Euro 2012 : Espagne – Italie, une finale indécise ?

Espagne – Italie : La finale indécise

Après 2008 et 2010 pourquoi pas 2012, comme on dit jamais deux sans trois. Quelle équipe de légende que cette équipe espagnole, beaucoup de spécialistes non pas hésité à dire que l’Espagne était bien moins fringante qu’en 2008 et 2010 mais cependant leur qualité technique, la confiance qu’ils ont dans leur jeu et leur potentiel fait en sorte qu’ils ont toujours une longueur d’avance sur les autres.

En effet, cette équipe a régulièrement 60 pour cent de la possession de balle, alors beaucoup disent qu’il est facile de garder le ballon sans être dangereux sauf que pour le moment aucune équipe n’a eu autant la maitrise que l’Espagne a pu avoir lors de ces matchs se donnant le luxe de repartir par un jeu de passes courtes et cela même dans sa propre surface de réparation.

Seul petit ou gros bémol, l’attaque espagnole qui peut rendre septique beaucoup d’experts. En effet, le jeu de l’Espagne sans attaquant pur offre peu de possibilité dans la profondeur mais surtout n’apporte aucun poids dans la surface de réparation adverse. Cependant même quand Vicente Del Bosque s’est décidé à jouer avec une pointe le résultat fut identique que ce soit Torres ou Negredo ils ont été inoffensifs.

Secteur dans lequel les italiens excellent dans cet Euro notamment grâce au Duo composé des deux enfants terribles du Calcio que sont Cassano (1 but et une passe décisive) et Ballotelli (3 buts). Et pourtant rappelez-vous au soir de la deuxième rencontre de poule, l’Italie vient de faire match nul avec la Croatie et se retrouve 3ème de sa poule en position d’être éliminé. Ils finissent par s’en sortir en effectuant peut-être leur pire match de la compétition contre l’Irlande pour se qualifier, et ensuite ca sera la métamorphose.

En effet, à partir des quarts de finale, l’Italie a été irrésistible, les joueurs ont bien assimilés le 4-4-2 et tous ont haussé leur niveau de jeu à l’image des milieux de terrain et d’un certain Andrea Pirlo qui est au sommet de son art et qui pour son dernier Euro s’offre une finale de rêve. Mais ce n’est pas tout, car si l’Italie peut vraiment y croire, c’est parce qu’ils ont retrouvé une assise défensive digne de l’Italie. En effet, que dire de cette charnière centrale Bonnuci-Barzagli qui n’a commis aucune faute en phase finale ou encore de ce formidable gardien Buffon, qui comme Pirlo est à l’apogée de son talent en sortant encore en demi-finale des arrêts déterminants notamment sur les frappes de Khedira ou Kroos. Alors oui cette Italie est prête à soulever n’importe quelle montagne, l’alchimie est la autant que le talent.

Comme vous l’aurez compris, cette finale est extrêmement ouverte, l’Espagne sera bien sûre candidate à sa propre succession et quand ca fait 6 ans qu’on domine le football mondial, on connait ce genre de rendez-vous. De plus, l’Espagne se paye le luxe de laisser sur le banc LLorente et Mata qui n’ont joué aucune minute dans cet Euro. Cependant rappelez-vous en début d’Euro l’Italie avait tenue tête à l’Espagne (1-1) et elle n’est prête de se laisser marcher dessus quand on voit la demi-finale gigantesque qu’ils ont livré face aux allemands.

Cet article a été rédigé par Julien de l’émission Soccer Sans Frontières. Nous l’en remercions.

Laisse nous ton commentaire

commentaires