Saison universitaire 2016-2017, 2e journée : Le Rouge et Or colle un set au Vert et or et Alidou d’Anjou relance l’UQAM dans la course aux séries.

Dans la catégorie féminine, bien malin qui pourra prédire contre qui l’UQTR connaîtra sa première déconvenue de la saison. Les statistiques sont affolantes : 3 matchs joués, 15 buts marqués et 2 encaissés. En un mot : S.O.L.I.D.E..

Alors que dans le circuit masculin la tendance s’équilibre cette année, du côté féminin le Rouge et Or s’efforce de ne laisser aucun effort à ses poursuivantes. Les protégées de Helder Duarte sont pour une partie de l’effectif engagée dans toutes les finales au niveau civil (Coupe du Québec, séries de fin de saison AAA) et trouvent le moyen de décourager les poursuivantes au classement général. Le retour de la fusée Chastenay-Joseph n’a fait que rajouter de la profondeur à un effectif qui ne demande qu’à repartir avec le précieux trophée commémoratif Gladys Bean offert à l’équipe championne canadienne.

Mon précieux…

Le rouleau compresseur lavallois voyait se dresser sur sa route le Vert et Or avec en locomotive Marie-Ève Jacques. Soyons directs : finalement, la montagne a accouché d’une souris. Alors que le gotha du soccer féminin salivait à l’avance (sans manquer de respect à Bishop’s et UQTR) du duel entre deux prétendantes au titre de championne provinciale, le duel aura tourné court au stade du PEPS. Le but d’Audrey Lagarde pour le Vert et Or a sonné comme un baroud d’honneur devant le score de tennis infligé par le Rouge et Or : 6-1 et des certitudes pour Laval au moment d’affronter les Citadins le 16 septembre au Stade Saputo.

Des Citadins justement qui après une courte défaite contre l’Université de Montréal se sont relancée face aux Patriotes de l’UQTR qui leur ont servi de bois de chauffe : 5-0 dont 3 buts de Marie-Yasmine Alidou d’Anjou. Un espoir pour les séries alors que l’ogre lavallois débarque pour manger du Citadins.

Pas de pression particulière selon Alexandre Da Rocha.

L’entraîneur de la formation des Citadins ne prévoit pas de changer les habitudes de sa formation au moment de recevoir le Rouge et Or. C’est avec humilité, mais aussi avec une ambition qu’il compte inculquer à ses joueuses les tactiques nécessaires pour gêner l’armée rouge. Mais cela suffira-t-il? Réponse vendredi 16 à 18 h 30 au stade Saputo.

Dans les autres affiches l’UDEM a disposé d’une vaillante équipe de Concordia par la marque de 2-0 et attend tapie dans l’ombre son heure, mais en attendant elle ira se faire les mains devant une équipe de Bishop’s qui… bon qui viendra jouer les trouble-fête les plus longtemps possibles.

Du côté de Mc Gill après une victoire contre les Gaiters de Bishop’s, l’heure sera aux règlements de comptes jeudi contre un Vert et Or qui aura digéré sa dégelée du PEPS et viendra pour se relancer tandis que les abeilles tueuses de Concordia iront tenter de butiner de la patriote trifluvienne dans leur antre de Loyola.

Laisse nous ton commentaire

commentaires