Home Blog Page 3

Best Themed Mexican Slots

best-themed-mexican-slots

Best Themed Mexican Slots 

Mexican themed slot games have seen a relatively slow increase in demand but that has not stopped developers from creating games in this genre. These types of games (which are available at Easy Slots) are often filled with bright popping colours and background music that will keep you dancing. Of course it also comes with loads of special features to make the game come to life.

There are so many on the market these days it can get a little tedious to choose just one to play. Here we are going to take a look at a few of the best that are available.

Stellar Jackpots with Chilli Gold Slot 

This game was developed in collaboration with a few different studios that alone should tell you that the game must be good. With gaming giants such as SG Digital, Next Gaming and Lightning Box Games coming together, the game was launched in 2016 and adopts the theme of food, desserts, gold and of course those rowdy Mexicans.

This 5 reel and 40 payline game includes the much wanted progressive jackpot for those who want the chance to win big. Chilli Gold incorporates all the special features you could ever wish for in a game. These include free spins, bonus rounds, multipliers, scatter symbols, wilds and even a gamble feature for those that love the risk factor. 

Chilli Heat Slot Game

Chilli Heat slot is a 5 reel and 25 payline game that has an authentic Mexican theme. Developed by Pragmatic Play and released in January 2018 the game sports all the modern aspects of a slot game. 

The features included in this slot game are wild symbols, scatter symbols, free spins and a bonus round which can be quite lucrative. The game has an RTP of 94.99% and offers players the option of betting between 0.25 and 125. 

Fortunes of The Dead Slots 

This game features an RTP of 95.79% and allows bets to made of between 0.01 and 10 and includes a jackpot of 500 coins which is not mind blowing or anything. The software is provided by Side City Studios who are not the most well known developer but they are getting there slowly. 

Inspired by the day of the dead carnival held yearly in Mexico, you can expect to see some pretty outrageous characters on the screen. The game does not feature a progressive jackpot but makes up for this by adding wild symbols, scatter symbols and free spins.  

El Jackpotto Slot 

The game is based on Mexican sports and culture so you can imagine what the reels have in store for you. Released in 2017 by Blueprint Gaming the game sports a wide variety of special features that will swell your wallet.

Featuring 5 reels and 20 paylines, the game offers an RTP 96%. Minimum bets start at 0.20 and go up to 500. There is no progressive jackpot; however, players can look forward to the 500x your bet in game jackpot. There are bonus features such as smack that ass, pound for pound, free spins and big money features. The game also incorporates wilds, scatters and a bonus shuffle.

Jackpot Slots Explained

Jackpot Slots Explained

Jackpot Slots Explained

Jackpots are bonuses offered by slot games that definitely sweeten the pot as who wouldn’t love the chance to become a millionaire by spending a couple of pennies on a few spins? Jackpots are large cash prizes that players stand a chance to win if the right symbols are matched up or bonus rounds passed. Online slot jackpots are the most popular as players don’t need to leave the comforts of their own home if they wish to spin the reels – follow link to play.

Types of Jackpot Games

There are two types of jackpots: progressive jackpots and flat jackpots. A progressive jackpot increases in value until someone wins it – like the lottery. Flat jackpots are fixed jackpots that stay the same, the amount does not increase or decrease, the slot has a set jackpot that players can win.

There are three varieties of progressive jackpots:

  •         Proprietary Progressive: All video slots for instance that add to the same jackpot and continue to increase until someone wins it.
  •         Standalone Progressive: This jackpot continues to grow as long as the player keeps playing that particular slot, regardless of other players who are playing the game.
  •         Wide Progressive: A jackpot used often in casinos. This type of jackpot keeps growing as people play the game in from different areas, even across the world. This is a type of jackpot that is found among slot machines, not online.

The Jackpot Amount

A flat jackpot’s value will be on the slot’s screen, so you will know exactly how much you could possibly win as you play the slot. When it comes to a progressive slot, there is a jackpot meter that players can watch rise as they place their bets. Showing the value of the jackpot on the screen is extremely motivational as you never forget what you are playing for.

How to be Eligible to Win a Jackpot

Most slots require players to place the maximum bet within the betting range that each slot has. You need to bet the maximum during each round in order to be in the running to win the jackpot. There is a button, on both online and offline slots, that is labelled “max bet” for quick gameplay. This also increases your chances of getting other big cash prizes since you’ll be betting across all paylines and have lots of room to make winning combinations. Minimum bets usually only give you access to one payline and in turn minimises your chances at the jackpot or any big wins.

Players win jackpots randomly, so this means that there is no strategy to guarantee a jackpot win. As mentioned before there is a way to be in the running but from there the results are random due to RNG (random number generator) programming. Knowing the rules of the game and how to get to bonus rounds is a step in the right direction as coupled with placing a max bet, your chances are increased and all you need now is a bit of luck.

CONNAISSEZ-VOUS NAO ?

Connaissez vous Nao? C’est la question que j’ai envie de vous poser aujourd’hui. Si oui, très bien. Sinon, il y a un début à tout et j’espère que cet article vous donnera envie d’en apprendre toujours plus sur la chanteuse.

     Alors entrons dans le vif su sujet. Loin de moi l’idée de jouer les puristes, puisque je ne la connais que depuis la deuxième partie de l’année 2016. Néanmoins, sa carrière solo ne débute qu’en 2014, elle a alors 26 ans.

     Comment l’ai-je découverte? Un peu par hasard (ou non). Pendant des années,  je me contentais d’attendre le leak des albums des artistes,  mais le destin a voulu que je passe un cap, depuis j’ai découvert l’univers des plateformes de streaming en premium (sans la coupure pub). Et Nao était donc une de mes premières découvertes.

     Pour la petite histoire, Nao de son vrai nom Neo Jessica Joshua est une chanteuse anglaise née un jour de décembre en 1987. Ses parents étant séparés, elle grandit entre Londres et Nottingham (lieu de naissance). Plus tard elle poursuivra ses études (vocal jazz) à la Guildhall School of Music & Drama à Londres. Suite à sa formation, elle fera les choeurs pour quelques artistes anglais et pendant six ans fera partie d’un groupe féminin baptisé “The Boxettes” qui avait pour particularité de mélanger chansons A capella et Beatboxing.

Elle met fin à sa collaboration avec le groupe en 2014, sans doute pour pouvoir préparer son premier EP qu’elle sortira en Octobre 2014 “So Good” sur lequel on retrouvera un titre éponyme, mais aussi Good Girl, Take Control of You et Adore You.

“So Good feat A. K. Paul”

“Good Girl”

“Take Control of You”

“Adore you”

Avec cet EP, Nao nous fait découvrir un univers qui peut être Pop/Funk/Electro avec les titres comme “So Good”, “Take Control of You” ou encore “Good Girl” mais aussi très Soul ou R&B avec un titre comme “Adore You”.

     Un univers éclectique qui nous rendrait la tâche impossible si l’on souhaite ranger l’artiste dans une seule case. En fait, pour moi elle est le reflet même de la scène musicale londonienne. Une scène qui se nourrit de tellement d’influences qui font que les artistes londoniens, grâce à leur musicalité (sans doute aussi leur accent) sont reconnaissables à l’oreille comme une aiguille dans une botte de foin. 

Faisons un bon dans le  temps pour nous retrouver en 2016. Nous entrons dans la deuxième partie de l’année, l’été laisse place à l’automne et qui dit automne, dit coup de froid qui s’abat sur nous. C’est ainsi que pour me réchauffer le coeur, tous les jours j’écoute de la musique douce, de la Soul, du R&B, tout en préparant une playlist pour la cuffing season (on ne sait jamais).

C’est dans cette ambiance que je laisse la plateforme de streaming tourner et un peu par hasard ou non je suis tombé sur Nao. Je dis “ou non” puisque nous savons tous que derrière une découverte musicale se trouve un algorithme bien travaillé qui fera souvent revenir certains titres dans nos oreilles en fonction de ce que nous écoutons. Donc à partir du genre musical que nous écoutons la plateforme nous proposera de manière automatique certains titres de son catalogue.

Mais certains artistes ou titres reviennent tellement fréquemment que l’on ne va pas me dire qu’il n’existe aucune connivence entre certaines maisons de production/ artistes et certaines plateformes, même si les responsables de plateformes nient en bloc cette affirmation. Pour en savoir plus sur le sujet, vous pouvez lire cet article: https://linc.cnil.fr/fr/ou-se-cache-la-magie-des-algorithmes-de-recommandation-musicale

Néanmoins cela n’empêche pas de faire souvent de bonnes découvertes voire de très bonnes découvertes. Après les artistes (rappeurs) Soundcloud, j’ai envie de dire qu’il existe dorénavant des artistes Spotify (ou Youtube, Apple Music, Deezer, Tidal pour citer quelques concurrents). Et pour moi être un artiste Spotify n’a rien de péjoratif. C’est une manière de dire que les plateformes de streaming ont sans doute changé notre façon de découvrir de nouveaux artistes et certains artistes malgré le talent qu’ils ont, n’auraient pas la même  visibilité sans les plateformes de streaming. D’autres diraient que si ces plateformes n’existaient pas, les artistes feraient tout simplement autrement puisqu’il y a eu un avant plateformes de streaming et il y a aura forcément un après.

