Oeuvrer pour son village en Afrique : “Merci Arthur et Kintuadi”

En août 2012, Arthur, un jeune basketteur franco-sénégalais m’a contacté par le biais de Thomas (Hoopcast), un ami en commun. J’étais dans mon délire LYSD, projet que quelques personnes trouvaient sympathique sans plus. Lors de notre première rencontre, assis dans le Jardin des Tuileries à Paris, il m’a raconté son parcours et parlé de son envie d’aider l’Afrique. J’ai vite compris qu’on consommait la même substance.

La création de LYSD a été officialisée en novembre 2012 et KINTUADI l’association d’Arthur a également vu le jour dans la foulée. Le premier projet de LYSD était prévu pour mars 2013 et Arthur voulait se joindre à nous pour découvrir l’Afrique.

Malheureusement, rien ne se passait comme prévu. La collaboration avec les instances locales s’avérait plus compliquée que prévu. J’étais à deux doigts d’annuler le projet quand Arthur m’appela tout content pour me dire qu’il avait acheté son billet d’avion. Dans la foulée je recevais des courriels de la Fiba et d’Adidas pour confirmer l’envoi d’équipements pour le projet. Cerise sur le gâteau, la NBA Afrique confirmait la venue d’un expert au Togo. Nous ne pouvions plus reculer.

Le projet s’est finalement bien passé. Arthur est arrivé le jour du lancement du projet à 3 h du matin et nous a accompagné quelques heures plus tard à Aného, notre première étape située à une heure de Lomé la capitale. Trois jours plus tard, nous sommes allés dans le village de mon père pour qu’il parle de son projet pilote de construction d’un playground aux autorités. Il voulait lever 8000 € pour ce projet. Je suis un peu perché, mais là je me suis dit que j’avais un fou furieux avec moi.

L’argent a été collecté, le terrain a été construit et inauguré selon la planification prévue. Il n’y a eu aucune fausse note. Durant l’inauguration, des habitants nous ont demandé pourquoi mettre plus de 5 millions de FCFA (150 fois le SMIC mensuel togolais) dans du béton, deux poteaux et des cercles alors que nous aurions pu leur donner cet argent pour acheter du riz, du maïs, du sel, des sardines…

Nous ne faisons pas de l’humanitaire. Avec ce terrain de basketball, Arthur et son équipe de KINTUADI ont permis à des centaines de jeunes du village de Kouvé d’avoir un lieu de vie, un lieu où ils peuvent venir apprendre tout en s’amusant, un lieu où ils peuvent partager.

Depuis avril 2014, LYSD et le village de Kouvé assurent la gestion de ce terrain. Hier, plus de 100 enfants étaient réunis pour le lancement de notre projet de Mini Basket. À l’instar de Ives en Californie, Freddy en Floride ou encore Alphonse a Johannesburg, cet endroit nous permettra d’identifier des talents et de les aider à écrire leur belle histoire.

Mon ami Arthur, je tenais à t’écrire ce mot pour te féliciter pour l’obtention de ton Master 2, tu le mérites. Je suis sûr que tu feras de grandes choses. Au nom de tous les enfants et les jeunes de Kouvé, je remercie les membres de KINTUADI et toi personnellement d’avoir réalisé votre premier projet dans mon village. Si je pouvais avoir 100 fous furieux comme toi dans mes amis, nous améliorerions des dizaines voire des centaines de milliers de vies.

Ayizandé mon ami,

#‎Miledou #‎ShakeThingsUp


Cet article a été rédigé par Jean-Luc /Co-fondateur de LYSD

À propos de LYSD: Association qui participe au développement de la vie locale des pays émergents via des projets solidaires à travers le sport.

Suivez LYSD

sur Facebook : Lysdproject

sur Twitter : @lysd_project

sur Instagram :lysd_project

Laisse nous ton commentaire

commentaires