Snoop Lion (aka Snoop Dogg), dont on attend le premier album le mois prochain, cherche à ramener la question du port des armes au cœur du débat public aux États-Unis dans son clip No Guns Allowed.

Snoop Lion ft. Drake and Cori B. - "No Guns Allowed" (Official Video)
Snoop Lion ft. Drake and Cori B. – “No Guns Allowed” (Official Video)

Le rappeur, accompagné de sa fille Cori-B, d’une chorale et du chanteur Drake, nous livre un clip en noir et blanc, réalisé par Jessy Terrero (qui a déjà travaillé avec 50 Cent, Sean Paul, Akon, Jill Scott…) et produit par Major Lazer, Ariel Rechtshaid et Dre Skull.

http://www.youtube.com/watch?v=jqo9gPxT6A8

Les images des artistes sont entrecoupées de séquences d’archives poignantes rappelant les multiples tueries qui ont eu lieu aux États-Unis et dans le monde, drames causés par les politiques trop laxistes vis-à-vis du commerce des armes à feu. La vidéo s’ouvre d’ailleurs sur les images du président Barack Obama prononçant un discours suite à la tuerie de Newton, survenue en décembre dernier.

« Me don’t want to see no more innocent blood shed, Me don’t want to see more youth dead » ; après une jeunesse sulfureuse, semée de passages en prison et de déboires judiciaires, Snoop Dogg change d’image et démontre sa volonté de se positionner en faveur d’un contrôle des armes à feu aux États-Unis. Le rappeur/chanteur de 41 ans a en effet lui-même connu la douleur de perdre un proche sous les balles : le 13 septembre 1996, le talentueux Tupac Shakur est assassiné d’une rafale de coups de feu.

L’album Reincarnated, dont la sortie est prévue le 23 avril prochain, marque un véritable tournant dans la carrière de Snoop qui cherche à transmettre de nouveaux messages à son public, des messages de paix, des messages à la jeunesse. « No guns allowed » est significatif de cette volonté d’engagement de nombreux artistes, rappeurs et chanteurs américains,  de faire pression sur le gouvernement et sur le président Obama, pour que les drames qui ont choqué l’Amérique ne se reproduisent plus.

Pour rappel, aux États-Unis, détenir une arme à feu est un droit garanti par le deuxième amendement de la Constitution. Il y a actuellement près de 300 millions d’armes à feu en libre circulation sur le territoire américain et ces armes sont responsables d’environ 30 000 décès chaque année aux États-Unis : neuf mineurs meurent ainsi chaque jour, souvent accidentellement. Des chiffres qui font froid dans le dos… et qui laissent à réfléchir.

Comments