Kondogbia, source d’ambitions pour la Centrafrique

111
Kondogbia, source d’ambitions pour la Centrafrique

Geoffrey Kondogbia a rejoint la sélection de la Centrafrique il y a un peu plus d’un an. S’il n’a disputé que 3 rencontres sous le maillot africain, le milieu apporte son expérience, sa qualité et toutes ses ambitions à la fédération pour les prochaines années. Dans une poule plutôt abordable pour la qualification à la CAN 2021 (Maroc, Mauritanie et Burundi), les Fauves du Bas-Oubangui pourraient disputer leur première Coupe d’Afrique des Nations.

La République Centrafricaine a reçu un sacré coup de pouce, en octobre 2018, pour son équipe nationale. En effet, le milieu défensif du Valence CF, Geoffrey Kondogbia, a cédé aux appels de la sélection africaine pour porter les couleurs de son pays d’origine. En l’espace d’un an et demi, l’ancien milieu du RC Lens et de l’AS Monaco n’a disputé que trois matchs avec le groupe de Raoul Savoy, l’ex-sélectionneur de la Centrafrique, mais son apport s’est déjà fait sentir avec un but marqué face au Rwanda (2-2). Dès son arrivée, le natif de Nemours a d’ailleurs récupéré le brassard de capitaine Mais le parcours de Kondogbia est pour le moins spécial…

En effet, le milieu de terrain a fait toute ses classes avec les sélections de jeunes de l’équipe de France, des U16 aux A, en passant également par les Espoirs. Chez les U21 français, Kondogbia a d’ailleurs porté le brassard de capitaine à 3 reprises en 9 rencontres. Mais son fait d’arme le plus notable, chez les Bleus, est assurément la victoire à la Coupe du Monde U20 en 2013. Titulaire indiscutable de la formation de Pierre Mankowski, aux côtés de Florian Thauvin, Paul Pogba ou encore Kurt Zouma, le milieu était promis à un grand avenir chez les A. Il compte d’ailleurs 5 apparitions sous les ordres de Didier Deschamps, toutes en amical. C’est pour cette raison qu’il a pu changer de sélection et rejoindre la Centrafrique.

Evidemment, son choix sportif lui amène des sacrifices, mais, dans le même temps, d’énormes motivations. En effet, le milieu de terrain pourrait être érigé en héros dans les prochains mois s’il parvenait à envoyer la sélection centrafricaine à la Coupe du Monde 2022. Ce qui représenterait une première pour le pays. A 26 ans, le Valencien entame donc un excellent projet mais il sait, dans le même temps, qu’il ne pourra pas espérer de titres internationaux dans un futur proche. Il aurait pu, en effet, postuler à une place en Equipe de France en juin 2018 pour remporter la Coupe du Monde, ou en 2020 pour l’Euro. Pire, il pourrait même retrouver les Bleus lors de la prochaine Coupe du Monde, en 2022. Des retrouvailles qui s’annonceraient complexes puisque les Bleus font office de favoris à leur propre succession. Selon le site de paris sportifs en ligne Bwin, la France est cotée à 7,50. Seule l’Allemagne dispose d’une cote plus basse, avec 7,00. Le Brésil (7,50 également), l’Argentine, l’Espagne, l’Angleterre et la Belgique (10,00) sont les autres favoris pour le titre au Qatar, de novembre à décembre 2022.