Mais pourquoi je parle d’artistes Spotify dans un article consacré à Nao? Parce que pour moi, Nao est une représentation des artistes Spotify. Que les fans ne me tombent pas dessus car je ne doute pas qu’ils sont nombreux à avoir découvert l’artiste autrement, peut-être même qu’ils se considèrent comme les vrais (si ça peut leur faire plaisir). Et loin de moi la volonté de vouloir réduire l’impact ou la notoriété de la musique de Nao à une plateforme musicale. Mais néanmoins je ne pense pas que mon rapport avec la musique de l’artiste serait le même si je l’avais découverte autrement.

Je m’explique, on peut découvrir des artistes via d’autres moyens bien évidemment (radio, télé, youtube…), mais le fait de mettre un coeur à un artiste sur son appli, l’intégrer à votre bibliothèque musicale ou une playlist va changer votre approche dans le sens où vous décidez de ne plus faire d’un titre qui vous a plu, un simple morceau que vous avez entendu au croisement d’une rue. Vous en faites désormais un titre que vous avez décidé d’intégrer à votre univers voire à votre quotidien. De ce fait, si j’avais découvert Nao autrement, je ne pense pas que j’aurais écouté sa musique de façon aussi régulière ou que j’aurais été au fait de son actualité et de ses sorties musicales de la même façon.

Mais revenons à notre sujet initial. On a parlé du début de carrière de Nao, du moyen par lequel je l’ai découverte et à quel moment. Maintenant si on parlait du titre qui a attiré mon attention?

Si mes souvenirs sont bons, je pense que le premier titre de l’artiste que j’ai écouté c’est “Girlfriend”.

Nao – Girlfriend

Alors il faut savoir que j’aime les chansons “douces” mais aussi très mélancoliques voire tristes. Et pour moi ce titre est donc le doux mélange de tout ce que j’attends d’une bonne chanson. Mais est-ce suffisant? Je pense que ce qui a attiré mon attention c’est aussi la voix de Nao. Certains diront qu’elle a une voix de crécelle ou une voix nasillarde, mais moi j’adore cette voix. Je trouve que sa voix n’est ni l’un, ni l’autre.

Au contraire ça s’entend que c’est une personne qui maîtrise très bien son organe, un organe qui lui permet de se différencier de toutes les chanteuses qui sortent du bois depuis ces dernières années. L’instru aussi fait beaucoup puisque l’on n’est pas dans une sonorité R&B dite classique. On sent la touche électro qui pourrait rappeler des artistes tels que “Disclosure” avec qui elle a d’ailleurs collaboré pour le titre “Superego”, collaboration qui l’a sans doute inspiré pour son album “For All we Know” sorti fin juillet 2016

Disclosure feat Nao – Superego

Après “Girlfriend”, je suis tombé sur “In the morning”

     Sur “In the morning”, dès l’intro Nao nous accueille avec cette voix qui monte sans difficulté dans les aiguës. Le titre est encore plus mélancolique que “Girlfriend”, elle nous montre un peu plus l’étendue de ses capacités vocales, elle arrive à transmettre l’émotion, pour ma part en tout cas. Il n’en fallait pas plus pour que je sois fan. 

     Ceux qui me connaissent savent que le mot “Fan” n’est pas un mot que j’utilise à la légère, surtout en 2019 à une époque où les personnages publics savent tendre le bâton pour se faire “cancelled”. Mais en amour il faut savoir prendre des risques et je pense qu’au delà même de l’univers musical c’est ça aussi le talent. Être capable de transmettre une émotion qui fait en sorte que les personnes qui vous écoutent n’ont pas peur de vous rendre l’émotion que vous pouvez procurer. 

     Je pense que depuis lors je me suis quand même bien débrouillé pour exprimer toute l’affection que j’avais pour sa musique, puisque depuis j’ai pu la voir deux fois en concert à Paris et à chaque fois c’était des places offertes par des gens qui m’aiment. Comme quoi quand vous exprimez ouvertement votre passion, cela tombe dans les bonnes oreilles ou les bons yeux. 

     La première fois que j’ai eu l’occasion de voir Nao en concert c’était le 10 novembre 2016 au “Café de la danse” dans une petite rue perpendiculaire à la rue de lappe dans le 11ème arrondissement de Paris. Une salle d’une capacité de 500 places, autant dire qu’il fallait avoir l’information et malgré la pluie, le public a répondu présent. En première partie on a eu droit au duo australien Kllo que je ne connaissais pas. J’ai essayé de découvrir leur univers plutôt électro un peu avant le concert histoire de ne pas être perdu, mais malgré une prestation honorable ce soir là, je dois avouer que je ne me suis pas intéressé à ce qu’ils faisaient après.  

     Nao venait défendre son premier album “For All We know” sur la scène parisienne. Album sorti un peu plus tôt dans l’année (29 juillet 2016)  sur lequel on peut retrouver les titres 

“Get To Know Ya”

“Inhale Exhale”

“Happy”

“Bad Blood” qui pour moi est clairement un coup de coeur car tout y est totalement parfait, une harmonie parfaite entre la prod et la maîtrise vocale de Nao, sans oublier les paroles bien évidemment.

“DYWM” que j’apprécie tout autant

“Give Me a Little”

“Fool to Love”

“Blue Wine” 

en plus de “Adore You”, “In The Morning”, “Girlfriend” entre autres. 

     Cette scène a été une très belle expérience puisque malgré le fait que la salle n’avait qu’une capacité de 500 places et qu’on peut imaginer que niveau finance NAO soit un peu limitée, elle s’est quand même présentée devant nous avec un petit groupe musicale: un batteur, un clavier, un bassiste… 

     On ne s’est pas retrouvé avec une chanteuse qui faisait du play-back avec un DJ dans un coin.

     C’était un réel plaisir de l’écouter reprendre en live les titres cités plus haut avec un public réceptif. Ce soir là, Nao nous a donné toute l’énergie qu’elle avait et nous a fait comprendre qu’elle n’était pas là par hasard. Si elle était sur cette scène ce soir là, c’est parce qu’elle avait toujours voulu faire ce métier et elle s’était accrochée à son rêve.

     On peut facilement imaginer que ça n’a pas été facile pour elle tous les jours, car à vrai dire Nao ne ressemble pas à la chanteuse de R&B classique ou en tout cas à la chanteuse  “marketable”. Nao n’est pas mince, elle n’est pas lightskin, elle ne va pas s’entourer d’une dizaine de danseurs/seuses pour nous faire une chorégraphie de légende, ce n’est pas une icône de la mode et même son atout majeur qui est sa voix ne fait pas l’unanimité. 

     À vrai dire Nao c’est une femme tout à fait normale, sauf que même les femmes normales sont belles. Encore plus quand elles se connaissent, savent de quoi elles sont capables. Parmi ces artistes à la carrière plus ou moins naissante, Nao est pour moi l’une des plus juste techniquement et vocalement avec un univers qui lui est bien propre. En plus de ça, la voir sur scène, c’est être assuré de voir une personne qui prend du plaisir et est heureuse d’être là. Comme je le disais plus haut, ce n’est pas la meilleure des danseuses mais elle n’hésitera pas à bouger et se dépenser tout au long de son show, avec le sourire en prime pour encore plus de bonne humeur et d’énergies positives.

     Ce concert n’avait fait que confirmer ce que je pensais d’elle. Comment ne pas l’aimer dans ces conditions? Il n’en  fallait pas plus pour qu’elle entre dans ma shortlist des artistes à suivre.

     Musicalement mis à  part la sortie du titre “Nostalgia”, l’année 2017 à été particulièrement calme du côté de la chanteuse. 

     C’est en 2018 qu’elle revient en grande pompe avec le single “Another Lifetime”

     Avec ce titre on retrouve la Nao qu’on aime, une voix juste, de la mélancolie, du R&B avec une légère touche d’Électro

     Suivra le deuxième single “Make  it out Alive” en featuring avec SiR,  l’autre artiste qui monte du côté des hommes cette fois-ci.

     Je crois que ce serait compliqué d’expliquer la  douceur que me procure ce titre. Déjà on a Nao, puis un autre artiste SIR que j’apprécie, puis cette intro, puis ces voix harmonieuses, puis ce clip qui est simple mais avec une esthétique tellement efficace. Bref, ce titre est à tout jamais  dans mon coeur. 

     Après ces deux premiers titre, s’en est suivi: “Drive and disconnect” un titre beaucoup plus rythmé que les deux premiers, “Curiosity”, “If you Ever” en featuring avec 6LACK qui lui a sans doute permis de toucher un nouveau public même si, si le titre figure sur l’album, la voix de 6LACK n’y est pas présente.

