Point de Match, changer l’avenir des jeunes québécois grâce au sport

Une centaine de jeunes ont été conviés à l’Université de Montréal pour participer à l’initiative « POINT DE MATCH » mise sur pied par le Une école montréalaise pour tous (UÉMPT).

Les jeunes des écoles de St-Rémi, St-Vincent-Marie (CSPÎ) et d’Armand-Lavergne (CSDM) ont vécu une journée extraordinaire ce jeudi 18 mai. En effet, ils ont été accueillis par des membres de l’équipe de soccer des Carabins de l’Université de Montréal pour vivre des activités parascolaires bien spéciales.

Une journée pas comme les autres.

Les jeunes ont eu l’opportunité de vivre une conférence de presse spécialement montée pour eux afin de poser toutes les questions possibles aux athlètes. Les enfants du primaire étaient bien préparés pour l’occasion. Rêves, relations avec les parents, souvenirs de matchs, nutrition sportive, rapport aux études, etc., de nombreux sujets ont été discutés durant plus d’une heure avec des joueurs qui se sont prêtés à l’exercice avec sourire. Le tout a été suivi d’une visite exclusive des vestiaires et des installations sportives des Carabins.

La conférence de presse n’était pas un exercice fictif puisque les élèves ont par la suite dû rédiger un article sur les enseignements appris lors de la séance de questions. Après un lunch bien mérité, ils se sont rués sur la pelouse du CEPSUM pour une session de soccer remplie de buts et de rires.


Point de Match, le sport au service de la lecture

L’initiative POINT DE MATCH consiste à intégrer, grâce aux entraîneurs d’équipes sportives, des activités de lecture aux activités sportives parascolaires. Outre l’entraîneur, d’autres modèles d’engagement et de réussites scolaires ont aussi été recrutés pour s’associer à POINT DE MATCH : athlètes professionnels, auteurs jeunesse, amateurs de sport, journalistes sportives, équipes sportives collégiales et universitaires.


Des retombées positives

Du côté des Carabins les joueurs étaient ravis, ils avaient plusieurs messages à transmettre : « Travail, respect et humilité. Que ce soit à l’école ou dans le sport, confie l’un d’entre eux. Le respect de ses parents aussi c’est comme ça qu’on avance. Être humble permet de savoir ce qu’on peut faire. »

Pour le coach des Carabins, cette journée est aussi une source de fierté « Nos joueurs ont ça à cœur de redonner et trouver des moments spécifiques où ils peuvent inspirer la prochaine génération de joueurs. Si on leur donne l’opportunité de s’exprimer, ils ont beaucoup de qualités. Pour moi concilier le sport et les études ce sont des choix, pas des sacrifices, ils doivent faire le choix d’étudier et de s’entraîner pour être capable de performer. Donc ce sont des bons choix. »

« J’ai bien aimé le match de soccer qu’on a fait, affirme un jeune garçon participant à la journée. On s’est bien amusés. Les joueurs et l’entraîneur nous ont bien accueillis. On a aimé la conférence de presse »

Les entraîneurs de l’école avaient le sourire aux lèvres devant la passion de leurs élèves « Un de mes objectifs est que le jeune ait un moment en classe pour sortir un livre sur un sujet qui peut l’intéresser, indique l’un d’entre eux. On mixe ça avec un peu de sport, car les jeunes l’apprécient beaucoup. Aujourd’hui les jeunes se sont déplacés au CEPSUM pour une activité avec les Carabins. C’est une belle expérience pour eux, ils ont eu l’occasion de poser des questions pertinentes. De plus, les jeunes ont hâte de bouger. Ils ont la chance d’avoir une leçon de foot, c’est une belle journée. Les jeunes sont privilégiés d’être là. »

Kan Football Club s’étant engagé comme partenaire médiatique de l’initiative publiera sur sa plateforme les articles des écoles participantes au cours des prochaines semaines.

Cliquez ici pour lire l’article de l’École Saint-Rémi -CSPÎ

Cliquez ici pour lire l’article de L’école St-Vincent-Marie – CSPÎ

Cliquez ici pour lire l’article de l’École Armand-Lavergne -CSDM

Laisse nous ton commentaire

commentaires