Voici un portait des quatre sélections qui s’affronteront dans le Groupe A.

Du 14 janvier au 5 février 2017, la 31e édition de la CAN 2017 (Coupe d’Afrique des Nations), la plus importante compétition continentale au sein du Berceau de l’Humanité, battra son plein au Gabon en plus de fêter le 60e anniversaire de son existence.

GABON

Alors que la CAN était disputé en partie au Gabon en 2012 (avec la Guinée Équatoriale), Les Panthères avaient réussi à se rendre en quarts-de-finales. La sélection gabonaise n’a également perdu qu’une seule fois lors de leurs 20 derniers matchs à la maison. Une élimination en phase de poule serait donc inacceptable pour le pays hôte, surtout avec des joueurs de talent comme le milieu de terrain Mario Lemina (Juventus) et l’attaquant-joueur africain de l’année 2015 Pierre-Emerick Aubameyang (Borussia Dortmund) dans l’effectif.

Toutefois, l’étrange décision de la fédération gabonaise de remplacer le sélectionneur Jorge Costa en novembre dernier par Jose Antonio Camacho risque de semer le chaos au sein d’un collectif pourtant plutôt stable, d’autant plus que déjà Camacho a été à couteaux tirés avec la FÉGAFOOT récemment pour une question de choix de personnel au sein du staff. Bien que tout semble réglé, ces récents événements à quelques jours du coup d’envoi ne s’avèrent donc pas un bon présage pour les Panthères, mais on verra comment ils réagiront sur la pelouse.

Lire Aussi : Les groupes de la CAN 2017 | MLS Africa Plus 29: Spécial CAN

CAMEROUN

Le pays qui devrait logiquement survoler ce groupe est sans contredit le Cameroun. Certes, ce n’est plus le Cameroun dominant le continent africain au début des années 2000 avec des joueurs comme Samuel Eto’o, Patrick M’Boma, Rigobert Song et Marc-Vivien Foé. Depuis, les Lions Indomptables ont tout simplement raté le coche lors des trois précédentes éditions de la CAN avec une non-participation en 2012 et 2013, de même qu’une dernière place en phase de poule en 2015.

Les choses ne seront pas plus simples pour cette CAN 2017, surtout avec les désistements de Joël Matip (Liverpool FC), Éric Choupo-Moting (Schalke 04), Frank Kom (Karlsruhe SC) et Allan Nyom (West Bromwich Albion), qui préfèrent se concentrer sur leur saison en club, ainsi que l’absence d’Henri Bedimo (Olympique Lyonnais) et Aurélien Chedjou (récemment libéré par Galatasaray), ignorés par le sélectionneur Hugo Broos.

La sélection camerounaise peut cependant compter sur une brigade défensive solide avec notamment Nicolas N’Koulou (Olympique Lyonnais) et à défaut d’avoir des joueurs de champ créatifs, elle peut miser sur le contre pour alimenter les attaquants Vincent Aboubakar (Besiktas) et Benjamin Moukandjo (Lorient) afin de faire payer cher leurs adversaires. La relative faiblesse du groupe A devrait donc permettre au Cameroun de terminer logiquement en tête, si les Lions Indomptables savent se montrer opportunistes. C’est lors de la ronde des 8 qu’il faudra sans doute commencer à s’inquiéter.

BURKINA FASO

Disposant d’un collectif dont la plupart des joueurs sont dans la force de l’âge et qui jouent ensemble depuis 4 ans, il ne faudra pas prendre le Burkina Faso à la légère. Finaliste de la CAN 2013, les Étalons avaient déçus en 2015 avec aucune victoire en phase de poules. Nul doute que cette génération dorée va vouloir se reprendre en 2017, surtout si l’on en croit ses récentes performances en qualifications de la Coupe du Monde. Le problème est que le Burkina Faso n’a affronté aucune tête d’affiche du continent depuis la CAN 2015, et que leur attaque est loin d’être efficace, tant s’en faut, avec 17 matchs consécutifs sans avoir plus de deux réalisations.

En revanche, la charnière défensive demeure rassurante notamment avec Bakary Koné (Malaga), mais reste à savoir si l’absence de Steeve Yago (Toulouse FC), suspendu pour deux matchs, peut s’avérer un facteur déterminant. Pour le cas où l’attaquant Jonathan Pitroipa (Al Nasr, Émirats Arabes Unis) ne soit pas aussi productif qu’il l’avait été en 2013, le substitut Banou Diawara (Smouha SC, Égypte) devra continuer à être décisif dans les moments clés si les Étalons veulent répéter leurs exploits d’il y a quatre ans.

Diawara a effectivement inscrit le but de la victoire à la toute fin des arrêts de jeu du dernier match de qualification contre le Botswana et le but égalisateur contre l’Afrique du Sud en qualifications de la Coupe de Monde, à nouveau dans les arrêts de jeu. Bref, l’effectif du Burkina Faso demeure uni et se connait bien, mais il n’y aucune garantie que la sélection pourra franchir la phase de poules car il y a trop de points d’interrogation et qu’on ignore comment elle va réagir face à de grosses cylindrés.

GUINÉE-BISSAU

L’ancienne colonie portugaise de Guinée-Bissau en est à sa toute première participation à la CAN. On ne s’attend donc pas à ce que cette sélection franchit la phase de poule. Sur papier, l’effectif est largement composé de joueurs évoluant au Portugal dans des divisions inférieures, mais deux jeunes milieux de terrain du club de première division grecque Levadiakos, Toni Silva (23 ans) et Zezinho (23 ans), ont le potentiel pour dynamiser le front offensif.

La perte récente sur blessure de l’attaquant Cicero Semedo, qui évolue en première division portugaise avec le FC Paços de Ferreira et qui est actuellement le meilleur buteur de la sélection, ne laisse cependant pas beaucoup d’espoir de voir la Guinée-Bissau gagner un seul match. Il leur faudra répéter collectivement leur performance incroyable en qualifications et que les joueurs jouent tous à un niveau optimal pour espérer progresser, sinon rivaliser avec leurs opposants.


Cet article a été rédigé par Mathieu Lemée

Bio de Mathieu: Chroniqueur et journaliste foot pour football365.fr page Afrique et pour Animateur du podcast via


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur StitcherPlayer FMGoogle Play MusicRZOiTunes et sur la page kanfootballclub. Merci à notre partenaire miseojeu.

SHARE
La poutine du soccer. Les dernières nouvelles, podcast et vidéos du soccer sur kanfootballclub.com Retrouvez vos chroniques, débats sur la MLS, l'impact de Montréal, et le foot européen.