Parce qu’il n’y a pas que l’Impact de Montréal sur la planète foot, laissons un peu les déboires du Bleu-Blanc-Noir de côté un moment. Il y a du bon soccer qui se joue en Amérique du Nord, alors voici un condensé de l’actualité en MLS!

Tout indique que ça se concrétise pour Rooney en MLS

On en parle depuis un bon moment, mais on dirait que l’ancienne gloire de Manchester United, aujourd’hui sous contrat à Everton, se rapproche de plus en plus de la capitale américaine. Le second anglais le plus capé de l’histoire, qu’on dit fini malgré ses 32 ans et ses dix buts en championnat l’an dernier, aboutirait avec le DC United dès cet été.

Cependant, on parle ici d’un montant de transfert de 17 millions de dollars! Je suis convaincu que le milieu offensif peut donner beaucoup à une des pires équipes du circuit. Mais 17 millions, c’est beaucoup. On dirait un mélange entre la vieille et la nouvelle MLS. Il y a les moyens extravagants de la nouvelle MLS avec une signature qui aurait été applaudie il y a cinq ans!

Inarrêtables bûcherons

Après un début de saison difficile, avec aucune victoire à ses cinq premiers matchs, voilà que les Timbers de Portland viennent de remporter leurs six derniers matchs.

Le réveil de Diego Valeri y est pour quelque chose, et le nouveau venu Samuel Armenteros, triple buteur à ses deux derniers matchs, est la révélation des dernières semaines et on risque d’entendre parler de lui dans les prochains mois!

Autres rumeurs MLS, parce que l’été s’en vient

Triste Colorado

Aux antipodes de Portland, on y retrouve le Rapids du Colorado, qui présente la pire fiche de la ligue. De plus, elle vient de subir une sixième défaite consécutive face aux Timbers samedi dernier. Comme quoi que, quand on se compare, on se console!

Le nouveau venu de l’année?

La saison est encore jeune, mais la nouvelle signature du New York Red BullsAlejandro Romero Gamarra, dit Kaku, sort véritablement du lot. L’Argentin de 23 ans marche sur le championnat des passeurs, au grand bonheur de Bradley Wright-Phillips, meilleur buteur de la ligue.

Le jeune joueur désigné n’est pas étranger au succès de son équipe. À ce rythme, le Red Bulls pourrait terminer au deuxième rang de l’Est, où on ne les voyait pas nécessairement, avec la grosse concurrence dans cette conférence.

 

Laisse nous ton commentaire

commentaires