« Allez dans tout le monde, et prêchez l’évangile à toute la création », une instruction qui apparaît dans la bible (livre de Marc 16 : 15, version Darby) et qui est devenue l’une des principales missions des chrétiens. Interdire l’évangélisation se résumerait à amputer les missionnaires d’un membre sain. Par ailleurs, une éventuelle interdiction serait une atteinte à la liberté d’expression, la liberté de pensée, de conscience et de religion.

DIFFÉRENCE ENTRE ÉVANGÉLISATION ET PROSÉLYTISME 

Pour rétorquer toute comparaison fallacieuse qui alimente les amalgames, il faudrait revenir aux sources du mot. Prosélyte, dont son origine grecque « proselutos » réfère à un émigrant qui s’installe dans un pays qui lui est étranger. Contrairement à son étymologie, aujourd’hui, ce terme a une connotation négative qui est rattachée à l’acte d’imposer violemment ses convictions religieuses ou ses idées dans le but de « recruter ». Or, dans une approche théologique, l’exégèse biblique du Nouveau Testament démontre que l’évangélisation consiste à diffuser une « bonne nouvelle » concernant le sacrifice de Jésus-Christ à la croix, son amour pour l’humanité et sa résurrection. C’est un témoignage qui donne libre choix aux personnes qui l’écoutent d’accepter ce message ou de le réfuter. En effet, le pratiquant est conscient qu’il ne peut avoir d’influence sur une décision personnelle et que, selon lui, Dieu seul peut convaincre les cœurs.
Ainsi, refuser de considérer les fondements du christianisme serait faire preuve de malhonnêteté intellectuelle. Car on ne pourrait dissocier les pratiques chrétiennes des principes bibliques.
Par conséquent, l’évangélisation se distingue du prosélytisme par son message premier, qui prône l’amour et le respect des libertés individuelles.
Andrew Cho, évangélisation dans le métro | Montréal,QC

L’ÉVANGÉLISATION EST-ELLE LÉGALE ?

Comme le stipule l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.». En outre, aucun texte de loi n’interdit l’évangélisation dans les lieux publics, à condition de ne pas porter atteinte à l’ordre public.
Donc juridiquement, rien n’empêche les chrétiens de proclamer leur foi dans les métros, les parcs, ou même les avenues, au même titre que l’artiste de rue qui fait la promotion de son art ou le militant d’un parti politique qui distribue des brochures.
De surcroît, l’évangélisation dérange non par ses actions, mais par son contenu. Car parler de Jésus n’est pas populaire.
En somme, l’évangélisation n’est pas prohibée par la loi française. Néanmoins, pour éviter toute sanction pénale elle doit se soumettre aux règles qui régissent la vie en société.
VOIR AUSSI:

Laisse nous ton commentaire

commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.