     Je vous ai dit que quand vous donnez de l’amour aux gens avec une énergie positive ils vous le rendent bien non? Et bien à peine quelques jours après mon anniversaire, le 26 Octobre 2018, Nao nous a enfin fait l’honneur de dévoiler son album “Saturn” qui en plus des titres cités plus hauts contient les titres: Gabriel, Love Supreme, Don’t change, Yellow of the Sun, A life like this.

“Saturn” (forcément)

“Orbit” 

     Sur les 14 titres qui sont proposés sur l’album, on va dire qu’à  la limite il y en à 3 ou 4 avec lesquels j’ai un peu de mal sans toutefois les sauter à l’écoute. Donc pour moi en soi cet album est plutôt une belle réussite, le genre d’album que l’on peut se permettre de défendre en Live.

     Aussitôt dit, aussitôt fait puisque le 8 mars 2019, Nao donnait rendez-vous à son public parisien, son meilleur public d’après ses  mots (Les londoniens dans la salle l’avaient mauvaise). Cette fois-ci cela se passe à La Gaîté Lyrique,  on notera le changement de standing. Même si ce n’est pas encore le Zénith ou Bercy, on passe d’une salle avec une superficie de 500 places à une superficie de 1800 places.

     Vous voulez savoir comment était l’ambiance? Vous prenez tout ce que j’ai dit pour son premier concert parisien, vous y ajoutez de l’expérience, de la maturité, plus de confiance, plus d’énergie, une scène mieux travaillée et vous obtiendrez le résultat escompté par ceux qui y étaient.

     Voilà, si après avoir lu tout ça on vous demande qui est Nao et vous ne savez toujours pas quoi répondre? Faut croire que vous avez la tête imperméable à toutes formes d’informations. Et si après tout ça vous n’êtes toujours pas convaincu par l’idée de la mettre dans votre liste d’artistes préférés ou en tout cas la liste des artistes à suivre, prenez le temps de regarder la vidéo postée plus bas, ensuite vous m’en direz des nouvelles.

Twitter: Thisnao

Instagram: This_Nao

Site internet: Thisnao.com

 

 

Grèce lieux qui regorgent d’histoire

Une Croisière Grèce permet d’apprécier ces lieux précieux de notre berceau culturel et d’y accéder directement par la mer, qu’ils se situent dans la Grèce Continentale, la Presqu’île du Péloponnèse ou dans les îles.

Chaque voyage en Grèce nous permettra seulement en effet de ne découvrir qu’une partie de ses merveilles, partie qui sera toujours bien infime face à la quantité phénoménale de vestiges des trésors antiques que l’on y trouve.

Dès lors, il s’agira pour nous de visiter tout au moins une partie de son territoire continental, avec les temples d’Athènes, ou le sanctuaire d’Apollon à Delphes, sans oublier de poser le pied sur la Presqu’île du Péloponnèse. Ainsi, nous pourrons prendre la mesure de ce qu’était le grandiose sanctuaire de l’ancienne Olympie. Ce centre religieux édifié principalement en hommage à Zeus et Héra avec de grandes aires dédiées aux Jeux, permettra de partir à la découverte de quelques-unes de ses milliers d’îles composant son riche Archipel. Nous pourrions ainsi nous offrir, l’opportunité d’une visite à l’île de Corfou, et voir ne serait-ce que de l’extérieur l’Achilleon, palais refuge de la Princesse Sissi en son temps. Ou bien entrer dans le musée d’Héraklion en Crète pour admirer le Prince aux lys, ainsi que d’autre chefs-d’œuvre. Une Croisière Grèce permettra de choisir les découvertes que nous souhaitons privilégier au cours d’un voyage particulier.

Et puis, la Grèce, c’est être toujours entouré d’un magnifique bleu lumineux qui vient de la mer et du ciel, partout où nous nous promenons de jour. En Grèce, chaque pas que nous faisons, chaque bouffée d’air que nous respirons est plein de cette quintessence vibrante. Il suffit parfois de se pencher uniquement en marchant, pour ramasser et observer un vestige archéologique en terre cuite ou un morceau de sédiment ancien qui se découvre sous nos pieds. Nous marchons sur le berceau de notre civilisation, nous nous trouvons face aux souvenirs d’une mémoire collective profondément enracinée en nous. La compagnie du guide saura aussi nous faire découvrir ces richesses qui se trouvent même sous nos pieds.

Il est impossible d’être en Grèce sans apprécier le style de vie, l’animation en se promenant dans les marchés, en prenant le temps de s’asseoir à l’ombre d’une pergola dans un bar et de boire un petit verre d’ouzo accompagné de quelques bouchées apéritives, ou d’apprécier un repas savoureux bien au cours d’un dîner au restaurant durant une sortie en soirée. Accoster sur l’île de Santorin est aussi un des objets de notre désir, vouloir se promener au milieu de ses blanches maisons et se relaxer sur ses plages de sable noir de Perissa ou Perivolos.

La BD Aurion est désormais disponible en petit format couleur !

aurion

Aurion L’Héritage des Kori-Odan à la base c’est un jeu vidéo made in Africa qui a été acclamé par la critique internationale.. Le 1er tome de la bande dessinée Aurion est désormais disponible dans un plus petit format « En partie » de 60 pages en couleur.

Vous pouvez donc vous procurer vos premiers exemplaires de la BD Aurion pour moins de 15€ sur Amazon et découvrir l’univers Aurionique pour les grands et les petits.

La BD aborde des thèmes forts comme :

  • Quel est le but de l’Humanité ?
  • La force doit-elle être le résultat de la construction de soi ?
  • Le lien entre les membres d’une lignée pèse-t-il sur la création du futur ?
  • Quel est le pouvoir d’un couple royal et réel face à l’adversité ? Pas de love story novelas-like où les héros ne s’avouent pas leur sentiments pendant 25 tomes.
  • Pas de prophétie, pas d’élus du destin,
  • Pas de temples des anciens, pas de lutte du bien contre le mal.
  • Pas de héros milliardaire avec gadget et pouvoirs issus d’accidents scientifiques,
  • Et évidemment des combats qu’on a voulu savoureux avec émotions héroïques !!

Extrait de notre entrevue en 2013 avec Olivier MADIBA, fondateur de Kiro’o Games.

Pourquoi as-tu choisi le nom Kiro’o ? Que signifie-t-il ?

Kiro’o vient d’un jeu de mot sur l’expression Kiro’o Maonno en Swaheli qui signifie « Vision Spirituelle » . Comme vous pouvez le deviner sur la symbolique de notre logo, nous visons à créer un éveil intérieur par le jeu vidéo, au-delà de la dose d’action et d’effets spéciaux qui sera aussi beaucoup mise en scène.

photo_010

La tradition africaine est très orale, du coup elle n’a pas bien pu se transmettre à la « foule » lorsque nous sommes quittés du système de village au système de villes. Nous pensons qu’en puisant dans ce que notre sagesse locale a d’universel, nous pourrons inspirer le monde entier via nos jeux.

La suite sur Afro Inspiration : Olivier MADIBA, fondateur de Kiro’o Games

Évangélisation et prosélytisme, comment les dissocier ?

Andrew Cho, évangélisation dans la rue| Toronto,ON
« Allez dans tout le monde, et prêchez l’évangile à toute la création », une instruction qui apparaît dans la bible (livre de Marc 16 : 15, version Darby) et qui est devenue l’une des principales missions des chrétiens. Interdire l’évangélisation se résumerait à amputer les missionnaires d’un membre sain. Par ailleurs, une éventuelle interdiction serait une atteinte à la liberté d’expression, la liberté de pensée, de conscience et de religion.

DIFFÉRENCE ENTRE ÉVANGÉLISATION ET PROSÉLYTISME 

Pour rétorquer toute comparaison fallacieuse qui alimente les amalgames, il faudrait revenir aux sources du mot. Prosélyte, dont son origine grecque « proselutos » réfère à un émigrant qui s’installe dans un pays qui lui est étranger. Contrairement à son étymologie, aujourd’hui, ce terme a une connotation négative qui est rattachée à l’acte d’imposer violemment ses convictions religieuses ou ses idées dans le but de « recruter ». Or, dans une approche théologique, l’exégèse biblique du Nouveau Testament démontre que l’évangélisation consiste à diffuser une « bonne nouvelle » concernant le sacrifice de Jésus-Christ à la croix, son amour pour l’humanité et sa résurrection. C’est un témoignage qui donne libre choix aux personnes qui l’écoutent d’accepter ce message ou de le réfuter. En effet, le pratiquant est conscient qu’il ne peut avoir d’influence sur une décision personnelle et que, selon lui, Dieu seul peut convaincre les cœurs.
Ainsi, refuser de considérer les fondements du christianisme serait faire preuve de malhonnêteté intellectuelle. Car on ne pourrait dissocier les pratiques chrétiennes des principes bibliques.
Par conséquent, l’évangélisation se distingue du prosélytisme par son message premier, qui prône l’amour et le respect des libertés individuelles.
Andrew Cho, évangélisation dans le métro | Montréal,QC

L’ÉVANGÉLISATION EST-ELLE LÉGALE ?

