Afro Inspiration – Adja Balki, créatrice de Zaimba and Baldena

Le marché de la mode et des accessoires est un secteur porteur en Afrique du Sud. Les inspirations viennent de divers horizons, et les jeunes talents y sont légion.

Aujourd’hui, Adja Balki, créatrice de la marque de vêtements Zaimba et Baldena, a accepté de répondre à nos questions :

Adja Balki
Adja Balki

Bonjour Balki, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour Afrokanlife, alors je m’appelle Adja Balki, je suis Camerounaise et je vis en Afrique du Sud depuis un moment déjà.

Que signifie Zaimba and Baldena?

Zaimba c’est le nom de mon grand-père maternel et Baldena celui de mon grand-père paternel.

La famille doit être vraiment sacrée pour toi

Certainement ! Sans elle je ne suis rien…

zaimba
zaimba

Parle-nous un peu de ton parcours

Un peu complexe, je dirai… J’ai étudié l’urbanisme au Cap, mais j’ai toujours voulu faire de l’architecture. Mais bon, certaines circonstances ne me l’ont pas permis. J’ai créé ma marque pendant mes dernières années en urbanisme. Mes parents n’étaient même pas au courant de mon projet. Mais le jour où je leur ai montré les images de mon premier défilé, ils étaient très émus. Et depuis lors, ils ne me montrent rien d’autre que du support.

Comment t’es-tu retrouvée dans la couture?

Dès l’enfance, la couture m’a toujours intéressé. J’avais alors tout un classeur de design que je dessinais pour mes copines. Des années plus tard, je me suis retrouvée en train de vouloir me faire des vêtements parce que tout ce que je voyais dans les magasins était reproduit en masse et/ou trop cher.

Quelles sont tes inspirations pour tes modèles?

Pour être franche, je n’ai pas vraiment d’inspirations en tant que telles. Tout peut m’inspirer. C’est bizarre, mais c’est vrai. La nature en elle-même m’inspire, tout simplement.

Quelles sont les difficultés auxquelles tu as eu à faire face en tant que jeune entrepreneure ?

L’entreprenariat est jonché de difficultés. Notamment au début, tu doutes de tes plans. Lorsqu’il faut construire une équipe, j’ai une difficulté particulière : les couturières ne sont pas faciles à avoir et si comme moi tu as besoin de quelqu’un pour suivre  tes progrès et les rajouter sur le net c’est encore moins évident. Et puis il faut avouer que le marketing n’est pas mon point fort.

zaimba1
zaimba

Dans ce cas, quel est ton point fort ? Qu’est-ce qui te démarque des autres créateurs ?

Partant de mon expérience, je me sens plus à l’aise lorsqu’il s’agit du design et de l’achat des tissus. Mes créations sont diversifiées et sont toutes faites par moi-même. Et mes clients me disent que j’ai un style à part.

Peux-tu nous dire les étapes à suivre pour se lancer dans la création d’une marque?

En fait, il n’y a pas d’étapes précises. Il faut avant tout avoir confiance en tes choix, ne pas avoir l’ambition ou la prétention de tout faire à la fois (One thing at a time) et bien sûr pour ceux qui sont croyants, croire en Dieu et lui demander de vous donner le courage et la force nécessaires parce qu’aucune entreprise n’est facile dans la vie.

Zaimba & Baldena est passé de Cape Town à Johannesburg, quelles sont ses destinations futures ?

Pour l’instant je suis toujours au Cap, je repartirai à Johannesburg en Mars In Sha Allah. Mais j’ai une folle envie d’aller au Japon.

Le Japon ! Pour ce projet tu comptes foncer tête baissée ou bien tu étudieras d’abord le marché japonais ?

Ça dépendra surtout de mes contacts là-bas. Mais j’ai vraiment envie d’étudier leur style et leur marché.

zaimba2
zaimba

Sinon, comment faire pour se procurer des vêtements Zaimba et Baldena?

Comme je vous l’ai dit plus haut, je ne suis pas bonne en marketing. Donc malheureusement, ma boutique reste locale. Si vous êtes dans la même ville que moi, c’est un avantage. D’ici Avril In Sha Allah par contre vous pourriez effectuer les achats en ligne via la page Facebook de ma marque.

Si je te dis Afro inspiration tu me réponds ?

Je n’ai véritablement pas d’inspiration particulière. « Nomadic and timeless » c’est surtout dans cet état d’esprit là que je suis. Je n’aime pas spécifier mon inspiration parce qu’elle est très versatile.

Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Soyez uniques, sentez-vous uniques et n’ayez pas peur de faire ce que vous avez toujours voulu faire parce que vous êtes les seuls à vivre votre vie, personne ne la vit pour vous.


Twitter: @AdjaBalki
Email: zaimbaandbaldena@gmail.com
Facebook: zaimbaandbaldena
Tel:  +27769008096
Adress: 08 Disa Place – Randburg Ext5 – Johannesburg – 2194

Laisse nous ton commentaire

commentaires