Thralled : Un jeu video sur l’esclavage

Thralled : Un jeu video sur l’esclavage

Une femme seule s’enfuit dans les bois, s’accrochant fermement à un bébé qui pleure. Elle a besoin de déposer son enfant afin de se frayer un chemin, mais quand elle le fait une créature ténébreuse fait lentement son chemin vers le bébé — si la femme est trop lente, elle va de perdre l’enfant à jamais.

Cette femme est Isaura, une esclave africaine fictive au Brésil dans les années 1700, et la protagoniste de Thralled, un jeu vidéo en développement pour iPad. « L’esclavage, comme un héritage et une institution, est un sujet qui doit être discuté », dit  le designer principal Miguel Oliveira. « Et nous voulons que le sujet soit discuté. »

Thralled : Un jeu video sur l'esclavage

Thralled est juste le dernier exemple d’une récente vague de jeux qui visent à utiliser la nature interactive du jeu pour éduquer les joueurs sur des sujets sensibles, qu’il s’agisse d’émeutes ou de l’Holocauste. Initialement, Thralled se joue comme un jeu de plate-forme simplifiée — vous aurez besoin de sauter par-dessus des trous et des obstacles pour faire progresser votre personnage. C’est  assez basique, à l’exception de l’enfant dans vos bras. Afin d’effectuer la plupart des actions,  vous devrez d’abord déposer votre bébé. À la seconde où vous le faites, la créature sombre — qui ressemble vraiment à Isaura — viendra vers vous dans le but de vous arracher le bébé. Cela ajoute un niveau de tension incroyable dans le jeu, car vous n’avez que quelques brefs moments de  sécurité, un sentiment Isaura aurait certainement éprouvé après avoir échappé au monde de l’esclavage. Les chapitres suivants concernent des puzzles oniriques, qui racontent le basculement d’Isaura dans la folie.

Pour Oliveira, né au Portugal, le jeu vidéo est une chance pour enseigner aux joueurs un point dans l’histoire qu’il ressent comme  sous-représenté. « On en apprend si peu au sujet de l’esclavage à l’école », dit-il, « et à peine vois-je l’esclavage dans les représentations populaires de l’histoire du Portugal. » Le jeu a commencé comme un projet à l’Université de Californie du Sud, mais il a depuis donné naissance à quelque chose de plus, l’équipe cherche maintenant à tourner Thralled dans une version commerciale à part entière. Comme de nombreux développeurs, Oliveira estime que la nature interactive des jeux aidera Thralled à avoir une plus grande résonance émotionnelle.

« Nous avons le potentiel d’impliquer les gens dans le sujet et de créer un sentiment d’empathie qui ne peut être atteint sans une participation directe », dit-il. « Avec Thralled, nous voulons essayer d’encourager l’empathie pour les victimes de violence et ainsi augmenter la sensibilité d’autrui… les médias interactifs ont le potentiel de changer les gens, et pourtant ce potentiel est le plus souvent laissé inexploité. Nous voulons faire un effort dans la façon de l’exploiter. Jusqu’à présent, lors des essais, qui ont inclus quelques étudiants, ces efforts se sont avérés largement couronnés de succès. Les gens ont eu des réactions émotionnelles fortes, ce qui me confirme que Thralled a le potentiel d’enseigner et d’intéresser les gens sur ce sujet et sur des sujets connexes. »

Thralled sera disponible sur l’App Store pour la fin de l’année 2013.

Source : The Verge

Laisse nous ton commentaire

commentaires