Évaluation des joueurs de l’Impact Montréal : Gardiens et Défenseurs

L’évaluation finale des joueurs de l’Impact pour la saison 2016, Partie 1.

Évaluation des joueurs de l’Impact 2016: On vous a demandé de proposer votre évaluation finale des joueurs de l’Impact de Montréal. Mathieu Lemée , de MLS Africa Plus, partage ses commentaires sur chaque joueur du Bleu-Blanc-Noir. On commence par les gardiens et la défense.

À Lire : Le coté secret du Foot Business | La saison de l’Impact en chiffres 

Evan Bush :

Oui, il a du mal sur ses coups de pied, sur sa façon d’évaluer la situation lorsque l’adversaire menace, et il n’y avait pas de concurrence pour le remettre en question. Il reste néanmoins solide sur des situations dangereuses et capable de sortir des miracles dans les moments clés.

Eric Kronberg :

Utile sans doute pour aider Bush sur les penaltys en observant les tendances de l’adversaire, mais bien trop lent lorsqu’il est sur le terrain. Peut-être une place dans l’équipe d’entraîneurs est ce qu’il lui faudrait.

Maxime Crépeau :

N’a pas joué vraiment pour être jugé. Mais on devrait lui donner une chance d’être le second de Bush et qui sait? Qu’il puisse lutter pour une place de no. 1 juste pour la compétition interne?

Amadou Dia :

Ses seules présences ont été nulles, surtout après qu’on se soit départi d’Éric Miller, et Cameron Porter. Sinon, peu de choses à dire puisqu’il a peu joué et était en méforme visiblement.

Kyle Fisher :

Il manque d’expérience, mais on a pu voir que ce jeune n’avait peur de personne sur le terrain et a livré la marchandise à l’intérieur de ses limites. Beau potentiel. Je retiens surtout son contre aux dépends de Kaka à Orlando qui a frustré le Brésilien de se voir ainsi perdre le ballon contre une recrue. Il faudra peut-être lui donner plus de place en 2017? On verra. Belle marge de progression à venir pour lui, je le lui souhaite

Wandrille Lefèvre :

Il a répondu présent quand on avait besoin de lui et à l’image de l’Impact se donne corps et âme! Il a toutefois des limites dans son jeu et sa couverture défensive qui lui empêche d’être un titulaire. Commet parfois des erreurs coûteuses, mais dans le contexte de la MLS et du jeu pratiqué dans cette ligue, il n’est pas pire ni meilleur que d’autres. Bonne police d’assurance.

Donny Toia :

Blessé, il a encore montré ses limites par rapport à Oyongo et Camara. C’est un battant en défense, et il a cette capacité à revenir pour contrer un adversaire lorsqu’il s’y attend le moins. Mais il apporte trop peu en attaque et en relance par rapport aux titulaires. Sera sans doute un très bon substitut pour protéger des avances étant donné ses qualités défensives très fiables, et parfois un partant face à certains clubs. Une autre garantie de profondeur si l’Impact veut en avoir.

Laurent Ciman :

Moins bon que l’an dernier, sans doute à cause de sa situation à l’Euro 2016 en sélection et sa blessure à Portland. Mais il a été plus discipliné qu’en 2015 et est toujours une valeur sûre à l’arrière. On connait ses qualités qui sont essentielles et sa faculté à mener la défense, alors que son sens de l’anticipation le place dans une classe à part.

Hargneux par moments, mais moins cette saison pour éviter les cartons, bien qu’il se fasse piéger parfois dans ses tacles lorsqu’il calcule mal ses interventions

Victor Cabrera :

Légère régression par rapport à l’an dernier. Le potentiel est là car il est jeune et il peut se hisser parmi les meilleurs à sa position, mais il a commis plus d’erreurs de jugements en 2016, ce qui a mis l’équipe en danger. Il est également trop similaire avec Ciman dans le style, alors qu’il faudrait plus de force physique en défense centrale face à des attaquants de puissance. Il a les atouts pour compenser ses faiblesses.

Hassoun Camara :

Même si le dernier match à Toronto a été affreux, 2016 est l’année de la rédemption. Lui qui a dit qu’il mourrait pour Biello, il a accepté une baisse de salaire après deux saisons frustrantes: 2014 pour indiscipline et 2015 pour trop de blessures. Il a effectué tout un retour en 2016 et sa polyvalence et son engagement lui ont permis de redevenir un titulaire.

Gagne des galons comme leader dans le groupe en étant capitaine par moments. Demeure un des seuls à pouvoir livrer et gagner des duels aériens plus que les autres, et en plus, il est très bon techniquement. Humilité, émotion et courage résument sa saison et sa carrière avec l’Impact, et il aime Montréal de tout coeur en plus. Un des meilleurs défenseurs de la ligue contrairement à ce qu’on pense.

Ambroise Oyongo :

Ambroise “Coeur de Lion” avait mal débuté sa saison, mais par la suite, il s’est établi comme un des meilleurs latéraux gauche de la MLS. Il est un des meilleurs autant en défense qu’en attaque, que ce soit par sa pugnacité à contrer ses adversaires qu’à son aisance et son talent pour relancer et offrir des options en attaque. Ne reste que la qualité de ses centres à corriger, mais il a déjà fait mieux que l’an dernier avec 5 passes décisives.

Il serait en Europe s’il était bon partout, incluant les centres et sa prise de décision par moments, n’oublions pas ça. Était également en excellente forme physique en 2016 et cela paraissait. Grande force de caractère aussi pour rebondir tout de suite dans le match après avoir fait une gaffe ou avoir été déjoué par un adversaire. Il est clairement le meilleur latéral gauche que l’Impact a eu depuis Maurizio Vincello (le vrai, pas le commentateur sur twitter) en 2004. Et il est jeune dans un effectif de trentenaires. On ne peut se permettre de le perdre.


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com.

Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur Stitcher, Player FMGoogle Play Music, RZOiTunes et sur la page kanfootballclub.Merci à notre partenaire miseojeu.

Laisse nous ton commentaire

commentaires