The Summer of Gods, un court-métrage poétique sur la culture afro-brésilienne

The Summer of Gods, un court-métrage poétique sur la culture afro-brésilienne.

Entre film et documentaire, ce court-métrage d’une vingtaine de minutes nous transporte avec poésie dans une région reculée du Brésil.

summer of gods 1

On y découvre le personnage de Lili, une petite fille au caractère complexe, à l’esprit soucieux et facilement préoccupé. Celle-ci renoue avec ses origines religieuses afro-brésiliennes lors de vacances au village de ses ancêtres, en pleine campagne brésilienne. Peu après son arrivée, la petite fille découvre les Orishas (divinités issues de la culture africaine, pour en savoir plus : 8 choses que vous ignorez au sujet des Orishas). Ceux-ci rejoints par la grand-mère de Lili vont l’aider à trouver la paix et la sérénité grâce à un cadeau, qu’elle rejettera tout d’abord.

Le film a été tourné au nord-est du Brésil, là où les traditions religieuses afro-brésiliennes restent les plus présentes dans la société. La grand-mère de la petite Lili est une prêtresse très respectée et vénérée dans la région, au service des dieux Orishas. Lili est également bénie par ces divinités. Pour préserver la tradition, les prêtresses la conduisent dans une aventure mystique à travers la forêt avoisinante, ce qui symbolise son initiation au cœur de cette tradition.

La jeune réalisatrice Eliciana Nascimento détient un MFA (Master of Fine Art) en cinéma de l’Université d’État de San Francisco. The Summer of Gods est son second film et il est celui qui a appuyé la thèse de son Master. Elle dit à propos de son court-métrage :

« Mon objectif en racontant cette histoire est d’aider à préserver les traditions de mes ancêtres. Ma vie et mon expérience personnelle inspirent les personnages du film et son thème, et de même, de nombreux éléments sont directement tirés de mes propres souvenirs d’enfance. En tant que Brésilienne, vivant dans un pays étranger, j’ai développé un intérêt tout particulier pour la culture panafricaine. J’ai remarqué que les problèmes des Afro-Brésiliens au Brésil étaient les mêmes que ceux auxquels sont confrontés les Afro-descendants ici aux États-Unis, et dans tous les pays à travers les Amériques. En tant qu’écrivaine et activiste sociale, mes motivations et mes inspirations pour réaliser un film sont avant tout de raconter des histoires sur des personnes issues de la diaspora africaine, diaspora qui a souvent été marginalisée par les sociétés et par l’industrie du film grand public. Mon but est d’utiliser le cinéma comme un instrument pour révéler la beauté, la culture et la mythologie propres à ces peuples. »

Eliciana Nascimento en plein tournage du film

Passionnée par cette culture afro-brésilienne, la réalisatrice nous transporte dans son univers à mi-chemin entre spiritualité et réalité, tradition et modernité. Le film a été diffusé en pré-screening à Oakland, début février, avant d’être sans aucun doute au programme de nombreux festivals cette année.

Pour en savoir plus sur le film :

Et pour en savoir plus sur Eliciana Nascimento : http://eliciana.com/

Sur Facebook : https://www.facebook.com/TheSummerOfGods

Sur Twitter : https://twitter.com/thesummerofgods/

Laisse nous ton commentaire

commentaires