Dans quelques jours, l’Impact de Montréal amorcera sa saison en Californie. Mais après un mercato hivernal mouvementé en MLS, le Bleu-blanc-noir est-il vraiment prêt à amorcer cette nouvelle saison?

Nos adversaires :

Les champions de la MLS, Atlanta, a vendu Miguel Almiron, mais a acquis Gonzalo Martinez. Autre arrivée pour Atlanta, le défenseur Florentin Pogba. Les Red Bulls sont allés chercher le milieu de terrain Marc Rzatkowski, NYCFC est toujours à la recherche du remplaçant de David Villa. Le Revolution a fait un gros coup en allant chercher l’ailier Carles Gil. Giovinco, la fourmie atomique, quitte Toronto pour Al-Hilal pour un chèque avoisinant les 3M de $, autres torontois qui quittent le club : Vazquez, Janson, Van der Wiel, Ricketts et Hagglung. Cependant, le général Ciman rejoint l’équipe ontarienne. Philadelphie s’est renforcé sur le plan offensif, car ils ont signé Scintu un jeune attaquant italien et le milieu offensif mexicain Marco Fabiàn. Bref le niveau de l’Est reste semblable à l’an passé. Des arrivées et des départs, mais aucune formation semble vraiment changer de statut dans la ligue.

Le Bleu-blanc-noir:

Pour ce qui est de l’Impact de Montréal, le mercato n’a pas été très agité. Rod Fanni n’a pas re signé, cependant nous pourrons compter sur Zakaria Diallo qui est en pleine forme. Bacary Sagna a prolongé son aventure montréalaise contrairement à Alejandro Silva qui est allé au Paraguay. Le joueur qui va le remplacer dans le couloir droit est Harry Novillo, mais la grosse acquisition du mercato est Maximiliano Urruti, nouvel attaquant du club. Jeisson Vargas quitte la ville en prêt pour laisser place à Orji Okwonkwo nigérien de 21 ans qui peut évoluer autant sur les flancs que sur le front de l’attaque.

L’Impact de Montréal n’a peut-être pas monté d’une marche, mais le club n’en est pas loin. Enfin un attaquant digne de ce nom, une chimie française dans le couloir droit et surtout un nouveau président. Il reste tout de même des interrogations dans cette équipe, surtout sur la profondeur de celle-ci. Montréal a la chance d’avoir plusieurs jeunes très talentueux dans ses rangs, mais est-ce vraiment suffisant? De ce qu’ils ont montré en match préparatoire, ils auront bel et bien leur mot à dire cette saison et vont très probablement gratter plusieurs minutes. Ce qui est sûr c’est que l’Impact de Montréal peut faire de très belles choses en 2019.

Crédit: Impact de Montréal