Comme le stipule l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 : « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.». En outre, aucun texte de loi n’interdit l’évangélisation dans les lieux publics, à condition de ne pas porter atteinte à l’ordre public.
Donc juridiquement, rien n’empêche les chrétiens de proclamer leur foi dans les métros, les parcs, ou même les avenues, au même titre que l’artiste de rue qui fait la promotion de son art ou le militant d’un parti politique qui distribue des brochures.
De surcroît, l’évangélisation dérange non par ses actions, mais par son contenu. Car parler de Jésus n’est pas populaire.
En somme, l’évangélisation n’est pas prohibée par la loi française. Néanmoins, pour éviter toute sanction pénale elle doit se soumettre aux règles qui régissent la vie en société.
VOIR AUSSI:

Betting Strategies for Blackjack Explained

black jack

Betting Strategies for Blackjack Explained

Boasting some of the best odds casino games have to offer, blackjack’s one of the few games where an average player has a great chance of walking away as a winner. Nevertheless, due to poor knowledge of betting systems and strategies, sometimes competent players struggle to make their successes profitable. So, let’s look at three different types of betting strategies and some of the most popular betting systems within each – click to learn more.

Types of Betting Strategies to win at Blackjack

The three most popular types of betting strategies in blackjack are positive progressions, negative progressions and flat betting. With positive progressions, you increase your bets after wins, but with negative progressions, you raise them after each loss. Meanwhile, your betting stake remains the same with flat strategies.

Of course, there are both advantages and disadvantages to using these strategies. For instance, even though positive progressions help limit your losses and capitalise on hot streaks, they make it harder for you to hold onto your winnings and win money back quickly. Conversely, though negative progressions help you recover losses rapidly and hold onto gains, you need a lot of cash to use them and they can cause you to run up big debts. Flat betting systems can make your money last the longest, yet the stats say you’re unlikely to win with them.

There are numerous betting systems within each category, so let’s analyse some of the more famous of these.

The Martingale System

Thought to have originated in 18th century France, the Martingale operates on negative progression and even though it was invented for roulette, it’s also a big hit amongst blackjack players. To implement this system, all you have to do is double your wager after each loss (and when you win, return to your normal betting stake). In theory, this seems like a sound system, but you need to have plenty of cash available (in case you lose several games in a row) and since casinos set betting stake limits, you can’t always recover your losses.

The Reverse Martingale System

The Reverse Martingale is another popular betting system in blackjack. However, unlike its close cousin, this system is based on positive progression. Thus, you need to double your bets after each win (and bet your regular stake after each loss). You’ll never incur great losses with the Reverse Martingale, yet it’s still really risky as you lose all your winnings with each loss.

The Flat Betting System  

Based around the notion of flat progression, the Flat Betting system is the easiest system to use. Simply work out how much you wish to bet on each hand (e.g., £2)  and then bet this amount every time. Consequently, your stake never changes and you never incur great losses. However, few players ever win big with this system. 

Final Thoughts on how to play blackjack

We hope you’ve enjoyed our rundown of betting strategies and systems. And if so, why don’t you start experimenting with some of these in free online games of blackjack right now?

Xavier Laloux, première exposition internationale du peintre

xavier laloux

Le Noyau du peintre Xavier Laloux, c’est l’essentiel des ressources pour le succès de l’exposition, l’énergie d’un
enthousiasme nucléaire et l’intention semée pour cultiver l’art du Québec.

Xavier Laloux est un Montréalais qui cumule plusieurs années d’expérience en peinture et en tatouage. Ces passions ont suivi son amour pour le graffiti qu’il pratiquait dès la fin des années 1990.

Il exécute sporadiquement ses œuvres devant un public lors d’événements festifs pour
s’imprégner de l’énergie du moment. Cet été, il a d’ailleurs peint sur les scènes des Francofolies et du Festival d’été de Québec. Il a également oeuvré dans l’industrie du vêtement où il a designer des chandails pour des marques locales et internationales. Son art peut se résumer en 2 mots : symbolique et méticuleux.

Autant philanthrope qu’entrepreneur, une part de sa mission personnelle est de « créer des
créateurs. » Ainsi, en 2018, il était à la tête de deux projets innovateurs pour réaménager l’espace urbain avec des murales en Haïti. Son implication auprès de diverses communautés lui vaut beaucoup de respect.

Cette présentation se déroulera le 25 septembre à la paroisse Saint-Charles, 2111 rue Centre à Montréal. Elle débutera dès 19 heures, avec un cocktail-présentation d’artefacts de la carrière de Xavier Laloux. Une allocution sur son cheminement et les détails sur son
exposition suivront. La soirée se terminera à 22 heures.

How to Play Roulette

roulette

How to Play Roulette

Despite the fact that it’s been around for centuries, few other games at 666 Casino can guarantee you such thrills and excitement as roulette. Nevertheless, if you’re new to this game or feeling a little rusty at the roulette table, check out our How to Play Roulette guide here.

The Basics of roulette

Roulette wheels contain red, black and green slots and each of these has a number printed on top (0-36). A game begins when the croupier (dealer) asks players to start placing bets on a betting table beside the wheel. The dealer then spins the wheel and   throws a ball onto it. And you can continue making bets until the ball begins to slow down and the dealer announces “No more bets”. Once the ball finally stops rolling, the dealer collects all the losing bets and pays out all the winning ones.

Pre-spin Activity

You need to find out what the minimum and maximum betting stakes are before you start playing a game. Then, buy some chips at a European roulette table as American roulette wheels contain an extra pocket (with a double zero) – giving the house a bigger advantage (nearly double). After you’ve done all that, place a bet when the dealer gives you permission to do so.

Types of Bets in Roulette

You can make a variety of bets on the inside and the outside of the betting table in roulette. So, lets look at some of these.

Inside bets are the most rewarding bets in roulette, but they are rarely successful. To make an inside bet, simply place a wager on one or more numbers. If you bet on a single number (a straight up bet), and it comes up, you win 35 times your stake. But you’ve only a 2.7% chance of winning one of these wagers in European roulette. Meanwhile, a split bet, is a bet placed on two numbers and if the ball lands on either of your choices, you win 17 times your stake. However, once again, the odds of pulling one of these wins off is low (5.41% in European roulette).

Outside bets are much safer than inside ones, so try to spend most of your money on these. But what exactly are outside bets? Outside bets are bets that cover a range of pockets on the roulette table and some of these (also known as even money bets) almost give you a 50-50 chance of success. For instance, you’ve a 48.6% chance of winning a red or black bet (a bet on either of the two colours). The chances for odd/even bets (a wager on an odd or even number) and low/high bets (a bet on low or high numbers) are the same. One drawback with these wagers, though, is you only win 1x your bet back.

Final Thoughts

Roulette should be a breeze for you now. Yet, before you start playing for cash, spend a bit of time playing free practice games online. Then, buy yourself some chips!

La place de la femme dans le monde des affaires du sport

elle et sport

C’est avec fierté que GEAK, firme lavalloise en gestion d’événement et projet, vous convie à la 2è édition de l’événement « Elle & sport », conférence sur la place de la femme dans le monde des affaires du sports.

En 2018, nous devons encore mettre en lumière certaines situations et discuter de celles-ci afin que le traitement entre les femmes et les hommes puisse être équitable. Dans le but de pouvoir discuter de ces enjeux, mais surtout pour inspirer une jeune génération de femmes ambitieuses, nous avons décidé de créer cette conférence pour illustrer le parcours de plusieurs femmes qui œuvrent dans le monde des affaires et du sport. 

Cette conférence ne s’adresse pas qu’aux femmes, mais bel et bien à tous. Ce sera également une belle opportunité d’échanger sur l’inspiration et le développement personnel. Les panelistes confirmés sont actuellement les premières panélistes confirmées : 

Isabelle Leclaire, Entraineure-Chef de l’équipe de hockey feminine des Carabins de l’Université de Montréal 

Valérie Sanderson, Ex-joueuse professionnelle de soccer pour les équipes canadiennes U17, U20 et le Fc Metz 

Rebecca Sueur, Présidente-fondatrice de l’organisme Rêve Passion Montréal supporté par la FIFA 

Melisa Barile, Épouse de l’ex-joueur professionnel Patrice Bernier et maman INC. 

Claudia Marisol Maduma, Boxeuse, Entrepreneure, Maman et ex-directrice des opérations chez Eye of the tiger management 

L’animatrice de la soirée sera Émilie Duquette, reporter et animatrice. 

