Petit cri du coeur d’un fan de l’Impact !

Ok, il ne faut pas paniquer avec une défaite de 0-3 à domicile contre la pire formation de la ligue et contre équipe qui avait plus de 30 matchs sans victoire à l’étranger. Il ne fallait pas non plus s’emporter avec la victoire de 5-1 il y a 2 semaines… Par contre, je crois que la forte déception à la suite du dernier match me pousse à y aller d’une petite réflexion sur mon club de cœur… l’Impact de Montréal !

Ce que je voudrais qui change chez cette équipe :

1— J’aimerais qu’un jour, il y ait enfin un vrai ménage dans les bureaux.

De Santis, je l’ai bien aimé comme joueur et j’aime sa passion, mais il a trop donné et il a maintenant trop de pouvoir et trop une grosse tête pour gérer comme il faut. La clique, c’est bien beau, mais si ce club veut avancer un de ces jours, il faudra du sang neuf et des gens compétents à chaque poste. Malheureusement actuellement, on dirait que pour que ça marche, on doit engager quelqu’un de l’intérieur sinon… on a aussitôt des conflits d’intérêts. D’avoir une tête de foot chevronné à la tête du club avec des anciens comme Braz, Biello ou peu importe qui gravitent autour dans des postes ici et là, ce serait le meilleur des deux mondes à mon sens.

2— Plus de place au français.

Je veux dire par là que pour moi, la particularité de notre marché dans la ligue, c’est le fait francophone. Donc, pour se distinguer lors des signatures de joueurs, j’aimerais qu’on joue cette carte, comme avec Didier Drogba. Vous croyez que le roi Didier serait ici sans cette particularité de notre ville ? Courtisons les Français, les belges, les Suisses, etc. Je ne déteste pas Mancosu ou Ontivero ou Shipp, mais je suis certain qu’on aurait eu mieux avec une stratégie axée sur notre belle langue.

3— Une plus grande transparence et une meilleure relation avec les médias et les fans.

On ne sait jamais si ce qu’on nous raconte est vrai ou plutôt, on se doute que ça ne l’est pas. Que ce soit Braz, Joey, Nick, Legendre ou Biello, on ne sait jamais à quoi s’en tenir. En fait, la relation qu’a l’Impact avec les médias est affreuse. On dirait qu’ils ont peur des journalistes et qu’ils ne savent vraiment pas les utiliser. Les membres des médias ne devraient pas à avoir à se battre pour parler aux joueurs ou pour avoir des informations. Ils ne devraient pas être boudés quand ils critiquent l’organisation non plus.  L’ambiance au stade est pratiquement toujours venue des ultras et pourtant, la relation entre le club et ces derniers semble tendue, ce n’est pas normal. L’ambiance est amusante au Saputo, mais si le club y allait main dans la main avec ses groupes de partisans comme ils le font avec 1642, ce serait sûrement encore mieux… Des fumigènes et des feux d’artifice, ça met de l’ambiance Joey !

4— Donner plus de place aux jeunes.

Pour réussir dans cette ligue avec plafond salarial, il faut que tes jeunes de l’académie soient performants et occupent des postes qui sont parfois ingrats avant d’avoir le spotlight. L’académie est jeune, on ne pouvait pas s’attendre à voir les cadres de notre équipe être des joueurs qui en sont issus. Par contre, pour les postes de soutiens, ce devrait être eux qui les occupent en ce moment. Les Mallace, Bekker, Dia, Kronberg, Ontivero et compagnie devraient pour moi doivent être remplacés par des joueurs « homegrown » et rapidement. De cette façon, le club sauverait de l’argent qu’ils pourraient mettre ailleurs comme dans le recrutement de joueurs vedettes. Ne venez pas me dire que Choinière, Crépeau, Gagnon-Laparé, Riggi, Meilleur-Giguère, Jackson-Hamel et les autres ne peuvent pas être meilleurs que ceux nommés plus haut…

5— Une meilleure stratégie marketing générale.

Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai de la difficulté avec certaines stratégies marketing. Les prix montent ou baissent pour des raisons x sans grandes explications, on ne capitalise pas sur des moments clés qui pourraient rapporté gros etc. Ça semble mieux cette année, mais on dirait qu’il manque quelque chose. Une plus grande présence dans les médias traditionnels serait aussi une bonne chose, une meilleure entente avec les Ultras et autres groupes de partisans… Mettre de l’argent dans une émission de télévision dédié à l’Impact où je ne sais trop…

Bref, 5 petits points qui me déplaisent sur mon club de cœur. Tout ne peut pas être parfait c’est certain et de critiquer ne fait pas de moi un « hater », mais bien un fan averti. J’aime cette équipe et je l’ai tatouée (littéralement et au sens figuré) sur le corps, mais il y a des choses qui m’agacent toujours et qui ne changent pas. Je ne compte pas sur ce texte pour changer les choses, mais si ça peut faire écho, j’en serais bien heureux ! Sur ce, chenqui !


Cet article a été rédigé par Borat Simoneau

Suivez-le sur Facebook : Petite page pour partager mes pensées et analyses du soccer, du hockey, de la musique et du cinema ! #IMFC #Habs : https://www.facebook.com/Borat-Simoneau/

Site web: http://nhlsimulation.com

Laisse nous ton commentaire

commentaires