Pourquoi les gens ne supportent pas les femmes cadres ?

Cette question s’adresse aux femmes qui ont des supérieurs immédiats ou indirects femmes. C’est une question très importante et intéressante à se poser.

Avant que vous soyez tenté de répondre à la question par : « j’adore ma boss, je vois pas de quoi tu parles », laissez-moi vous guider vers une réflexion impartiale sur la question.

Je vous donne un exemple simple, dans un de mes emplois précédents, on était 3 femmes et une quinzaine d’hommes. Puisque la tendance actuelle est de normaliser le ratio Homme/Femme dans le milieu de la finance (les femmes sont sous-représentées dans le domaine), notre supérieur a décidé que la prochaine personne à être engagée serait une femme. Ce qui est très logique comme approche. Le problème, qui s’est posé, est le suivant : « Toutes les femmes se sont opposées au projet en invoquant le fait qu’il y avait déjà assez de femmes comme ça dans le groupe ».

Si je vous reposais ma question maintenant, je suis sur que vous hésiteriez à me redonner la même réponse que précédemment. Et donc je ne vais pas vous la reposer, mais je vais plutôt vous posez d’autres questions.

1) Si vous recevez un feedback négatif de votre manager femme, comment allez-vous le prendre?

2) Si votre manager femme ne vous donne pas le lead sur ce projet que vous connaissez très bien et qui vous appartient presque, comment allez-vous le prendre?

3) Si votre manager femme ne vous fait pas de compliments sur votre nouvelle coiffure, comment allez-vous le prendre?

Il y a de fortes chances que vous allez prendre très mal d’être refusée par une femme comparée à un homme. Il y a aussi de très fortes chances que vous allez « bitché » contre la « vipère » qui vous déteste parce qu’elle se sent menacer dans son royaume par une autre femme.Ok, un peu dramatique, mais pas très loin de la réalité.

La réalité est que vous avez peut-être raison, mais il y a de forte chances que vous ayez tort. Ces phénomènes ont été identifiés et étudiées en psychologie. On est tous sujets à ce genre de réaction. Attention, je ne parle ni de jalousie, de haine ou de méchanceté mais plutôt d’un sentiment légitime qui existe en nous à des degrés différents.

black-femme-professional

Voici quelques phénomènes à garder en tête lorsque vous interagissez avec vos supérieures et collègues femmes. Ils expliquent aussi en grandes parties pourquoi vous n’aimez pas votre supérieure femme :

1) « Le Queen Bee syndrome » ou le syndrome de la reine des abeilles en anglais : Vous l’aurez deviné c’est le syndrome selon lequel une femme arrivée au pouvoir n’aide pas ses collègues et subalternes féminines, et en plus, essaie de les écraser. Toutes les femmes au top ne sont pas des Queen Bee, avouons-nous le.

2) Le succès et l’amabilité sont négativement corrélés chez une femme : Qu’est-ce que ça veut dire concrètement? Le plus une femme est couronnée de succès, le moins on va la trouver sympathique. Il y a un débat intense qui entoure toute cette question. En effet, selon une étude réalisée par Jack Zenger et Joseph Folkman du Harvard Business review (New Research Shows Success Doesn’t Make Women Less Likable), la sympathie et le succès vont ensemble remarquablement bien pour les femmes. Par contre, dans le livre de Sheryl Sandberg « En Avant Toutes », il y a des recherches qui prouvent le contraire. Mon point de vue sur la question est simple, tout dépend du milieu dans lequel on se trouve. Le milieu des affaires et de la finance est très différent des milieux disons plus artistiques. Cependant, je tends plus vers le point de vue Mme Sandeberg. Il y beaucoup d’exemple pour le prouver, pour prendre un exemple très terre à terre, beaucoup de femmes aiment pas Béyoncé, Nicki Minaj ou Angela Merkel. Pourtant, ce sont des femmes qui ont réussi selon tous les critères.

Donc, si on revient à notre question du début, on comprend beaucoup plus nos supérieurs femmes. J’espère que j’ai réussi à vous convaincre que les femmes leaders sont jugés négativement pas parce qu’ils ont du succès mais plutôt à cause des comportements qui leur ont permis d’atteindre ce niveau. On sait que pour être un leader respecté, surtout dans le monde des affaires, il faut montrer un leadership décisif et énergique, agir avec assurance, être décisif et assertif (sans être) agressif. Cependant, ces comportements vont à l’envers de ce que l’on attend des femmes. Vous entendrez donc souvent les petits noms comme : « Lesbienne avec une connotation négative », « Ice Queen ou la reine de glace », La reine mère … Et encore, je reste très polie.

La prochaine fois que vous serez tenté de détester votre boss, repensez à cet article, soyez honnête avec vous-même et posez vous la question a savoir : « Est-ce que mon manager mérite vraiment ce que je pense d’elle? ».

Laisse nous ton commentaire

commentaires

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here