Et si L’Impact de Montréal était en finale de la Coupe MLS

Et si L’Impact de Montréal était en finale de la Coupe MLS 2015?

Rêvons un peu d’un scénario, malheureusement impossible en 2015, dans lequel le Bleu-Blanc-Noir aurait affronté les Timbers de Portland au Stade olympique.

Nota bene : Comme Portland a fini avec plus de points que Montréal en saison régulière, ce scénario aurait été impossible même si l’Impact s’était hissé jusqu’en finale ; d’où le rêve, la fantaisie.

1- Une frénésie médiatique hors-norme

Montréal est habitué aux grands évènements médiatiques et l’Impact notamment qui a eu une horde de médias se pointer au 514 lors de l’épopée magique en Ligue de champions CONCACAF.

Avec une présence médiatique US très forte, Montréal aurait été sur la carte médiatique du ballon rond nord-américain pour la 3e fois, si on compte l’effet Drogba.

2- Big NO au BIG O à Timber Joey 

Et oui, la mascotte vivante des Timbers ne pourra pas ramener son tronc d’arbre et sa scie électrique au stade MAPFRE pour célébrer des buts potentiels des “Portlandiens” lors de cette finale MLS.


Le tronc d’arbre et Timber Joey seront présents en Ohio mais pas dans le stade. Quoiqu’il arrive, à Montréal, ” There can only be One Joey”.

3- La Coupe MLS va convertir des fanCHs en fans de l’Impact?

Le buzz MLS et Crew se ressent dans l’Ohio et à Columbus, une ville convertie au Football américain collégial (NCAA). Des journalistes de l’Ohio ressentent l’engouement autour d’un club qui a su se reconstruire une identité sous un nouveau propriétaire (Anthony Precourt).

Revenant à Montréal, la conversion de fanCHs en fans #IMFC serait très difficile même si l’arrivée Didier Drogba a eu son effet escompté sur une dizaine de matchs.

4- Un Prince à Montréal

Candidat à la présidence de la FIFA, le Prince Ali bin al-Hussein de Jordanie est déjà aux États-Unis pour rencontrer les leaders des instances de la fédération de soccer des É.-U.. En mode campagne électorale, le Prince pourra voir ce que la MLS offre de mieux : un derby entre le » bread basket of America » (Columbus, comme le dit si bien Don Garber) et le représentant du royaume magique de Cascadia.

Ça reste quand même un Prince.

Laisse nous ton commentaire

commentaires