène ce soir là, c’est parce qu’elle avait toujours voulu faire ce métier et elle s’était accrochée à son rêve.

     On peut facilement imaginer que ça n’a pas été facile pour elle tous les jours, car à vrai dire Nao ne ressemble pas à la chanteuse de R&B classique ou en tout cas à la chanteuse  “marketable”. Nao n’est pas mince, elle n’est pas lightskin, elle ne va pas s’entourer d’une dizaine de danseurs/seuses pour nous faire une chorégraphie de légende, ce n’est pas une icône de la mode et même son atout majeur qui est sa voix ne fait pas l’unanimité. 

     À vrai dire Nao c’est une femme tout à fait normale, sauf que même les femmes normales sont belles. Encore plus quand elles se connaissent, savent de quoi elles sont capables. Parmi ces artistes à la carrière plus ou moins naissante, Nao est pour moi l’une des plus juste techniquement et vocalement avec un univers qui lui est bien propre. En plus de ça, la voir sur scène, c’est être assuré de voir une personne qui prend du plaisir et est heureuse d’être là. Comme je le disais plus haut, ce n’est pas la meilleure des danseuses mais elle n’hésitera pas à bouger et se dépenser tout au long de son show, avec le sourire en prime pour encore plus de bonne humeur et d’énergies positives.

     Ce concert n’avait fait que confirmer ce que je pensais d’elle. Comment ne pas l’aimer dans ces conditions? Il n’en  fallait pas plus pour qu’elle entre dans ma shortlist des artistes à suivre.

     Musicalement mis à  part la sortie du titre “Nostalgia”, l’année 2017 à été particulièrement calme du côté de la chanteuse. 

     C’est en 2018 qu’elle revient en grande pompe avec le single “Another Lifetime”

     Avec ce titre on retrouve la Nao qu’on aime, une voix juste, de la mélancolie, du R&B avec une légère touche d’Électro

     Suivra le deuxième single “Make  it out Alive” en featuring avec SiR,  l’autre artiste qui monte du côté des hommes cette fois-ci.

     Je crois que ce serait compliqué d’expliquer la  douceur que me procure ce titre. Déjà on a Nao, puis un autre artiste SIR que j’apprécie, puis cette intro, puis ces voix harmonieuses, puis ce clip qui est simple mais avec une esthétique tellement efficace. Bref, ce titre est à tout jamais  dans mon coeur. 

     Après ces deux premiers titre, s’en est suivi: “Drive and disconnect” un titre beaucoup plus rythmé que les deux premiers, “Curiosity”, “If you Ever” en featuring avec 6LACK qui lui a sans doute permis de toucher un nouveau public même si, si le titre figure sur l’album, la voix de 6LACK n’y est pas présente.

     Je vous ai dit que quand vous donnez de l’amour aux gens avec une énergie positive ils vous le rendent bien non? Et bien à peine quelques jours après mon anniversaire, le 26 Octobre 2018, Nao nous a enfin fait l’honneur de dévoiler son album “Saturn” qui en plus des titres cités plus hauts contient les titres: Gabriel, Love Supreme, Don’t change, Yellow of the Sun, A life like this.

“Saturn” (forcément)

“Orbit” 

     Sur les 14 titres qui sont proposés sur l’album, on va dire qu’à  la limite il y en à 3 ou 4 avec lesquels j’ai un peu de mal sans toutefois les sauter à l’écoute. Donc pour moi en soi cet album est plutôt une belle réussite, le genre d’album que l’on peut se permettre de défendre en Live.

     Aussitôt dit, aussitôt fait puisque le 8 mars 2019, Nao donnait rendez-vous à son public parisien, son meilleur public d’après ses  mots (Les londoniens dans la salle l’avaient mauvaise). Cette fois-ci cela se passe à La Gaîté Lyrique,  on notera le changement de standing. Même si ce n’est pas encore le Zénith ou Bercy, on passe d’une salle avec une superficie de 500 places à une superficie de 1800 places.

     Vous voulez savoir comment était l’ambiance? Vous prenez tout ce que j’ai dit pour son premier concert parisien, vous y ajoutez de l’expérience, de la maturité, plus de confiance, plus d’énergie, une scène mieux travaillée et vous obtiendrez le résultat escompté par ceux qui y étaient.

     Voilà, si après avoir lu tout ça on vous demande qui est Nao et vous ne savez toujours pas quoi répondre? Faut croire que vous avez la tête imperméable à toutes formes d’informations. Et si après tout ça vous n’êtes toujours pas convaincu par l’idée de la mettre dans votre liste d’artistes préférés ou en tout cas la liste des artistes à suivre, prenez le temps de regarder la vidéo postée plus bas, ensuite vous m’en direz des nouvelles.

Twitter: Thisnao

Instagram: This_Nao

Site internet: Thisnao.com

 

 

Laisse nous ton commentaire

commentaires