Euro 2012 Ukraine / Pologne : Les groupes

Les Chroniques de Sofiane : L’Euro 2012 Ukraine/Pologne

Quatre ans déjà depuis la victoire de La Roja, La Furia Roja contre l’Allemagne pour commencer une dominance espagnole du football européen et mondial. Nous voilà dans l’Europe de l’Est avec 16 équipes et 16 convictions que l’Euro leur appartient: disons que certains y croient plus que d’autre. Passons à travers des groupes de cet Euro et regardons ensemble les forces en présence et le reste.



Groupe A

Pologne: 

  • Pays Hôte -> Avantage d’être à la maison et se servir de l’énergie du public
  • Jeu: Le jeu de la Pologne m’a tout le temps plu en  étant très propre mais manquait d’ambition dans la construction et la transition. Une nouvelle génération de joueurs forme cette équipe et va devoir jouer en équipe avec un manque de grosses individualités.
  • Joueurs à observer: Lewandowski. L’attaquant du double-champion d’Allemagne (Borussia Dortmund) va être le centre d’attention de son équipe.

Grèce

  • Champion d’Europe en 2004
  • Jeu: Pragmatisme direct et simple. Avec des options plus offensives avec Samaras et Gekas, la Grèce va surprendre plus qu’un si on décide de seulement se rappeler de la version 2004. Mais les forces restent les mêmes avec un apport des latéraux, coup-francs et un jeu aérien offensif dangereux. La force de la Grèce est de toujours jouer dans ses limites, ses forces et faiblesses.
  • Joueurs à observer: le collectif, Karagounis et les latéraux ( Holebas et Torosidis)

Russie

  • ‘’ On en parle tout le temps mais déçoive trop souvent’’ . Demi-finaliste en 2008, la Russie a raté de peu la Coupe Du Monde 2010 et va vouloir se prouver avec un groupe accessible avec le talent présent.
  • Jeu: La défense du CSKA, le milieu de terrain du Zenit → on va s’attendre à une équipe avec un collectif très huile et une chimie qui va surprendre beaucoup de gens. Une défense centrale un peu lente va devoir rester solidaire et va espérer une efficacité offensive pointue.
  • Joueurs à observer: Kerzakhov et Arhasvin

Rep. Tchèque

  • Génération de cuivre? Depuis la génération d’or qui n’a jamais gagné d’Euro (1 finale en 1996, demi-finale en 2004),  les jeunes du passé sont les vétérans d’aujourd’hui.
  • Jeu: Un jeu classique avec des latéraux offensives et un meneur de jeu ‘’ old-school’’ Tomas Rosicky. Avec Milan Baros ( oui oui Baros) a la pointe, marquer des buts va être un défi pour les tchèques.
  • Joueurs à observer: Tomas Rosicky

Groupe B

Pays Bas: 

  • Oranje: Comme un cône de construction orange, les bataves regardent passer les coupes continentales et mondiales avec des générations d’or les unes après les autres
  • Jeu: Toujours connu pour jouer un beau jeu avec un collectif bien huile. Les individualités ont toujours aidé à faire la différence dans les moments difficiles. La version 2012 a toujours un penchant offensif avec des ailiers de top niveau mais joue avec une défense que j’ai tout le temps trouve suspecte. Ça ne change pas le fait que les Pays-Bas sont tout le temps au rendez-vous dans les grandes compétitions.
  • Joueurs à observer: Sneijder, Van Persie et Affelay.

Danemark

  • Champion d’Europe en 1992. Premier de leur groupe de qualification (devant le Portugal), le Danemark revient dans la scène européenne avec un mélange de jeunesse et de vétérans aguerris (Rommedahl)
  • Jeu: Un 11 titulaire solide mais un manque de profondeur va faire mal. Un banc moyen et une défense centrale dur mais imprécise peut faire mal aux Vikings Danois.
  • Joueur à observer: Christian Eriksen et Agger

