Il était une fois dans un bled paumé pas très loin de la ville de Desperatelane… Ainsi commencent les aventures de nos « Desperate Bledardes » sur un ton de Desperate Housewives, la célèbre série américaine.

Mais rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un remake à la maghrébine, loin de là! Découvrons ensemble les deux sœurs derrière cette bande dessinée

Basiquement, Desperate Bledardes c’est l’histoire de deux sœurs, Maissa et Mayada. Pouvez vous présenter à nos lecteurs ? (nom, origine, parcours)

Mayada: Je m’appelle Mayada, j’ai 25 ans et je suis née le 4 octobre 1988 à Vélizy-Villacoublay (78). Après mon Bac, j’ai entamé des études en psychologie puis je me suis redirigé dans des études de commerce.

Mayada
Mayada

Maissa: Moi c’est Maissa, j’ai 30 ans, je suis née à Versailles (78) le 15 janvier 1984. Après mon Bac littéraire, je me suis dirigée vers des études de droit. Aujourd’hui, je travaille en tant que juriste immobilier et prépare en même temps une thèse en droit (elle est doctorante).

Maissa
Maissa

M.&M. Nous sommes d’origine tunisienne, nées en France toutes les deux. Depuis notre enfance, nous avons toujours  eu une fibre artistique et un esprit de créativité sans suivre aucun cours. Nous nous familiarisées avec de nombreux instruments de musique. Tout d’abord, notre père a une oreille musicale et un talent pour le dessin, il est capable de jouer de n’importe quel instrument de musique en ayant écouté une seule fois une musique. Nous avons en quelque sorte hérité de ses dons. Petites, on préférait délaisser les jouets offerts et créer nos propres jouets.  Très jeunes, en autodidactes, nous avons commencé à jouer de plusieurs instruments de musique (piano, guitare) et à dessiner.  Nous avons également fait du théâtre lorsque nous étions plus jeunes. Mayada a participé à plusieurs concours de dessins étant petite, et a souvent récolté les premiers prix. 

Comment est ce que vous vous organisez pour produire ces dessins ?

Desperate Bledardes ayant été commencé par Mayada avec un style bien à elle, nous avons décidé d’un commun accord que tous les dessins seraient faits par elle uniquement, mais les scénarios sont établis ensemble, avec spontanéité.

Vous avez commencé comme dessins animés sur youtube si j’ai bonne mémoire, aujourd’hui vous avez préféré la bande dessinée. Pourquoi ce choix?

L’idée de base était de créer un dessin animé parodiant notre série préférée Desperate Housewives. Faute de moyens techniques, nous avons créé des bandes dessinées sous forme de vidéos que nous avons postées sur YouTube en 2009. Nous avons pu tenir toute une saison avec 10 épisodes qui ont eu un franc succès.  Le manque de temps dû à nos activités professionnelles et nos études ne nous a pas permis de continuer. Et puis en décembre 2012, nous avons reçu énormément de demandes de nos fans sur la page officielle sur Facebook, nous demandant de reprendre les activités sur la page. C’est là que Maissa a eu l’idée de reprendre les histoires sous forme de BD cette fois-ci, afin d’être opérationnelle et de produire beaucoup plus d’histoires.  La page est passée en un an de 1000 fans à plus de 227 000 fans aujourd’hui, sans avoir fait appel à aucune pub commerciale (en 2013).

Quel est le concept de votre bande dessinée ? Une simple parodie de la série américaine Desperate Housewives ?

Il s’agissait à la base d’une simple caricature de la série Desperate housewives. On avait à la place des 5 jeunes femmes au foyer, 5 jeunes filles maghrébines mêlées aux traditions au quotidien difficile.

Desperate Bledardes
Desperate Bledardes

Cela s’est élargit très vite vers une caricature de toute la société, sans aucune limite.  

Quotidien - Desperate Bledardes
Quotidien – Desperate Bledardes

Quels sont les outils que vous utilisez pour dessiner ?

Les outils utilisés sont une souris et le simple logiciel Paint 😉

D’où tirez vous votre inspiration ?

Nous puisons notre imagination dans notre quotidien, celui de nos proches, l’actualité, les séries Tv, cinéma, pub..etc

Le quotidien - Desperate Bledardes
Le quotidien – Desperate Bledardes

Si je vous dis afro-inspiration vous me répondez ?

Beauté africaine, mode, paysages, Nelson Mandela

Un dernier mot ?

Nous aimerions remercier nos proches ainsi que toutes les personnes qui nous suivent depuis le début.

Pour plus d’informations :

Facebook : https://www.facebook.com/pages/DESPERATE-BLEDARDES/212056794653

Twitter : https://twitter.com/DespeBledardes