Cette conférence se déroulera : Jeudi, le 26 septembre 2019 de 17h30 à 21h00 Cabaret de l’Avenir 1000 boul de l’Avenir, Entrée porte 20, Laval, Quebec H7N 6J6 

La formule : 17h00 à 18h30 Un « 5 à 7 » Formule Cocktail dinatoire aura lieu avec un « Meet and Greet » de jeunes entrepreneurs faisant leur marque dans le monde des affaires et qui sont issus du monde sportif. 

18h30 à 20h15 Plusieurs panélistes viendront parler de leur histoire. Évènement : ELLE & SPORT: Parlons de la femme dans le monde des affaires du sport – 2e Édition 

Billets (Incluant bouchées et une consommation): 25$ (Prix étudiant) Sous presentation de la carte étudiante lors de la conference* 35$ (Prix régulier) 

Réservation sur GEAK Achat en ligne sur Event Brite Suivez notre évènement sur Facebook Elle et Sport – Parlons de la femme dans le monde des affaires et du sport 

Voici les liens utiles:

Baguette Brochette : L’Afrique dans votre sandwich

baguette brochette 1

Un tout nouveau restaurant de type sandwicherie de luxe fera son entrée dans le paysage montréalais dès le mois de septembre.

Fortement inspiré des origines africaines de son fondateur, Baguette Brochette promet un menu rapide, frais et goûteux. « Constatant la forte popularité du pain brochette en Afrique, j’ai décidé d’importer cette tendance culinaire ivoirienne à Montréal » confie Jad Ezzeddine, propriétaire de Baguette Brochette.

Des plats simples et savoureux de type street food composeront le menu qui se veut avant tout original et convivial. Heureux de faire découvrir ses origines, M. Ezzeddine propose différents types de sandwichs, tous présentés dans un pain baguette, en plus de jus santé entièrement faits maison. Pour les clients, il sera possible de choisir entre la brochette de poulet, de bœuf, la baguette burger, végétale ou «Beyond Meat», en plus de sa garniture composée de légumes, de mayonnaise maison et d’épices africaines. Pour sa part, le pain au levain, provenant d’une boulangerie artisanale locale, est fraichement fait chaque matin, exclusivement pour Baguette Brochette.

baguette brochette baguette brochette 1

On ressent, à travers le design de l’endroit signé AL designer, l’inspiration de la nature et de l’Afrique, grâce au judicieux dosage de bois et de végétation que l’on y retrouve. Les insertions de papier peint sont également un intéressant clin d’œil à la savane africaine. Au total, le restaurant propose 20 places assises. De plus, cette nouvelle adresse originale et conviviale propose une terrasse pouvant accueillir 15 personnes pour profiter des dernières chaudes journées d’été. La promesse de Baguette Brochette passe sans contredit par une formule simple, mais originale, des ingrédients frais et soigneusement choisis donnant lieu à des plats remplis de saveur et de fraîcheur. Une nouvelle façon rapide et abordable de bien manger à Montréal.
Baguette Brochette 
3800 rue Saint-Denis
Heures d’ouverture :  ouvert 7 jours, entre 11 h et 23h
http://baguettebrochette.com
@BaguetteBrochette

Inter de Milan : à peine arrivé en Italie, Lukaku a déjà conquis tous les cœurs

lukaku milan

Le début extraordinaire de Romelu Lukaku avec l’Inter de Milan fait la une des médias sprotifs. L’international belge a été remarquable tout au long de la rencontre et sa prestation n’est pas passée inaperçue. Il a été acclamé aussi bien par les supporters du club que par son entraîneur, Antonio Conte

Lukaku est en pleine forme. L’international belge, d’origine congolaise, a marqué son premier but sous les maillots de l’Inter de Milan en Serie A, fameux championnat italien qui a été, il y a quelques années, le lieu de destination privilégié des autres de football du monde entier : Zidane, Thuram, Ibrahimovic etc. Lukaku qui a signé à l’Inter de Milan en août 2019 pour un montant de 80 millions d’euros pourrait être la nouvelle vedette du football italien. Grand, intelligent, rapide et surtout butteur, l’international belge s’est fait remarquer hier sur la pelouse milanaise à travers des gestes techniques et des passes dont il est le seul à avoir le secret. Les fans qui ont misé sur ses exploits sur online casino ou ailleurs n’ont pas été déçus.

Lukaku pourrait rester longtemps dans le club italien car il a le profil type pour évoluer dans ce championnat. Il faut bien l’admettre, le Calcio qui, ces dernières années, a un peu perdu de son charme depuis l’affaire des matches truqués qui avaient secoué ce championnat en 2016, reste néanmoins très compétitif où la rigueur et le physique jouent un rôle très important.

L’international belge, âgé seulement de 26 ans, a tous les atouts pour une longue carrière en Italie. 1,9 m, 94 kg, il est bien parti pour devenir une légende du Calcio, comme le furent à leur époque des joueurs étrangers tels que Ronaldo (brésilien), Zinedine Zidane ou encore Cristiano Ronaldo. En tout cas, à la fin du match, l’entraîneur italien, Antonio Conte, est tombé sous le charme de son jeune attaquant allant jusqu’à souligner que le montant de son rachat vaut plus que cela.

En conférence de presse, face aux journalistes, Conte a dit ceci : « n’oubliez pas que les 65 millions d’euros déboursés pour lui vont être amortis sur 5 ans, alors quand les gens parlent d’une énorme somme, ce n’est pas aussi énorme que cela. J’adore travailler avec des gars qui montrent toujours une énorme volonté. Ce soir, Lukaku a montré pourquoi nous voulions tellement le recruter. Il est entré dans le monde de l’Inter de la meilleure des manières, avec beaucoup d’humilité », a-t-il déclaré.

Dans la presse sportive internationale, la rentrée magistrale de Lukaku n’a laissé personne indifférent. En effet, le joueur belge a fait la une des médias ce mardi. « Course, but, arc : 90 minutes ont suffit à Lukaku pour ensorceler San Siro », a titré ce mardi la Gazzetta Delle Sport. « Lukaku s’est immédiatement senti chez lui à San Siro », souligne le site FCInter1908. Ce mardi, c’est le média italien, Corriere del Sport, qui est revenu sur un détail très amusant. En effet, en plein match contre Lecce, le joueur de l’Inter, Matteo Polano, a posté sur son compte twitter un message dans lequel il a écrit : « Lukaku, tu me dois un but ». Il n’a fallu que quelques minutes pour que le joueur belge inscrive son premier but sous le maillot de l’Inter.

D’autres ont préféré souligner sa rapidité qui, selon eux, serait un atout majeur pour le club qui traverse depuis quelques années une crise. C’est le cas notamment du journaliste italien, Paolo Bonolis, qui, sur son compte Instagram, s’est félicité de l’exploit du jeune joueur et estime que sa vitesse de frappe peut sauver le club.  Le but inscrit par Lukaku doit procurer une immense joie pour l’Inter de Milan, club choisi par l’international belge, malgré l’insistance de la Juventus de Turin. « L’Inter et la Juve me voulaient, mais ils n’étaient pas les seuls. Je devais prendre une décision et c’est celle-ci que j’ai prise. Parce que c’est important d’être dans un club qui croit en toi. Conte me voulait déjà quant il était à la Juventus en 2013, nous avions parlé (…) », a-t-il fait savoir. Ce lundi, en inscrivant son premier but avec l’Inter après avoir fait un match extraordinaire, Lukaku a conquis le cœur des supporters milanais qui ont été loin d’être déçus. Reste à savoir si l’international belge continuera à briller et à faire vibrer des milliers de « Bianco Neri »

Neymar vers le FC Barcelone ? : le transfert du siècle qui secoue la presse sportive

neymar paris

L’avenir de Neymar tient en haleine le monde du foot. En effet, depuis son arrivée au PSG en 2017 pour un moment de 402 millions d’euros, l’international brésilien n’a pas été à la hauteur de la situation. Le PSG, en l’arrachant au FC Barcelone où il avait déjà gagné la Ligue des Champions, le Championnat espagnol et la Coupe du Roi, espérait que Neymar lui rapporte des trophées internationaux. Si l’avenir de Neymar avait été mis en jeu, les adeptes de jeux de casino se seraient rempli les poches.

Mais, ce n’est pas encore le cas. Au niveau national, le PSG de Neymar est incontestablement la meilleure équipe de France, mais à l’extérieur, les succès ne viennent toujours pas. En Ligue des Champions, l’élimination du PSG à domicile par un Manchester United moyen reste un souvenir très amer dans la tête des supporters. Face à cette situation, Neymar a décidé de s’en aller. Une décision qui secoue le club parisien et qui l’oppose désormais au président, Nasser Al-Khalifa.