Allemagne

  • ‘’ On va y arriver, je vous le jure ‘’
  • Jeu: Une des plus fortes équipes d’Allemagne que j’ai eue la chance de voir. Le secteur défensif fait défaut avec Mertersacker, Badstuber et Boateng mais on parle de top niveau dans la construction , le contrôle du ballon et l’offensive. Je me répète encore une fois en disant que l’équipe d’Allemagne 2012 est une des plus fortes que j’ai vu jouer depuis 1990.
  • Joueurs à observer: Ozil, Kroos et  Schweinsteiger

Portugal

  • ‘’ Cristiano Ronaldo ne peut pas tout faire tout seul ’’
  • Jeu:  Un jeu très orienté sur les ailes avec Cristiano Ronaldo et Nani, un milieu de terrain très solide mais pas nécessairement super créatif (à voir) et une défense solide et dur physiquement. On revient souvent , depuis la retraite de Pauleta, le manque flagrant d’un numéro 9 qui est capable de mettre le ballon dedans simplement et de façon efficace. La pression sur CR7 est injuste voyant ce que la jeune star mondiale donne à sa sélection sans arrêt et spécialement depuis les départs de milieux créatifs comme Rui Costa, Deco et Luis Figo. On parle encore d’un problème de gardiens de but qui pourrait faire la différence entre se qualifier ou un vol direction Lisboa après 3 matchs.
  • Joueurs à observer: CR7, Moutinho et Coentrao

Groupe C

Espagne: 

  • La Roja:  2008, 2010, 2012?  Back to Back to Back? 
  • Jeu: Pas grand-chose à déclarer dans le jeu espagnol déjà connu de tout le monde. On contrôle le ballon au milieu, on écarte l’adversaire avec des latéraux espagnols offensifs, des milieux offensifs qui sont aussi des meneurs de jeu et un Torres qui revient en forme. Même sans Puyol et Villa, l`Espagne reste très forte et favori du tournoi.
  • Joueurs à observer: David Silva.

Italie

  • Distraction avant le gros tournoi: Avec le scandale récent des matchs truques en Série A, Les Azzuri sont en transition avec une nouvelle philosophie de jeu sous Cesare Prandelli.
  • Jeu: Transition ne veut pas dire ne pas gagner. Avec un dispositif attrayant et offensif, l’Italie continue avec un milieu de terrain solide mais sans meneur de jeu attitre. La pression sera sur ces fameux 9 ½ italiens avec Cassano et Balotelli qui vont devoir se trouver sur le terrain. La défense centrale est décimée par des blessures (Barzagli out) mais les latéraux italiens vont continuer la tradition de monter et supporter l`offensive.
  • Joueurs à observer: Pirlo, Marchisio et Balotelli.

Rep. D’Irlande

  • ‘’ Robbie Keane joue encore‘’
  • Jeu: Absent des grosses compétitions depuis 2002, la Rep. D`Irlande a encore des visages familiers comme Damien Duff et Robbie Keane. Sous la tutelle du vieux loup Giovanni Trapattoni,  le jeu irlandais manque de “ pep “ dans le secteur créatif  et va dépendre de Robbie Keane qui jouera le rôle de meneur de jeu pour les “ Irish “.
  • Jokers a observer: Robbie Keane, Shay Given.

Croatie

  • “ Une équipe en pente ascendante ’’
  • Jeu:  Avec une dépendance sur Luka Modric pour faire le jeu, la Croatie a quand même une équipe solide avec un milieu de terrain diversifie avec Ivan Perisic, ailier gauche du Borussia Dortmund. La blessure d`Olic donnera beaucoup de travail sur les épaules de Jelavic qui va recevoir beaucoup d`aide de Mandzukic qui va faire l`aller-retour entre le milieu et l`attaque.
  • Joueurs à observer: Luka Modric.

Groupe D 

Ukraine: 

  • Pays Hôte -> Avantage d’être à la maison et se servir de l’énergie du public
  • Jeu: Le vieux loup Andriy Shevchenko est encore là mais Voronin sera probablement préféré dans le 11 titulaire. Les souvenirs de l`Ukraine des années précédentes sont d`une équipe défensive, qui bétonne et va choisir la contre-attaque. Rien ne devrait changer en 2012 avec une ligne centrale lente mais une vitesse intéressante sur les ailes. L`avantage d`un potentiel arbitrage maison pourrait aider l`Ukraine mais être galvaniser par son public est un facteur important pour cette équipe en transition.
  • Joueurs à observer: Tymoshchuk.

