Transfert : West Ham accepte enfin de céder Dimitri Payet à l’Olympique de Marseille

Le feuilleton à suivre de ce mercato hivernal est finalement terminé. En effet, le transfert de Dimitri Payet aura été pour le moins… compliqué.

De son côté, Dimitri Payet n’était pas contre un retour à Marseille. Le problème venait plutôt de l’équipe de Premier League, West Ham, qui était réticent à céder son joueur. D’autant que quelques mois auparavant, il avait prolongé son contrat avec, à la clé, une jolie revalorisation salariale.

« J’étais triste, énervé, mais, dans la mesure où il m’a dit qu’il ne jouerait plus pour le club, je n’avais pas d’autre choix que de préparer le match de ce samedi sans lui. Il ne s’entraînera pas avec nous, mais le club maintient sa position, il n’est pas à vendre. Le mieux aurait été que ça ne se passe jamais, qu’il reste au club. Mais ce n’est pas le cas », a expliqué son ancien entraîneur Slaven Bilic.

C’est hier que les Hammers ont finalement accepté une offre des Olympiens de l’ordre de 25 millions de livres, soit un peu plus de 29 millions d’euros. Dimitri Payet a passé avec succès sa visite médicale et à signer un contrat de quatre ans et demi avec l’OM. Ainsi, la séparation n’aura duré qu’un an et demi.

« Je suis très heureux de revenir ici. C’est ce que je voulais, je remercie toutes les personnes qui y ont contribué, Jacques-Henri Eyraud, mon agent, Andoni Zubizarreta et le coach Rudi Garcia d’avoir fait le nécessaire pour mon retour ici », s’est-il exprimé en conférence de presse.

« Mon choix était clair depuis le début, je voulais revenir ici. Je voulais faire partie de ce projet qui débute. J’ai entendu dans le discours des dirigeants beaucoup de sérieux. Ça revient à une période ou la France et la Ligue 1 me manquaient. Ça a été long, parce que jouer au foot ça m’a manqué, s’entraîner, mais sans match ça a été compliqué. On est le 30 aujourd’hui. J’ai commencé mon bras de fer y’a un moment maintenant donc ça a été long », a-t-il continué.

« Le coach a fait partie de mon parcours et les deux années à Lille ont fait que je suis allé à Marseille. Il me connaît par coeur et sa vision du foot et du jeu me plaît beaucoup et je savais qu’en venant j’allais prendre beaucoup de plaisir. Il y a l’environnement. On est à Marseille, on est dans le sud, c’est agréable à vivre. Je suis resté sur une saison avec Marcelo Bielsa et dans ce stade avec le Vel’ toujours plein et jouer le titre presque jusqu’à la fin, ce sont des émotions que je veux revivre, car on ne les vit pas beaucoup de fois dans une carrière », a-t-il développé.

« J’ai envie de vous dire qu’entre le moment où les contacts se sont faits et la signature hier, ça a toujours été transparent. Le discours a toujours été clair, les actes parlent mieux que les mots. Ils ont tous été sérieux. Ça a été validé par de jeunes joueurs comme Morgan Sanson ou encore d’éléments expérimentés comme Patrice Evra. Ce qui signifie que le projet est sérieux, il ne met pas les pieds n’importe où. Marseille est un club qui a gagné la Ligue des Champions, c’est un comme club qui, outre-Manche, est assez connu. Certains m’ont demandé pourquoi. Il y a un certain nombre de questions, mais j’assume. Je veux jouer les premiers rôles, le club va jouer les premiers rôles, c’est une motivation pour moi. Je vais travailler pour que cela se fasse assez rapidement », a-t-il enfin conclu.

Dimitri Payet devraient fouler le terrain du Stade Orange Vélodrome ce mardi contre l’Olympique Lyonnais pour les huitièmes de finale de la Coupe de France.


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur StitcherPlayer FMGoogle Play MusicRZOiTunes et sur la page kanfootballclub.Merci à notre partenaire miseojeu.

Laisse nous ton commentaire

commentaires