Course aux séries MLS : 5 matchs pour tout décider

Course aux séries MLS le point au 26 septembre 2015 par Étienne Bouthillier.

La saison de la MLS tire à sa fin et les équipes du milieu de classement sont en pleine course aux séries qui mèneront (peut-être) à l’ultime récompense dans la première division nord-américaine, soit la Coupe MLS. Voici donc un portrait de chaque équipe de chaque conférence dans leur course aux fameux « Playoffs ».

Conférence de l’Est

Malgré la victoire d’hier d’Orlando sur le Red Bulls de New York, on peut affirmer que la course aux séries de la conférence Est est effectivement terminée. À moins d’un retournement majeur de la situation, ou d’un effondrement d’un club, aucune équipe ne devrait soit monter, soit descendre en bas de la fameuse ligne rouge qui délimite la 6e et la 7e position.

1. Red Bulls de New York (48 points en 29 matchs)

Le Red Bull est bon premier dans la conférence de l’Est et possède 1 match en main sur les trois autres équipes derrière lui. New York est en bonne position pour terminer en première place. Match important contre Colombus, tout juste derrière lui. Les derniers matchs contre Philadelphie et Chicago ne devraient pas lui poser trop de problèmes.

2. Crew de Colombus (47 points en 30 matchs)

Le Crew de Colombus est bon deuxième, mais ne devrait pas le rester, vu la qualité des équipes contre quelle il joue dans cette fin de saison. Portland, New York (Red Bull), Toronto et DC United. Il devra utiliser toutes ses ressources offensives, tel Kei Kamara (encore meneur de la ligue avec 21 buts) et Ethan Finley pour garder sa place au deuxième rang.

3. Révolution de la Nouvelle-Angleterre (46 points en 30 matchs)

Intraitable jusqu’à samedi dernier, le Revolution devrait logiquement terminer derrière le Red Bulls dans cette lutte à trois pour la deuxième. Pour éviter les barrages en séries, il devra affronter les trois pires équipes de la conférence de l’Est, soit Philadelphie, Chicago et le New York City FC pour la fin de la saison. Ça augure bien pour cette équipe qui peut rêver à une deuxième finale d’affilée en coupe MLS.

4. DC United (45 points en 30 matchs)

Le DC United est en chute libre présentement. Il n’a pas gagné à ses 5 derniers matchs. Lui qui a assuré la première place devrait logiquement terminer quatrième dans sa conférence. Sa participation en ligue des champions pourrait être un facteur qui expliquerait sa méforme. Il peut toujours essayer de rebondir et d’être en forme pour les séries, mais la tâche ne sera pas facile.

5. Toronto FC (40 points en 29 matchs)

Fort d’un Giovinco spectaculaire, le Toronto FC est en bonne position pour les séries. La quatrième position semble inaccessible, mais Toronto peut quand même y croire. Il doit quand même se concentrer et garder sa place en séries, qui semble due depuis longtemps, mais qu’on ne doit pas prendre acquise, vu les matchs contre le Red Bulls et le Crew.

6. Impact de Montréal (39 points en 28 matchs)

À moins d’un effondrement majeur, l’Impact de Montréal devrait faire les séries. Il est sur une bonne séquence présentement, il a deux matchs en mains sur la majorité de ses adversaires, et Didier Drogba est littéralement en feu ces dernières semaines. Bien qu’on doit protéger la dernière place en séries, on se voit bien subtiliser la cinquième place au Toronto FC, lutte qui se prolongera jusqu’au tout dernier match, au Stade Saputo.

7. Orlando City FC (38 points en 31 matchs)

Même s’il n’est qu’à un seul point du sixième rang, Orlando City a deux matchs de moins de joués que son principal rival, l’Impact, et risque de terminer, malheureusement, au septième rang. Le match de samedi prochain, à domicile, contre ce même Impact sera extrêmement décisif.

8. New York City FC (34 points en 30 matchs)

À quatre gros points d’Orlando, il sera très difficile d’aller les rejoindre au septième rang et, en plus, rêver à une place en séries. On ne doit pas se faire trop d’attente. Cependant, pour une équipe d’expansion avec de tels joueurs, de si haut calibre, on va devoir en donner plus l’an prochain.

9. Union de Philadelphie (33 points en 30 matchs)

Une saison bien tranquille et décevante pour l’Union. Un gros « bof » pour cette équipe qui ne peut rêvasser qu’à autre chose que la cinquième place. Il devra faire de gros changements durant la saison morte pour se hisser plus haut au classement l’an prochain.

