Afro Inspiration : Mady, Auteure des déboires amoureux de Mady

Towards the end of August this year I rediscovered my passion for reading. J’ai découvert “Les chroniques de Facebook”.

Des histories d’amour, de peine, de joie, de vie quotidienne.. exprimées avec tant de passion, et parfois beaucoup d’humour. J’ai pris un grand plaisir à lire les histoires de différentes chroniqueuses (especially because it was almost like tv series for me, coming back each day to read a new chapter). J’ai eu quelques favoris; entre autres Mady Remada, Samatha Ogoula et Alexandra Yakan.

Aujourd’hui Mady va un peu nous parler de sa passion, sa motivation et ses histoires; « Les déboires amoureux de Mady » et « Dans les yeux de Kimia ».

These are not just a stories about love; they are stories about strength of character, about the love and trust for God and about our families, societies and traditions. They are stories about the Punu and Myene people of Gabon, about the people and traditions of Gabon. It is amazing how Mady brought light to all these things, let’s find out more about her….

Qui est Mady?

Je suis une jeune gabonaise étudiante en France, j’adore l’écriture depuis ma plus tendre enfance et j’ai décidé à la fin de l’année 2011 de me lancer dans la publication, ma première œuvre est sortie justement le 1er Août dernier. Je me suis lancée dans l’aventure de l’écriture des chroniques facebook pour tester ma capacité à captiver les lecteurs, à les intéresser, et à les amener dans le monde de mes héros. A vous de me dire si le pari est réussi.

Mady n’est pas mon nom mais le nom du personnage de ma première histoire qui si elle n’est pas tout à fait fictive, n’est pas non plus l’histoire de l’auteur. Je me garde encore un peu de dévoiler ma véritable identité, car je n’ai pas encore la force ni le courage d’affronter la « célébrité ».

Que représente l’écriture pour toi?

L’écriture représente beaucoup de choses pour moi, mais c’est avant tout un moyen d’expression et de partage. C’est aussi un exutoire et un passe-temps. L’écriture est une compagne, une amie, une confidente, une amante et parfois aussi une ennemie. Oui ennemie parce que j’aime tellement écrire que parfois je ne fais que ça, je m’enferme alors dans ce « monde parallèle » et j’en oublie de vivre réellement.

Alors partage avec nous quelques confidences..

Je suis parfois… changeante
Je suis souvent .. souriante
Je suis toujours… marrante
Je voudrais être… moins introvertie
Si seulement j’avais été… moins coriace
Lorsque je serai plus grande, je serai… Dieu seul sait
Autrefois j’étais… perdue
Je n’ai jamais été… hypocrite
Dans 10 ans, je serai toujours… la fille de mes parents
Si seulement j’avais eu… un grand frère
J’aurais encore… envie d’écrire

Je me suis identifié à Mady sur plusieurs plan; son caractère, son impulsivité… j’aimerais savoir, Qu’est ce qui vous a inspiré a écrire les chorniques « Les déboires amoureux de Mady » et « Dans les yeux de Kimia »?

Je me suis inspirée du vécu de certaines de mes amies et sœurs. J’ai une vingtaine de sœurs, sinon plus.. alors imaginez le nombre d’expériences qui me servent d’exemples! Pour ce qui est de « dans les yeux de kimia » c’est tout simplement à 80% l’histoire de deux de mes lectrices que j’ai jumelé pour n’en faire qu’une seule, et bien sûr agrémenté de mon imagination. Celle de Mady l’est à 65 % à peu près.

As women I sometimes feel like we get more pressured into the « family life », children, marriage etc… especially as you are about to hit your 30s, it is like they all gang up on you.What do you think of single women aged over 30? It has been said that being single is a gift (because you learn to discover yourself), do you agree?

Je crois que chacun de nous a un destin différent, des gens qui sont célibataires au-delà de 30 ans, je ne me le souhaite pas, mais je ne jugerai pas non plus ceux qui sont dans cette situation, après tout dépend de Dieu. Pour ma part j’estime qu’on a une plénitude à atteindre, en tant qu’homme ou femme et que celle-ci passe par trouver le partenaire de vie et vivre avec. Est-ce un cadeau que d’être seul ? Ce n’est pas mon avis, on peut se découvrir soi même tout en étant en couple, il est important qu’à un certain âge, on se découvre en tant que moitié d’une paire, après c’est clair que ce n’est pas le destin de tout le monde.

What message do you want to leave your audience?

Ce que je veux transmettre en premier, c’est l’amour de ma culture, l’amour de ce que nous sommes, de ce que je suis. Ensuite des valeurs comme la solidarité, l’amitié, la loyauté, et par-dessus tout l’amour et l’amour de Dieu sont des armes…

Do you think this book could inspire other women to trust in love and God?

I don’t think so, i hope so…

Is it truly possible to love again after you have been hurt so bad?

I think love is the one feeling that we can feel for ever and ever, besides pain, besides bad experiences love is still in our heart, giving us the strength to manage life, to get over our troubles…So i think it’s always possible to love again after you have been hurt, cause for me, love never disappears in our heart, only sleeps sometimes…being human is all about love and hope.

Quelle est ton actualité? Que fait Mady en ce moment?

Mady achève son premier roman à éditer (parce que je ne considère pas mes chroniques comme des romans que je compte éditer même si beaucoup de gens me demandent de le faire) qui sera ma deuxième publication littéraire, j’espère le publier en janvier 2013.

Le mot de la fin…?

Je ne saurais quoi dire si ce n’est merci de l’honneur que vous me faites en m’interviewant, j’espère que ça donnera à d’autres personnes l’envie de me lire, j’espère collaborer encore avec vous.
Merci infiniment, vous remarquerez que Mady n’est pas très bavarde, je suis un peu timide j’avoue.

Decouvrez « les déboires amoureux de Mady » et « dans les yeux de Kimia » ici : Les-déboires-amoureux-de-Mady

La semaine prochaine nous parlons avec Alexandra Yakan des Vies privees de Lex

Laisse nous ton commentaire

commentaires

2 COMMENTS

Comments are closed.