Les 6 erreurs que vous faites encore sur votre CV

Dans la majorité des recrutements, les candidats sont nombreux, et chaque erreur donnera au recruteur l’opportunité d’éliminer votre candidature. Sur chaque CV, chercheurs d’emploi font de plus en plus preuve d’originalité. Mais il va sans dire que la simplicité doit néanmoins rester le maître mot dans ce domaine. C’est bien d’oser, mais pas toujours. Le recruteur ne retient généralement que les CV qui ont attiré son attention. Mettons toutes les chances de notre côté, mais de manière efficace.

1—      Titre et contenu

De prime abord, nous allons éviter les « CURRICULUM VITAE » de base parce que bon avouons-le, nous savons tous ce que signifie CV. Ensuite, soignons notre adresse email : dupontlaure@gmail.com passe mieux que seuksychocolateyyyydu92@wanadoo.fr c’est sûr. De manière générale, soyons précis et concis (pour le plus grand bonheur des recruteurs). L’ordre chronologique est à remplacer par l’ordre antichronologique, ce sont les formations et/ou expériences les plus récentes qui intéressent le recruteur.

2—      Police

Choisir une seule et même police du début à la fin du CV. Il faudrait éviter les polices fantaisistes souvent utilisées pour « paraître » original. N’oublions pas que plus c’est simple mieux c’est. Il vaut mieux d’ailleurs utiliser une police courante dans le milieu professionnel (Arial, Times New Roman, Corbel, Verdana, Palatino…)

3—      Caractères

Nous notons ici que le maître mot est la sobriété. Notre CV ne devra pas être surchargé de caractères en italique, de soulignements, de couleurs, de gras, de majuscules ou encore d’effets (relief, ombre, etc.). On peut se permettre au maximum deux (2) tailles de caractères si besoin est, mais surtout pas plus. Il est vrai que souvent nous manquons d’espace lors de la rédaction de notre CV, et la solution la plus simple est de réduire la taille des caractères, pourtant une petite police empêche une bonne lisibilité. Alors il faut trouver le juste milieu et être succinct. La taille de la police utilisée ne doit pas être inférieure à 10.

4—      Majuscules, alignement et interligne

L’usage voudrait que l’utilisation des majuscules soit réservée à notre nom, aux noms de nos références, aux noms d’entreprises, aux abréviations/acronymes, et aux titres de paragraphes.  Pour ce qui est de l’alignement,  nous ne devons surtout pas d’oublier de justifier notre texte. Si nous constatons que la justification entraîne des espacements disproportionnés entre les mots, alors il est préférable d’utiliser l’alignement à gauche. Pour l’intérieur des paragraphes, un interligne simple est mieux indiqué, et entre les paragraphes il vaut mieux utiliser un interligne de 1,5.

5      Expériences et compétences

« Tu ne tricheras point », répétez cette phrase, encore et encore car vous ne devez surtout pas l’oublier. Si votre CV est intéressant, les informations y contenues seront à coup sûr vérifiées. De plus, l’ordre des rubriques est très important, par exemple : si j’entre à peine dans le milieu professionnel je commence par la rubrique Formation alors que mon aîné qui travaille depuis des années mettra en avant son expérience professionnelle en lieu et place de sa formation. Souvenons-nous que les informations les plus récentes sont celles qui intéressent les recruteurs.

6      Style

Alors ici on évite le mode paysage (Qui a déjà vu un CV en mode paysage ?) et on essaye de faire tenir toutes les informations sur une page, maximum deux mais pas plus. Dans la foulée on évite aussi  et surtout le vocabulaire niveau primaire et on adopte les verbes d’action et les mots et expressions correspondant à des résultats afin d’être plus professionnel et compétent aux yeux du recruteur. On relit son document à la fin, à haute voix, pour les fautes qu’on ne voit « jamais ».

Dernier point : la photo et l’âge constituent pour moi un facteur discriminant, d’ailleurs le nom aussi. À quand le CV anonyme ? 😉

Laisse nous ton commentaire

commentaires