En mode comme au basketball, tous les coups sont permis. Une philosophie dont s’imprègne Syra Sylla, la journaliste et la fondatrice du site de basketball féminin Ladyhoop. Brisant les barrières entre l’univers du parquet et des podiums, la journaliste crée sa marque de prêt-à-porter.

Basketball au féminin

Son site internet Ladyhoop, connu pour être la vitrine du basketball féminin, parfois trop peu médiatisé, relate toute l’information touchant les différentes ligues dans le monde. Composé majoritairement de femmes, Ladyhoop met les projecteurs sur des athlètes talentueuses souvent oubliées du grand public.

« Le basketball féminin sous toutes ses coutures »

Qui a dit qu’on ne pouvait pas être sportive et séduisante en même temps ? La marque de vêtements Ladyhoop sait avec élégance contourner les préjugés en ajustant parfaitement un vêtement à la carrure très athlétique des joueuses de basketball. Puisant dans son expérience personnelle, Syra a jugé nécessaire de créer une marque de vêtements qui permette aux femmes de se sentir à l’aise. Un tee-shirt féminin pas trop moulant, mais qui se porte bien pour faire du sport. L’originalité de ce tee-shirt provient du velcro au niveau des épaules, qui permet de transformer le tee-shirt en débardeur. Idée ingénieuse qui permet aux sportives de pouvoir adapter le vêtement comme elles le souhaitent. Syra confie que ce petit détail ne passe pas inaperçu puisque c’est très pratique pour jouer confortablement au basket. Car selon son expérience « sur le terrain, les basketteuses sont tout le temps en train de coincer les manches sous les bretelles de brassière. » Certes, les premiers vêtements de ladyhoop étaient réservés aux Miss Layup, mais elle ne compte pas pour autant se limiter. Depuis la création de la marque, Syra a sorti cinq collections destinées aux femmes.

En collaboration avec Youssef de Take it YSY, la première collection rendait hommage à l’équipe de France. De manière créative et personnalisée, Youssef a dessiné les joueuses de l’équipe de France. Très beau résultat qui a permis à toute l’équipe de sortir la collection avant le Championnat du monde pour encourager l’équipe nationale. Belle initiative, car le tee-shirt a été porté par de nombreux supporters.

En continuant sur cette lancée, Syra crée une deuxième collection GIRLS CAN DUNK. Un slogan qui revendique les capacités des femmes. Cet état d’esprit démontre qu’une femme n’a aucune limite. « Je veux rappeler que l’engagement et le dépassement de soi, on le conjugue très bien au féminin », affirme-t-elle.

girl can dunk

De même, une troisième collection est dédiée à son amie la célèbre joueuse de basketball Isabelle Yacoubou. La collection a été illustrée par Ptite Cao.

photo tee-shirt Isabelle Yacoubou

Également, elle sort pour une grande occasion, les sacs à main “les Braqueuses”, portés lors du Championnat d’Europe.

Sac braqueuse

“L’Afrique a la cote”

wax

Tout le monde porte du wax, tout le monde veut du wax, tout le monde aime le wax… Non n’exagérons pas. Pas tout le monde. Mais une bonne partie, car certaines célébrités américaines ont réussi à populariser le tissu au niveau international. Il est certain que le wax était déjà très populaire dans les pays africains, mais en Europe ou encore en Amérique, de nombreuses personnes le portaient à la maison.

Aujourd’hui, sans aucun doute le wax plaît et Syra l’a bien remarqué. La cinquième collection “TEEWAX” attire. Fabriquée au Sénégal, la collection en wax met à l’honneur les origines sénégalaises de Syra. De même que la journaliste n’hésite pas à faire appel à ses cousines lors de la séance photo pour promouvoir la collection.

photo de Syra

Syra est une grande passionnée non seulement de basketball, mais du Sénégal. Elle tire son inspiration et sa motivation de ce pays. “Là — bas, la mode fait partie de la vie des femmes. Que ce soit au quotidien, mais surtout lors de grands événements”, confie-t-elle. La journaliste réussit à relever le défi puisque la collection TEEWAX fascine par sa singularité et sa simplicité.

Pour ses prochaines collections, Syra décide de cibler un plus large public féminin. Elle souhaite véhiculer un message de dépassement de soi dans tout domaine… Yes, she can !

yes she can