Dans la presse espagnole, on évoque de plus en plus la possibilité que Neymar retourne au Barça, un club où il a côtoyé les meilleurs joueurs du monde à savoir Lionel Messi, Andres Iniesta, Sergio Busquets ou encore Luis Suarez. Le départ n’est pas encore officiel, mais les négociations entre le PSG et le FC Barcelone sont très avancées.

En effet, dans la presse sportive française, on annonce qu’une délégation a d’ailleurs quitté le FC Barcelone ce mardi pour se rendre à Paris. Selon Le Parisien, le FC Barcelone serait prêt  racheter sa vedette et ce, quelles que soient les conditions posées par le club de la capitale parisienne. Le  montant du transfert risque d’être lourd, mais les Catalans sont prêts à payer le prix.

Mais, ce qui est à souligner est que le cas Neymar risque de créer une véritable guerre entre le FC Barcelone et le Real Madrid. Les Merengues qui, en 2019, ont vécu une crise catastrophique sont aussi prêts à tout pour s’arracher les services du joueur brésilien. Pour cela, Florentino Pérez, président du Real Madrid, est prêt à tout.

En effet, dans la presse espagnole, on a récemment révélé l’offre folle que le club espagnol a proposée au PSG. D’après 20minutos.es, pour obtenir Neymar, le Real Madrid a mis sur la table : 100 millions, plus trois joueurs clés qui font rêver des centaines de clubs européens, à savoir Gareth Bale, James y Keylor Navas. Mais, d’après les rumeurs qui ont circulé un peu partout dans la presse, Neymar ne veut pas porter le maillot du Real. Il veut jouer pour le Barcelone, son club favori.

Dans la presse, on explique même que c’est l’international brésilien qui fait pression sur son père (en même temps son manager) pour que l’opération Barcelone puisse porter ses fruits et qu’il puisse retourner en Catalogne dans les plus brefs délais. Neymar est un gagneur, il aime les défis et sait qu’il risque de gâcher sa carrière dans un championnat français qui n’attire pas les grands joueurs et dans un club rempli de stars qui n’ont plus rien à prouver, pour ne pas dire en fin de carrière.

Dans la presse espagnole, on affirme que des anciennes gloires du football brésilien sont en train d’encourager le jeune Neymar à rejoindre le FC Barcelone. C’est en effet ce qu’a révélé le média espagnol, Sport.es, basé à Barcelone. D’après Sport, l’ancien joueur brésilien, Rivaldo, a publié sur son compte instagram un message dans lequel il a ouvertement appelé Neymar à retourner au Barça. Rivaldo n’a pas mâché ses mots. Il juge que le départ de Neymar vers Paris fut une erreur et que le jeune prodige brésilien n’aurait jamais dû quitter le FC Barcelone, la meilleure équipe du monde.

Selon Sport, le père de Neymar n’a pas hésité à liké le message de l’ancienne star brésilienne. Un signe interprété par le média espagnol comme un accord tacite du manager de Neymar à un transfert de son joueur vers la Catalogne. Quoi qu’il en soit, l’éventuel départ Neymar fait couler beaucoup d’encre et attire l’attention de la presse sportive internationale, notamment européenne. Le FC Barcelone qui n’a plus remporté la Ligue des Champions depuis le départ de Neymar veut s’imposer une nouvelle fois en Europe comme la meilleure équipe du monde. Pour cela, compter sur un joueur clé comme Neymar est plus que nécessaire. C’est obligatoire. On verra bien si les Catalans réussiront à arracher au PSG son chouchou.

Vers une disparition de la notion de riches et de pauvres…

C’est lorsqu’une situation est poussée à l’extrême que la solution s’impose à aux spéculations. Dans notre quotidien et notre proximité, il est des Attitudes qui sont représentatives des rapports géostratégiques qui sont en jeux entre l’occident et l’Afrique et qui pourrait nous familiariser avec les logiques des Systèmes mis en place.

Ainsi, il semble être épuisant de toujours venir en aide à des personnes proches qui vous sollicitent dans l’urgence pour des cas critiques ou qui revêtent une grande importance. On n’a pas d’autre choix en vue de la solidarité humaine que de brûler son épargne voire de s’endetter pour palier à des situations qui semblent sans fins mais dont l’utilisation des fonds n’ira pas forcément à la cause initiale ou évoquées. On préfèrera soigner le « swagg » ou la classe après avoir pleuré pour avoir de quoi vivre. Il est en donc ainsi, selon moi, de ces états voyous qui, en nos noms, sollicitent des crédits ou s’endettent pour des raisons officielles de lutte contre la pauvreté ou le terrorisme mais qui au final justifient des dépenses graisseuses des dirigeants ou des hauts cadres de la fonction publique sans les grandes retombées prévues sur le peuple longtemps abusé et désabusé.

Dans un autre ordre d’idée, ceux qui nous sollicitent et nous ciblent tout particulièrement le font à cause de cette perception qu’ils ont que nous disposons des ressources dont ils ont besoin et c’est bien souvent le cas. En effet, un foyer ou un ménage bien géré doit toujours avoir une épargne ou un matelas financier pour les imprévus or c’est souvent l’objet à tentation de celui qui vit dans l’urgence et dont le mode de fonctionnement n’a pas mis en place la moindre garantie sur ces imprévus. Lassie aux gales et le Four mis. Poursuivant notre parallèle, on peut dire que le niveau de développement des pays dits industrialisés facilite l’infantilisation par mendicité de ceux dont le développement économique est à la traine selon les normes internationales mais qui objectivement n’entre pas dans le même cadre de comparaison – La dimension socioéconomique privilégiant dans un cas la finance et dans l’autre l’humain.

On le voit aisément le rapport semble biaisé entre un bailleur de fond pris de bonne volonté à l’égard de son prochain et la personne nécessiteuse pris dans un marasme socioéconomique vicieux. Les projets mis en place dans ce qui est appelé la coopération touchent alors divers aspects des besoins perçus pour rétablir l’équilibre. Que ce soit par la formation, les infrastructures, les bourses et banques humanitaires ou alimentaires etc. Mettons là aussi les balises à toute mauvaise interprétation de ce propos: la bonne volonté, d’une part, n’interdit pas des agendas cachés d’influence civilisationnels ou de prédation et de larcin des ressources inexploitées par ignorance; d’autre part, la personne nécessiteuse, ne peut éternellement justifier son état par une victimisation outrancière qui ne peut s’affranchir du poids du passé pour envisager se construire un avenir meilleur dès les actes posés dans le présent.

Cela dit quelle solution semble envisageable pour créer une innovation sociale à grand impact capable de réduire le volume de ce marché de la dépendance financière qui définit toute une chaîne de valeur qui va du riche épargnant à patrimoine en amont jusqu’au pauvre s’endettant à cause de revenus insuffisants. Au-delà de ma préconisation habituelle de Partage et d’Échange entre ces deux pôles communautaires, existe l’idée qui serait de revenir à des principes fondateurs tels ceux de la MAAT pour comprendre notre interdépendance sur Terre. Cela permet à tous de prendre conscience que si nous nous endettons auprès des uns nous fragilisons leur épargne et donc leur valeur sociale mais aussi que si nous n’aidons pas à sortir de la zone critique les autres nous n’aurons jamais d’épargne et donc de richesse économique. Le fameux « Aime ton prochain, comme toi-même » voire « Aime ton prochain, comme toi m’aime ». Nous sommes tous sur la même planète pour le moment. L’innovation à formuler consisterait en somme à uniformiser le statut des individus de celui de Riches versus Pauvres vers celui de Simple Économes (individus, foyers, ménages) avec des attributs différents d’action socioéconomique et de leadership communautaire ainsi que des niveaux financiers différents en liens avec le patrimoine transmissible qu’ils possèdent ou qui les possède. Ce statut d’Économe implique la responsabilité pour chacun d’avoir une épargne transmissible minimale proportionnelle à son niveau de vie ou d’activité mais aussi de risquer de vivre avec le moins d’impact Eco-Humain. On l’aura compris, les populations d’Afrique gagneraient à développer des solutions d’épargne collective comme, l’efficace mais tue, tontine et les pays dits industrialisés à guérir de leur confort notamment matériel et rationnel. La solution est donc dans notre pouvoir à tous de nous vider les mains pour prendre soin de l’avenir de la Terre dès ce Monde.

« Le Monde tel que nous le recevons est à la fois à entretenir et à faire évoluer en tenant compte des défis qui s’imposent à la Vie du Vicaire contemporain. »

« Mettre en lumière des femmes noires qui brillent dans l’ombre »

Le dimanche 9 juin s’est déroulé, dans l’un des prestigieux lieux du Vieux-Port, le Salon international de la femme noire. Le titre de cette deuxième édition est au singulier, mais l’événement ne manque pas de rappeler la pluralité des femmes. Ces citoyennes ont des expériences, des témoignages, et des combats différents, mais ont pour dénominateur commun leur couleur de peau.

Souvent invisibles, ou effacées des livres scolaires, de nombreuses femmes noires ont impacté l’Amérique du Nord. Qui pourrait relayer leur histoire, très souvent inconnue du public ?

