France-Nigéria : Pogba libère l’équipe de France

Un peu plus tôt dans la journée Top11 lançait le #Clash de ce 8éme de finale ! Deux scénarios avaient été élaborés en cas de victoire de chaque pays. Non pas que nous soyons indécis mais plutôt dans le but de scanner les vraies forces en présence et les failles à exploiter de chaque côté ! Vos votes sont serrés et reflète bien la physionomie du match ! Gardons tout de même en tête que la France s’était qualifiée sans vraiment briller. Le Nigeria était la première grosse équipe sur le chemin des bleus…

Un pétard mouillé

On s’attendait à un feu d’artifice offensif avec le trident Valbuena / Giroud / Benzema appuyé par Pogba / Matuidi d’un côté. Idem avec la ligne d’attaque Moses / Emenike / Odemwingie / Musa soutenue le duo Obi Mikel / Onazi.
On ne l’a pas eu ! En revanche ceux qui doutait encore du calibre du Nigéria sont vite devenues silencieux. Le champion d’Afrique en titre à de sérieux atouts à faire valoir. Les bleus peuvent même se réjouir que l’arbitre de touche soit munis d’yeux de lynx. A la 19éme minute, Emenike ouvre le score en coupant un centre de la gauche au premier poteau. En tout sincérité à la vitesse où ça va il est très compliqué voir que l’attaquant nigérian est hors-jeu pour quelques CEN-TI-MÈ-TRES.

Les débats reprennent chargés de confiance pour les verts et avec un sérieux avertissement pour l’EDF. Pogba “choisit” la 22éme minute pour s’illustrer. Il récupère un ballon à 30 mètres du but d’Enyeama, décale Valbuena sur la droite qui remet un centre appliqué au point de penalty. Sa volée est repoussée par Enyeama !
Jusqu’à la fin de la mi-temps, tout n’est qu’une somme de tentatives manquées ! Debuchy s’essaye à l’entrée de la surface (44′) et Emenike enverra un missile à la 44′.

Clairement les bleus se sont fait bouger en première mi-temps. Ils sont méconnaissables. Le Nigeria est un vrai test : une équipe solide, talentueuse et qui joue à 11… Je dis ça… Je dis rien…

Des bleus combatifs

Si y’a bien un domaine dans le lequel ils ont fait la différence : c’est la combativité ! La défense nigériane a été harcelée. Et les bleus mettent plus d’impact physique. D’ailleurs Matuidi accroche la cheville d’Onazi. Le joueur de la Lazio est renvoyé directement au vestiaire. Giroud à aussi joué son rôle physique. S’il est posible de l’accabler pour ses multiples pertes de balles et son mauvais timing en première période, il a tout de même pesé sur la défense adverse. Malgré tout le bonhomme arrive avec l’étiquette “d’attaquant d’Arsenal” qui créé toujours un doute dans la tête d’un défenseur. Il sera remplacé à la 62′ par Griezmann. La défense verte va devoir goûter à de la vivacité après avoir dégusté les coudes de Giroud. Va falloir qu’il apprenne à garder ses mains dans ses poches. Le rouge lui pend au nez.

Dans la foulée du changement français, les Super Eagles envoient une nouvelle banderille ! Odemwingie place une belle frappe à l’entrée de la surface bien boxée par Lloris ! Le bloc français est bien en place !
L’entrée de Griezmann bouleverse la physionomie du match ! Les occasions vont se multiplient, Yobo est dépassé. Sur un bon une/deux entre les 2 attaquants de la Liga, Benzema est trouvé entre deux défenseurs. Le tir de Benzema est contré par Enyeama mais le ballon revient sur la jambe de Benzema et rebondit en direction du but vide ! Moses sauve le but in-extremis !

75′, les bleus continuent à pousser ! Cabaye contrôle de la poitrine un ballon mal renvoyé par la défense et le reprend de volé ! La barre sauvera le gardien lillois ! 4 minutes plus tard, le portier nigérian sauve encore la nation sur un coup de boule de Benzema suite à un coup franc sur la droite au niveau des 30 mètres. Sur le corner qui suit, Valbuena se charge de le travailler depuis la gauche. Enyeama est trop court et Pogba reprend de la tête instantanément dans le but vide ! 1-0 !! Les bleus font un pas vers les 1/4 de finale grâce à un jeune prodige de 21 ans !

Les 10 dernières minutes traduisent le manque de lucidité des Super Eagles ! On les a senti moins incisif dans les duels. Griezmann, l’homme frais, en profite pour se démarquer dans le dos de la défense sur la gauche (84′). Un bon contrôle et il enchaîne une frappe puissante qui prend la direction du dessous de la barre mais la main ferme de Vincent Enyeama s’interpose une fois de plus ! Cet homme est un mur. Sa cote va aussi exploser après ce mondial ! Mais à force de pousser, de harceler la défense des verts, les erreurs devaient arriver. Joseph Yobo en fait les frais à la 92′. Suite à un corner joué à 2 entre Benzema et Valbuena, “petit vélo” déborde le long de la ligne de corner et centre à ras de terre pour Griezmann au premier poteau. Le français loupe la balle, mais Yobo qui le suivait de près dévie le ballon dans ses buts. Enyeama, impuissant, assiste au 2-0 et voit Rio s’éloigner en quelques secondes…

Laisse nous ton commentaire

commentaires