Etant entourée de jeunes qui comme moi (Moi, My Little RH) sortant des couloirs universitaires pour entrer dans la jungle de la vie professionnelle, plusieurs d’entre eux ont pris le réflexe de me consulter pour des questions relatives à mon “futur” métier et avec plaisir, j’ai exercé le rôle de conseil auprès de ces personnes.

La question que je me suis posée est “pourquoi ne pas écrire sur le sujet afin d’en faire profiter un grand nombre?” Alors je me suis lancée dans le blogging spécialisé Ressources Humaines et force est de constater que ça en valait la peine. Contactée par Afrokanlife, nous avons fait émerger l’idée d’un article sur l’utilisation du réseau social professionel LinkedIn (Lire aussi 10 conseils pour un profil LinkedIn reussi) afin de sensibiliser davantage la population camerounaise (notamment).

A ce jour les chiffres sont relativement difficiles à obtenir.  En 2013 ils indiquent  près de 7,6 millions d’utilisateurs africains dont 60% localisés en Afrique du Sud, Nigéria et en Egypte.  Le Cameroun est classé 11éme (en effectuant une requête simple via un profil recruteur LinkedIn nous avons un résultat de 237 443 utilisateurs basés au Cameroun).

 Linkedin Cameroun

De manière générale, nous constatons une forte utilisation de ce réseau par les jeunes cadres, les employés des administrations et  les entrepreneurs. Bien que certains aient lu et maîtrisent plus ou moins les règles d’or d’un compte LinkedIn parfait, la grande majorité semble en ignorer l’utilité. A la limite, on note une confusion avec les réseaux sociaux ouvert à tous tel que Facebook ou Twitter.

LinkedIn N‘EST PAS Facebook 

La raison la plus évidente c’est le fait qu’il s’agit d’un réseau social professionnel.  Le contenu non professionnel n’y a donc pas sa place. LinkedIn a su s’établir dans ce marché de niche qui s’ adresse à des personnes souhaitant se constituer un réseau, avoir accès aux contenus en relation avec leurs secteurs d’activité, à des offres d’emploi et ou souhaitant se rendre visibles car c’est aujourd’hui un outil  de recrutement. Notons au passage qu’il est plus vulgarisé dans les pays africains anglophones que francophones mais à l’ère du 2.0 et des avancées informatiques cette tendance ne saurait tarder à se globaliser sur le continent.

Avant toute chose, il est important que l’utilisateur sache quel est l’intérêt d’un réseau socio-professionnel. Dans un billet publié sur notre site internet, nous avons défini  LinkedIn comme étant “un réseau social essentiellement orienté business, un lieu de net-working où se retrouvent aujourd’hui plus de trois cent millions d’utilisateurs dans plus de 200 pays. C’est donc l’endroit idéal pour créer des liens professionnels de part et d’autre du globe. Il se distingue des autres réseaux sociaux par son contenu qui se veut corporate … C’est un outil indispensable pour vous construire une identité professionnelle et la mettre en avant dans des buts divers mais pas variés. En effet LinkedIn est le lieu idéal pour maximiser vos contacts, des contacts utiles … Pour votre carrière, pour votre développement personnel.”

Nous avons pris le temps d’observer les utilisateurs 237 et avons décelé des erreurs monumentales notamment d’ordre visuel. Professionnellement parlant, nous sommes sans ignorer la règle des 4 fois 20 qui s’applique lors d’un premier échange commercial (20 premières secondes – 20 premiers pas – 20 premiers mots – 20 centimètres). Dans le cas d’un échange (prise de contact/visite de profil) virtuel, cette règle s’appliquera uniquement pour le visuel global de votre espace LinkedIn.

Le choix de la photo de profil

Une étude réalisée par le site « Theladders » démontre que, à la consultation d’un profil Linkedin, un recruteur passe 19% du temps à l’analyse de votre photo de profil (dans les faits ça équivaut à un clignement des yeux). En supposant que votre but en créant votre profil soit d’entrer en contact avec des professionnels, pensez-vous qu’un recruteur vous enverra un Inmail si votre photo de profil ne reflète aucune once de professionnalisme ?

linkedin en afrique - networking cameroun - twitter237 afrokanlife

Votre visage c’est aussi votre identité, il crée la confiance il rassure. Il n’est pas demandé d’utiliser absolument une photo d’identité mais le plus important c’est la position de face, et surtout un arrière plan le plus neutre possible. Un habillement décent dans l’idéal professionnel. Les poses douteuses/tendancieuses et autres « duck faces » sont à proscrire. Vous devez être à l’image des entreprises dans lesquelles vous êtes employés ou que vous souhaitez intégrer.