Suède

  • Zlatan, the man with 11 tattoos 
  • Jeu: Un classique 4-2-3-1 pour les suédois avec une défense vieillissante avec Olof Mellberg qui va souffrir dans un groupe aussi serre. La construction du jeu et la possession du ballon va être une des forces de la Suède avec Kallstrom et Svensson au centre du milieu de terrain. Ils possèdent une intelligence de jeu très intéressante et vont devoir trouver Zlatan qui sera le lien entre le milieu et l`attaquant principal Toivonen, a moins d`un retour en forme d`Elmander.
  • Joueurs à observer: Zlatan Ibrahimovic, who else.

France

  • Vont-ils sortir du bus?
  • Jeu: En dehors du classique désamour avec cette sélection depuis la Coupe du Monde 2010, les Bleus jouent le rôle d’underdogs et ont quand même de bons arguments pour faire quelque chose dans cette Euro. Les options offensives sont présente que ce soit sur les côtés ou à la pointe et un retour en forme du secteur du milieu central avec Yohan Cabaye. Florent Malouda se trouve dans un rôle hybride d’ ailier/milieu central et va être important dans la transition milieu/attaque. La défense centrale pose problème avec un duo Mexes-Rami . Les 2 défenseurs centraux se ressemblent beaucoup trop au niveau profile et rôle avec un Mexes qui a très peu joue en 2012.  Ce débalancement
  • Joueurs à observer: Karim Benzema,

Angleterre

  • ‘’ We ain’t got no history since 1966’’
  • Jeu: Une equipe decimee par des blessures, Fabio Capello qui fuit les Lions quelques mois avant l’Euro, Roy Hodgson qui reprend la selection et Wayne Rooney qui ratera les 2 premiers matchs de l’Euro. A part ca tout va bien chez les aristocrates has-been, never-was du football mondial. Les positifs avec cette equipe d’Angleterre reste quand meme un excellent gardien de but qui s’appelle Joe Hart et une defense decimee de blessure mais assez profonde pour etre combative (Lescott titulaire). Le milieu de terrain est un vrai chantier avec les absents et les mauvaises formes du moment mais la chance sera du cote de la jeunesse niveau age et jeunesse au niveau selections avec l’equipe. Steven Gerrard sera le leader de cette equipe et devra encadrer Ashley Young et Danny Welbeck qui s’occuperont de marquer des buts. Ca va jouer vite et ca va jouer sur les cotes et ca pourrait etre la cle du salut pour God Old England.
  • Joueurs a observer: Ashley Young, Welbeck


Laisse nous ton commentaire

commentaires

8 COMMENTS

  1. Net avantage Espagne malgré les blessures. L'Espagne et l'Allemagne sont les seules équipes avec des certitudes. À la rigueur la Hollande avec de la réussite peut se hisser mais les autres équipes semble trop juste.

  2. Il est très bon ton article Sofiane, très complet, instructif et objectif. Perso, j'aimerais vraiment que cette équipe allemande emmenée par une jeunesse si fougueuse, aille jusqu'au bout de la compétition pour faire taire cette élimination en demi de l'AFS 2010, cruellement prématurée à mon goût (surtout au vu du jeu apathique qu'ont fourni les deux équipes finalistes).

  3. Merci pour les bons commentaires mes amis et amies et lecteurs et lectrices 🙂

    • Merci pour ton commentaire David. Le changement c\’est maintenant pour l\’équipe de France ? Affaire à suivre.

  4. Rester a l'ecoute avec la revue des troupes du Groupe A et B a l'Euro 2012…seulement sur AfrokanLife.com

  5. Finalement seule l'émergence du Portugal constitue une surprise. Est-ce que C.Ronaldo sera suffisant pour enrayer la machine espagnole? De l'autre côté du tableau l'Allemagne demeure favorite. Mais face à Rooney ou Balotelli on ne sait jamais.

Comments are closed.