RIDM

The art of disapearing, BARTEK KONOPKA et PIOTR ROSOLOWSKI, (POLOGNE)

C’est l’histoire d’un homme qui explore un monde étrange, si étrange que l’on dirait presque un rêve. Avec un regard qui rappelle celui du Usbek des Lettres persanes de Montesquieu, Amon Fremon, un prêtre vaudou d’Haïti, découvre en 1980 la Pologne communiste, alors en plein bouleversement.

Compétition moyens métrages –