10. Fire de Chicago (27 points en 30 matchs)

Rien ne va plus pour cette équipe de Chicago qui a de très bonnes chances de finir bon dernières. Comme l’an dernier, où cette équipe a terminé avant-dernière, il va, à coup sûr, rater les séries. Quatre défaites de suite pour cette équipe qui, dans ces quatre derniers matchs, affronte des équipes qui se trouvent toutes dans les cinq premières de la conférence de l’Est.

Conférence de l’Ouest

Si l’on suit la logique des matchs en main, Dallas devrait subtiliser la première place à Vancouver, et Los Angeles, troisième. Cependant, le football est imprévisible du début à la fin, et je crois que nous ne sommes pas au début de nos surprises dans la conférence de l’Ouest, surtout que les séries sont encore jouables jusqu’à la fin.

1. Whitecaps de Vancouver (48 points en 30 matchs)

Les WhiteCaps de Vancouver sont une équipe très prometteuse pour les séries et qui a su bien gérer son effectif pour la ligue des champions… qu’elle a malheureusement perdu. Se concentrant peut-être plus sur la MLS, elle a bien gardé sa première place et devrait la garder d’ici la fin du championnat.

2. FC Dallas (47 points en 29 matchs)

Bien positionné pour les séries, Dallas peut tout de même rêver à la première place, qui est très jouable. Trois gros matchs sont à l’horaire d’ici la fin de la saison, dont deux consécutifs contre Vancouver, la première position dans l’Ouest. Deux matchs cruciaux et sûrement très excitants qui décideront de la première position dans cette conférence.

3. Galaxy de Los Angeles (47 points en 30 matchs)

La tâche sera difficile pour un Los Angeles intergalactique, qui peut toujours croire à la deuxième place et, ainsi, éviter les barrages. Les prochains matchs seront contre des rivaux directs de la conférence, quatre équipes qualifiées pour les séries. La phase finale de la ligue des champions étant déjà à leur porter, il devrait se tirer de son dernier match sans trop d’embrouilles.

4. Sounders de Seattle (45 points en 30 matchs)

À l’image du LA Galaxy, Seattle doit croire à la deuxième place, même si ce sera difficile. La ligue des champions étant terminée pour eux, du moins jusqu’à la fin de la saison, cette équipe devrait s’en sortir avec l’avantage du terrain pour les barrages, vu la position des deux derniers adversaires de la saison (Houston et Salt Lake City).

5. Sporting de Kansas City (44 points en 29 matchs)

Malgré une légère baisse de régime ces dernières semaines, rejoindre la quatrième place est encore faisable pour Kansas City, qui ne souhaite surtout pas devoir affronter Los Angeles à l’extérieur en match de barrage, en séries. Les matchs contre Seattle et Portland, les équipes devant et derrière seront véritablement décisifs.

6. Timbers de Portland (41 points en 29 matchs)

Les Timbers doivent à tout prix se concentrer sur les séries. Un peu poussifs ces derniers temps, ils doivent s’accrocher à leur sixième place, puisque certaines équipes derrière eux les chauffent pas mal. Le dernier match contre Colorado ne leur fera pas de mal, mais Colombus, KC et LA seront des adversaires coriaces.

7. Earthquakes de San Jose (40 points en 30 matchs)

À la porte des séries, San Jose doit y croire, même si la tâche sera très ardue. Il affronte des équipes puissantes comme Vancouver et Dallas dans la dernière étape de la saison. Il ne doit pas lâcher prise, il n’est qu’à un point des séries, même s’il a un match en moins que Portland.

8. Dynamo de Houston (38 points en 30 matchs)

Portrait très similaire à celui des Earthquakes. Le Dynamo est à la porte, mais affronte des équipes encore plus solides que son direct adversaire. Bien qu’il soit sur une bonne lancée, il sera très difficile pour l’équipe de Houston de se tailler une place dans les séries éliminatoires.

9. Real Salt Lake (38 points en 30 matchs)

Encore très jouable, peut-être même plus que pour San Jose et Houston, pour cette équipe du Real qui dispose d’un match en main et qui joue contre trois équipes exclues du top 5 de la conférence pour la fin de la saison. Assez faisable, même si la mission n’est pas gagnée d’avance.

10. Rapids du Colorado (34 points en 29 matchs)

Saison à oublier pour le Colorado. Mathématiquement non exclu des séries (pour l’instant), ce serait plus que miraculeux de voir cette équipe remonter le classement pour se tailler une place en série. Cependant, il peut se consoler un brin puisqu’il affronte cinq équipes qui luttent pour une place en séries. Un rôle de trouble-fête qui leur irait à merveille.


 

Cet article a été rédigé par Étienne Bouthillier

Laisse nous ton commentaire

commentaires