Gaël Faye, poésie d’un parcours engagé

Des instrus riches, des paroles pleines d’émotion, le jeune Gaël Faye nous livre un premier album solo inspiré et inspirant : Pili Pili sur un croissant au beurre..

Gaël Faye. Ce nom ne vous dit peut-être rien, pourtant cet artiste complet, auteur, compositeur et interprète a, depuis plusieurs années déjà, séduit de nombreuses personnalités de la scène musicale qui lui ont offert leur première partie telles que Oxmo Puccino, Beat Assaillant, Hocus Pocus… ou avec qui il a collaboré, Tumi Molekane du groupe Tumi & the volume, Ben l’Oncle Soul, Bonga (figure emblématique de la musique angolaise)…

Né en 1982 d’une mère rwandaise et d’un père français à Bujumbura, capitale du Burundi, Gaël Faye consacre une grande partie de son album à rappeler son attachement au continent africain et au Burundi ; « Petit bout d’Afrique perché en altitude » comme il le décrit avec poésie dans la chanson « Petits pays ».


(clip de Petit pays – 2012)

Sa passion pour l’Afrique mais aussi sa douleur lorsqu’il évoque son pays natal, Gaël Faye l’explique par son histoire. En 1995, lorsque la région des Grands Lacs s’embrase, il est rapatrié en France. Il parle de l’exil comme une véritable « rupture » dans sa vie.
Son arrivée en région parisienne est vécue comme un déracinement. C’est pourtant à cette période qu’il découvre le rap français et comprend qu’il ne pourra exorciser sa douleur qu’à travers l’écriture.


(clip de Je pars – 2012)

En 2006, après des études de commerce, il effectue un bref passage professionnel à Londres avant de réaliser que sa voie est à Paris, au sein de son collectif de slam Chant d’Encre.
Déterminé à s’investir dans la musique, il fait la rencontre d’Edgar Sekloka, avec qui il crée le groupe Milk Coffee Sugar, MC’S. Leurs morceaux séduisent et ils fondent leur propre label, 6D Production.


(clip de Hope Anthem de Milk Coffee & Suga feat. Jali – 2011)

Produit et réalisé par le talentueux Guillaume Poncelet, Pili Pili, « album d’exil » comme Gaël le dit lui-même, est un concentré de nostalgie, de métissage, de tendresse envers ses origines, un mélange délicat entre ses inspirations tirées du rap des années 90 et son attirance pour les rythmes africains.

En 15 titres, on est transporté par la beauté des textes et de la musique. A écouter d’urgence… Album disponible en téléchargement sur Itunes.

Gaël Faye sera en concert le 26 mars à Metz, le 27 mars à Alençon, le 5 avril à Genève, Bordeaux le 24, Toulouse le 25, sans oublier un passage au Café de la Danse à Paris le 22 mai !

Toutes les dates de concert sur son site : http://www.gaelfaye.fr/

Laisse nous ton commentaire

commentaires