Dorothy Rhau, présidente et fondatrice du SIFN (salon international de la femme noire), s’est donné pour mission de « mettre en lumière des femmes noires qui brillent dans l’ombre ». Non seulement mentionner les exploits de personnages historiques, mais présenter des personnalités qui « ont contribué de manière remarquable à la société canadienne ». Toujours dans l’objectif d’éclairer les différentes générations, l’équipe du SIFN a programmé lors de la journée des panels de discussions aux sujets hétéroclites, comme l’implication, le futur de la Canadienne noire et les relations amoureuses interculturelles.

Le combat des Afro-Canadiennes dans la société

Qu’importe le taux de mélanine dans le corps, être une femme dans une société où les hommes dominent les secteurs clés n’est pas toujours facile.
Parallèlement, les citoyennes « afro-canadiennes » subissent encore un double affront. Les comportements racistes, qui tirent leurs racines d’une ignorance abyssale, et un sexisme parfois masqué dans le milieu professionnel, sont toujours présents en 2019 !
Une triste réalité qui pousse ces femmes noires à se surpasser au quotidien.
De même, dans certains domaines, une incompréhension des cultures afro freine l’inclusion de ces femmes.

Autres obstacles. Certaines tensions et rivalités entre femmes envahissent le milieu du travail. Quelles en seraient les causes ?

Rivalités entre Noires

Les préjugés populaires qui narrent une rivalité présente entre les communautés noires ne sont pas souvent des billevesées.
Certaines situations liées à un passé historique douloureux continuent de tarauder une partie de la gent féminine. En effet, la sous-représentation et la promotion d’un standard occidental de beauté affectent l’estime d’un grand nombre de femmes noires et provoquent une insécurité.
De plus, la concurrence qui existerait dans le milieu professionnel serait due, selon Soraya Lemur  – directrice des communications et des programmes fondations Michaël Jean – à une rareté des ressources allouées aux citoyennes noires. « Si elles avaient accès aux autres subventions que d’autres groupes dans la société, si elles avaient accès aux mêmes places, aux mêmes positions professionnelles que d’autres groupes dans la société, elles n’auraient aucun besoin de compétitionner entre elles. », a-t-elle exprimé.
Néanmoins, Soraya semble plus optimiste sur ce sujet. Puisqu’elle affirme que les personnes noires ayant accès à ces ressources devraient s’assurer d’ouvrir les portes et de créer de la place pour les autres femmes.

Panélistes – « Chat » des jeunes sur la femme noire du futur

Le manque de diversité dans les médias

Se frayer un chemin dans le monde des médias n’est pas une tâche facile puisque la profession est en crise. Il n’est donc pas garanti de trouver un emploi dans ce domaine. Alors, parler de diversité, n’est-ce pas trop demander ?
Non. La diversité dans les médias est nécessaire, surtout si l’on veut s’assurer de couvrir une variété de sujets. La pluralité d’opinions est une arme indispensable pour la stabilité de notre démocratie, sachant que les médias constituent le « quatrième pouvoir ». Une homogénéité dans la presse serait une régression de la société et une direction vers un monde univoque.
Toutefois, lorsque l’on parle de diversité, il s’agit de désigner notamment les personnes « racisées ». Un souhait unanime pour les communautés noires qui aimeraient suivre des médias plus inclusifs et plus représentatifs. Ce changement affecterait de manière positive la sélection des nouvelles et le traitement de l’information.

 

En somme, le Salon international de la femme noire a eu un franc succès. L’identité noire a été au centre de toutes les conversations. De même que la technologie, la science, la santé mentale, le travail, les relations ont été des sujets évoqués.
L’événement a permis d’aller en profondeur et de dépasser les usages habituellement abordés.
En outre, cette deuxième édition a été enrichie par des panélistes éclectiques qui ont partagé leurs connaissances sur des thématiques distinctes.

Quelle Terre laisserons-nous au nouveau Monde?

Au détour d’une Nuit de l’existence où le Soleil a veillé sa Lune dans une éclipse de paradoxe, l’effrayant Seth et démon intérieur est devenu préférable à la prétention de l’Horus sans prêts datés. La grande Tradition a été ignorée pour l’Innovation à bâton rompu, tout azimut et à tout prix. Oui cette Innovation qui caractérise la Valeur de l’économie et tout particulièrement de l’entreprise commerciale dite start-up and down-broke a fini semble-t-il par trahir la cause de l’Humanité dénaturant la Richesse du leg culturel. Une simple outrance qui pourrait se corriger par le recours à l’Adaptation c’est-à-dire la Conciliation avec la Tradition.

De nature peu connecté aux sources d’informations en continue, il a été encore nécessaire de quitter la plupart des réseaux sociaux ou du moins leur installation sur les terminaux mobiles (tablettes, téléphones, montres etc.) qui étaient transformés en objets à notifications de toutes sortes renforçant le déficit d’attention du sage con centré et faisant saliver à la Pavlov le solitaire ainsi conditionné. L’important étant d’aller vers elles en se connectant au besoin sur un poste de travail et non plus la subir à proximité et instantanéité. De plus, l’information disponible sur Internet dont on se félicitait pour l’ouverture de frontières dans la connaissance entre peuples est devenu une arme de manipulation des masses et d’intrigue. Dans ce contexte hautement technologique et stratégique par l’information qui donnerait presque raison à l’échéance 1984 de George Orwell, montre à quel point beaucoup d’entre-nous sont plongés dans la fameuse Matrice informatique qui succède progressivement au schéma financier du « Rat race » qui a longtemps prévalu. L’hypothèse la plus plausible et classique à cet état de fait ou ces états défaits est que la Nature humaine aurait encore pris un coup dans sa royauté et que son involution nous est à présent manifeste et appelle à une réforme à la hauteur de la chute vicariale.

Un rapide tour d’horizon pourrait donner la chair de poule, décourager ou mobiliser pour la restauration de notre patrimoine commun. Exercice auquel devrait se prêter volontiers l’attendue Bête, Maton dite, Mâte m’a-ton dit, Mahdi dit-on qui nous exhorterait à corriger nos injustices avant le jugement dans le cadre d’une énième Parousie mais cette fois-ci la nôtre, celle de cette histoire de vie. Témoignage. Voici déjà le contexte de notre Livre : Kim et Trump jouent à qui peut allumer le plus gros pétard en premier tandis qu’au Canada on tire déjà sur nos joints en attendant le mois de juin pour se tirer des appartements ainsi encensés au jeu des insensés. Les jeux politiques découragent toute une génération de jeunes qui ont appris que le droit de voter avait été un long combat pour les anciennes générations mais que celui de rester au pouvoir est à présent un devoir pour la stabilité de la ponction dans l’oppression socioéconomique et dans l’exploitation des ressources primaires guidées par la géostratégie internationale. Que le conflit Israélo-Palestinien ne passionne plus; certains y ont passé leur vie quand d’autre y ont laissé la leur. Les scandales de clergé changent juste de nature et d’objet à mesure que la déviation ne justifie toujours pas chantiers et travaux de réforme pour autoriser une forme de vœux légère pour des Saints qui ne s’y destinent plus trop mais sortent toujours des gons aux desseins mineurs. Les écoles de Mystère et de pensée initiatiques font trembler les tough et les affaiblissent au lieu d’enseigner aux morts de l’existence à avoir de l’étoffe. Une minorité qui fait miroiter des lueurs en leurres au lieu d’aider à dévoiler le chemin de la lumière intérieure de chaque être. Un nouveau Québec, Néo N’Astie, toujours couard, choisi peu à peu la méiose entre l’apport de l’immigrant et du résident et souhaite une fécondation venant du cousin de l’hexagone contre in « vi(en)t trop » menaçant des peuples du Sud. Enfin l’écologie voire même la gynécologie de notre Terre qui va de souillure en souillure dans un viol collectif avec ou sans plastique qui laissera de nombreux traumatismes à la génération à naître, fait réfléchir…

Oui c’est de ça qu’il s’agit. De la Terre que nous laisserons au Monde de nos enfants. Quand la migration pour raison socioéconomique et géopolitique devient le choix voire le recours contre le peu d’attraction local ou la traction fiscale voire la distraction vocale pour d’autres menant au même spectre d’édulcoration et d’entropie commencé avec la précédente mondialisation. L’interconnectivité de l’Économie de communauté offre l’avantage de préserver les identités par le partage et de renforcer les économies par l’échange. Pourrait-on dire alors comme certains d’entre nous le pense que dans le futur proche toute personne aura connu une immigration inter ou intra état pour une raison ou une autre et que ces flux de populations s’il ne sont pas suffisamment accompagnés risqueront d’avoir un impact imprévisible sur les sociétés car les « el niñas » et les « el niños » frustrés seront susceptibles d’apporter des tempêtes, ouragans et cyclones et autre cataclysme lorsque la dépression saisira le climat interculturel au sein d’une communauté qu’elle soit régionale ou municipale. Simple CRI de le leur Calebasse vide. Le défi revient dès à présent à bien définir les lois d’intégration, d’assimilation, d’inclusion voire de diffusion (dans le modèle d’Économie de communauté : de mini-groupes ethniques interconnectés répartis à travers l’espace de vie ou de vente) pour ce double Peuple d’immigrants (« a-guère » et « âme-erre ») : Précaires maintenus dans une tiers vie par les allocations et Pauvres détenus de vie tiers pour la consommation. A bon entendeurs…

L’AMOUR 2.0 : LA RUCHE DES CÉLIBATAIRES

Peut-on réellement trouver l’amour sur ces plateformes et construire une relation solide?

