L’obsession multiculturelle ou quand le Front National squatte les esprits

Pour Alain Finkielkraut, le “politiquement correct” en France consiste à promouvoir les approches multiculturelles. À croire que nous vivons dans des mondes parallèles… Finkielkraut et moi, on pourrait se faire un épisode de la série Sliders. Pas sûr que ce soit le meilleur.

Politiquement correct, le “multiculturalisme”? De quelle politique et de quelle correction nous parle le philosophe ? De celles qui affichent le “problème musulman” en Une des hebdos, harcelant année après année, semaine après semaine, des millions de citoyens français sans que (presque) personne ne s’en émeuve ? Celle qui insulte une ministre de la République (et avec elles tous les Noirs de France) sans, au final, entraîner de réaction massive, une condamnation, certes, et puis la vie reprend son cours ?

En fait, et en réalité (hors cinquième dimension), la grande majorité des politiques français* souhaiteraient nous imposer de tourner la page. Celle de la lutte contre les discriminations ? Finie. Celle d’une amorce de débat sur un nouveau modèle à inventer, un modèle qui ne saurait se gargariser de “l’intégration républicaine”, sans pour autant se panner d’admiration devant la logique anglo-saxonne ? Page tournée. Oubliée. Celle qui s’interroge sur la nécessité d’une action positive ? celle qui dénonce les contrôles au faciès, qui réclame une transparence sur les politiques anti-discriminations dans le bilan annuel des entreprises ? Celle qui questionne notre refus des outils statistiques pour mesurer la présence (ou -selon- l’absence) des minorités à telle ou telle place ? Page tournée, on vous dit. Finito. Bye-bye. Désormais place à une “diversité light” qui amuse le public, ne s’offusque pas des stéréotypes, bien au contraire. Ni politique, ni subversive (surtout pas). Noirs, Arabes, Asiatiques de France, amusez-nous, oui, mais restez à votre place. Quant aux Roms…

Bienvenue dans la France de 2013

Lire la suite de l’article Une “obsession multiculturelle”? Lorsque le Front squatte les esprits

Crédit Photo : aline bureau www.alinebureau.com

Comments