Ignacio Piatti apprécie la vie tranquille à Montréal

Dans une entrevue avec le journal argentin Olé, Ignacio Piatti parle de sa vie au Canada, en MLS et à Montréal.

Dans une entrevue intéressante menée par Nico Berardo, Ignacio Piatti partage sa routine montréalaise

Piatti entre Boca et l’Impact

Les contacts entre Boca Juniors et le joueur étaient véridiques lorsque Piatti affirme que Boca le voulait l’an dernier, surtout que le mégaclub argentin était prêt à payer le prix demandé par l’Impact. Mais à la fin, la star MLS voulait rester dans le confort qu’il connaissait, une équipe qu’il mène sur le terrain.

J’ai envie de prendre ma retraite en Argentine

Mais son amour éternel pour San Lorenzo l’a empêché de faire le saut avec Boca et il ne ferme pas la porte de prendre sa retraite en Argentine notamment avec le club du Pape.

Le Canada, l’anti-terre de foot?

La punchline de l’entrevue vient lorsque le journaliste décrit le Canada comme un pays ou un employé reçoit plus de demandes de signature qu’un joueur de football  – “Ignacio Piatti vive en un país en el que un oficinista recibe más pedidos de autógrafos que un futbolista

Piatti avise qu’il trouve la vie tranquille à Montréal, incluant le soccer. Dans une ville au style européen, ” Tout est très tranquille, soccer inclus. Ici, personne ne me connaît. Et tu peux perdre un match, par 10, 12 ou 20 et on te dit rien“.

L’évolution de la MLS

Le style argentin attire les clubs MLS et Piatti est très conscient du côté long terne des projets soccer dans la ligue de Don Garber. À la différence d’autres ligues ailleurs dans le monde, la stabilité relative en MLS donne une certaine sécurité de travail du staff aux joueurs.

Les joueurs et les entraîneurs peuvent rester des années sans que personne ne discute de leurs postes

En Bonus

Piatti continue la tradition du BBQ argentin ou “asados” avec son propre ”parilla” portatif en charbon avec de la viande achetée chez un boucher chilien. On ne sait pas si un conflit international va suivre après cette déclaration. (L’Argentine et le Chili sont des rivaux dans le football notamment).

Un gros merci à Alek Avendano pour la traduction de l’article d’Olé.


N’oubliez pas de vous inscrire à nos podcasts sur iTunes!
Kan Football Club + – Kan Football Club


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur Stitcher, Player FM, Google Play Music, RZO, iTunes et sur la page kanfootballclub. Merci à notre partenaire miseojeu.

Laisse nous ton commentaire

commentaires