Les photos ci dessus sont véritablement des photos de profils de jeunes diplômés/cadres camerounais sur LinkedIn. Selfies, photos de couple ou de groupe, bien qu’ayant toutes un coté artistique, nous vous conseillons d’en faire profiter uniquement vos contacts Facebook et Twitter qui auront certainement beaucoup de « likes » et de commentaires à y apposer.

Les mystérieux qui ne mettent pas de photo

Votre profil a plus de chance d’être consulté si vous avez une photo de profil. Lorsque vous souhaitez acheter un objet (sur le net par exemple), feriez-vous confiance à un vendeur qui vous propose un objet sans vous en montrer au moins la photo ? Le ressenti est le même pour la personne qui clique sur votre profil : elle doute.

Unprofessional LinkedIn
(c) Some Ecards

Les titres /fonctions

Dans la partie titre il suffit tout simplement d’indiquer de manière claire le titre du poste que vous occupez dans l’entreprise et de développer plus bas en inscrivant point après point les tâches qui vous sont confiées (en utilisant des mots clés).

Les titres tels que « Opérateur économique », « grand cadre », « jeune cadre dynamique » sont nous devons l’avouer un peu loufoques. Nous sommes assez conscients de l’importance du titre pour les Camerounais, il suffit de regarder pas plus loin que les intitulés de postes des personnes constituant gouvernement et administrations. Ne pensez-vous pas qu’il serait temps de faire preuve de simplicité ?

Le contenu du profil

70% des profils que nous avons consultés n’ont pas de contenu si ce n’est un intitulé de poste. Nous nous sommes questionnés: ont-ils été créés par effet de mode ou alors est ce juste un oubli ? Si vous ne souhaitez pas qu’on sache ce que vous faites, pourquoi avez-vous créé un compte sur un réseau de réseautage ?

Ceci étant, vous devez permettre à celui qui consulte votre profil de comprendre qui vous êtes, quelles sont vos responsabilités (Il s’agit exactement des informations que vous avez inscrites sur votre CV). Il est recommandé de rédiger le « résumé » de votre parcours. C’est une opportunité de raconter sans être lyrique votre parcours et de vous différencier.

Vous manquez d’inspiration ? LinkedIn a fait développer un outil vous permettant de créer un résumé sur la base du contenu de vos expériences (charge à vous de bien renseigner les champs)

linkedin cameroun

Quel type de contenu partager afin de créer des interactions avec vos contacts ?

Le partage de contenu n’est pas obligatoire mais recommandé si vous êtes constamment sur votre profil. Partagez des articles que vous trouvez intéressants et dites en commentaire pourquoi est ce qu’il pourrait aussi intéresser vos contacts. Vous pouvez partager divers contenus, des actualités sur votre secteur, des articles, des conseils professionnels, des opportunités d’emplois et du contenu personnel si vous tenez par exemple un blog en lien avec votre métier et uniquement dans ce cas là. J’insiste bien dessus, parce que je ne vois pas ce qui pourrait vous inspirer à partager vos publications Twitter/Instagram/Blog si elles n’ont rien à voir avec votre activité.

Avoir un profil complet vous permet de créer du trafic, et augmente vos possibilités d’entrer en contact avec des recruteurs et ou des entrepreneurs à la recherche de personnes aux compétences communes pour créer la discussion et pour quoi pas faire naître des projets. Si avec ces informations vous êtes toujours à court d’idées il existe des manuels, des vidéos tutorielles, des tutoriels en image qui peuvent vous aider à completer ou améliorer votre profil LinkedIN.

Merci à l’équipe Afrokanlife pour la tribune.

#Mylittlerh


Cet article a été rédigé par My Little RH

Bio de My Little RH: Messieurs et dames permettez moi de me présenter: My little RH, jeune étudiante d’origine Camerounaise  en fin de parcours académique et ayant évolué au sein de sociétés de conseils de la place. J’ai lancé un blog sur le thème des Ressources Humaines

Twitter: @MyLittleRH

Blog: My Little RH




UN PROJET À NOUS CONFIER ? CONTACTEZ-NOUS

youtube-subscribe-button-psd-photoshop-july-2013