Moïse Katumbi achète un club de football en Belgique

Moïse Katumbi, président du TP Mazembe est le nouvel investisseur de Walhain, un club belge de 4ème division.

moiseKatumbi

Désormais, le club de Walhain appartiendra aussi bien au président du Tout-Puissant Mazembe qu’à Fredéric Davister, l’actuel président du club brabançon. Il s’agit d’un partenariat et non pas d’une reprise.

«On parle bien ici d’un nouvel investisseur, pas d’une reprise du club», commente Philippe Coppe, le manager des Boscailles.

L’objectif est double pour les deux présidents Le Wallonia Walhain espère ainsi accéder aux divisions supérieures en bénéficiant de l’apport de joueurs fournis par les Corbeaux.

« C’est tout un projet que nous venons de finaliser avec lui. Trois à quatre joueurs congolais, des jeunes de 19 ans, viendront s’acclimater au football belge sous la vareuse de Walhain afin de se mettre en vitrine. Ils sont d’un excellent niveau et c’est un plus évident pour notre équipe », a assuré Philippe Coppe.

«Tout ce qui se passe est très positif pour le club et cela doit rassurer tout le monde. Même nos jeunes sont concernés puisque dès la saison prochaine, une nouvelle structure va se mettre en place pour eux avec l’arrivée de quelques gros noms,» ajoute-t-il.

Champion du Congo, le Tout Puissant Mazembe participe également à la Ligue des Champions africaine. Véritable référence en Afrique, le club dispose également de nombreux jeunes qui ne demandent qu’à s’illustrer sous d’autres cieux.

Dans cette optique, le TP Mazembe avait d’ailleurs déjà collaboré avec Anderlecht en 2012 en lui prêtant deux joueurs : Bedi Mbenza et Patou Kabangu.

Moise Katumbi Chapwe constitue un investisseur de renom. Il est l’homme qui a relancé le TP Mazembe au Congo. Avec lui, le club a remporté la Ligue des champions africaine en 2009 et s’est ainsi qualifié pour la Coupe du monde de football des clubs.

Le Tout-Puissant Mazembe a atteint la finale de cette Coupe du Monde des Clubs en battant l’Internacional Porto Alegre (2-0) en demi-finale.

LE TP est devenu le premier club non-européen ou sud-américain à atteindre la finale de cette compétition. L’équipe congolaise s’est toutefois lourdement inclinée au stade ultime face à l’Inter Milan (3-0).

ATP/LC

Credit Photo : Thierry Michel

 

Laisse nous ton commentaire

commentaires