Où sont passées les bonnes vieilles méthodes?

Comme des abeilles dans une ruche, les célibataires se regroupent sur les réseaux sociaux pour trouver le partenaire idéal. Est-ce dérisoire d’avoir recours aux sites et applications de rencontres? Peut-on réellement trouver l’amour sur ces plateformes et construire une relation solide?

Rencontre avec des spécialistes de l’amour.
Un reportage de Julie Boccovi

Où en est vraiment l’Impact de Montréal ?

Crédit: MLS soccer

Dans quelques jours, l’Impact de Montréal amorcera sa saison en Californie. Mais après un mercato hivernal mouvementé en MLS, le Bleu-blanc-noir est-il vraiment prêt à amorcer cette nouvelle saison?

Nos adversaires :

Les champions de la MLS, Atlanta, a vendu Miguel Almiron, mais a acquis Gonzalo Martinez. Autre arrivée pour Atlanta, le défenseur Florentin Pogba. Les Red Bulls sont allés chercher le milieu de terrain Marc Rzatkowski, NYCFC est toujours à la recherche du remplaçant de David Villa. Le Revolution a fait un gros coup en allant chercher l’ailier Carles Gil. Giovinco, la fourmie atomique, quitte Toronto pour Al-Hilal pour un chèque avoisinant les 3M de $, autres torontois qui quittent le club : Vazquez, Janson, Van der Wiel, Ricketts et Hagglung. Cependant, le général Ciman rejoint l’équipe ontarienne. Philadelphie s’est renforcé sur le plan offensif, car ils ont signé Scintu un jeune attaquant italien et le milieu offensif mexicain Marco Fabiàn. Bref le niveau de l’Est reste semblable à l’an passé. Des arrivées et des départs, mais aucune formation semble vraiment changer de statut dans la ligue.

Le Bleu-blanc-noir:

Pour ce qui est de l’Impact de Montréal, le mercato n’a pas été très agité. Rod Fanni n’a pas re signé, cependant nous pourrons compter sur Zakaria Diallo qui est en pleine forme. Bacary Sagna a prolongé son aventure montréalaise contrairement à Alejandro Silva qui est allé au Paraguay. Le joueur qui va le remplacer dans le couloir droit est Harry Novillo, mais la grosse acquisition du mercato est Maximiliano Urruti, nouvel attaquant du club. Jeisson Vargas quitte la ville en prêt pour laisser place à Orji Okwonkwo nigérien de 21 ans qui peut évoluer autant sur les flancs que sur le front de l’attaque.

L’Impact de Montréal n’a peut-être pas monté d’une marche, mais le club n’en est pas loin. Enfin un attaquant digne de ce nom, une chimie française dans le couloir droit et surtout un nouveau président. Il reste tout de même des interrogations dans cette équipe, surtout sur la profondeur de celle-ci. Montréal a la chance d’avoir plusieurs jeunes très talentueux dans ses rangs, mais est-ce vraiment suffisant? De ce qu’ils ont montré en match préparatoire, ils auront bel et bien leur mot à dire cette saison et vont très probablement gratter plusieurs minutes. Ce qui est sûr c’est que l’Impact de Montréal peut faire de très belles choses en 2019.

Crédit: Impact de Montréal

 

Les Dix Cours de la Méthode – Épisode 1

Toronto cityscape panorama at dusk over lake with colorful light.

Depuis peu, Fumilayo Adékounlé assiste Arnaud Sègla à la fois dans la rédaction de blogs à des Entrepreneurs Ethniques que dans les pôles de Consultation et de Recherche de la firme The Wisemen Council. Aujourd’hui, ils échangent pour un premier essai d’une nouvelle série sur entrepreneurethnik.com en donnant leurs points de vue mutuels d’adulte de la Diaspora africaine vs jeune femme des Perfora africains pour nous parler des possibilités et difficultés des combats quotidiens de réappropriation ethnique et de développement économique des communautés Noires et au-delà du Sud dans ce qui prend le format d’une agrégation d’idées plus que d’un débat. La problématique et fil directeur de cette agrégation est: «Quels ponts simples d’échange et de partage peut-on mettre en place au niveau individuel ou communautaire, par-delà les clichés et préjugés ethnoculturels ou encore les enjeux et jeux dangereux géopolitique, visant à mettre en place une stratégie gagnante pour la souveraineté socioéconomique de l’Afrique?»

Arnaud Sègla: Bonjour Fumilayo. Tout d’abord, merci pour ta contribution aux activités des projets de The Wisemen Council. Nous allons échanger sans modération vu qu’il s’agit d’une agrégation d’idées et non d’un débat. Je vais tenir ma partie de couverture en tant que Mentor et tu pourras tirer sur la tienne en tant que jeune femme de la Relève entrepreneuriale.

Ceci dit je voulais tout d’abord partager une partie de la vision qui guide mes projets humain, professionnel et d’affaires et savoir déjà ce que tu en penses en tant que jeune femme africaine.

Nous sommes rentrés dans un cycle de l’humanité où le combat est engagé pour la réduction ou l’éradication de la pauvreté sachant qu’il s’agit pour moi à la fois d’une redéfinition de modèle et d’une révolution (par retour d’évolution) de la pensée économique.

Cela intervient après d’autres révolution dans les droits civiques, le pouvoir politique, le commerce des hommes, la souveraineté territoriale, le culte religieux par le polythéisme etc.

La notion de race est quant à elle un défi transversal à toutes ces révolutions et révélations de doctrines contre les injustices de chaque époque et qui concerne des archétypes différents et des lieux différents.

Beaucoup ont choisi dans notre contemporain de lutter contre le mal majeur qu’est la pauvreté, en requérant des pauvres une meilleure production de richesse et de valeur comme solution et panacée d’un point de vue Libéral en économie de Marché

Or pour moi, le problème ne vient pas de l’inefficacité des actifs pauvres quels que soient leurs lieux géographiques mais bien de l’absence ou du peu de partage d’ouvrage et de débouchés par les « passifs » riches souvent dans les pays dits « industrialisés »

Cela m’a amené à travailler sur un Modèle socioéconomique informel d’Attitudes du Sud que s’appelle la Méthode Ka et dont le Message « Chaque Homme est important aux yeux de Dieu » traduit la nécessité de considération et de reconnaissance d’une multiplicité des types de profils de consommation notamment pas toujours définit par le besoin mais aussi le contentement avec une « cinquantaine » d’échelle de nuance entre les deux.

Voilà pour la longue introduction de mon propos. Je te donne la parole pour recueillir tes premières impressions dessus.

Fumilayo Adékounlé: Bonjour Arnaud c’est moi qui te remercie de me permettre de travailler avec toi dans ta contribution au combat pour la souveraineté socioéconomique de l’Afrique. C’est un honneur en tant que femme de participer à cette agrégation

Le problème ne vient effectivement pas de l’inefficacité des actifs pauvres mais beaucoup plus de la sous information de cette couche de la société. Et nous savons que l’information se retrouve en majeure partie dans les ouvrages qui exposent les armes efficaces pour mieux lutter contre la pauvreté. Ces ouvrages ne sont pas, pour la plupart, inexistants, je dirai plutôt qu’ils sont inadéquats ou inadaptés aux réalités actuelles que rencontrent les africains dans la résolution du defi de la souveraineté socioéconomique.

La « Methode Ka » est la bienvenue tant qu’elle peut aider la population africaine notamment la jeunesse et surtout celle féminine à laquelle j’appartiens, pour une meilleure compréhension du marché économique et des défis de la vie économique actuelle.

Arnaud Sègla : Sincèrement Je ne sais plus trop quoi penser des ouvrages de littérature tant économique que sociale. D’aucuns disent avec ironie que « Si tu veux cacher quelque chose à un africain, mets le dans un livre ». Le médium de la lecture vit aussi la même disparité qui caractérise l’Afrique en plus de la diversité, où une certaine élite lit trop et reste dans un débat de concepts et une masse populaire de plus en plus jeunes se contente de rumeurs sur les sujets ou de vidéos manipulatrices quand ce n’est pas tout simplement de la distraction venant des nouvelles industries de production cinématographique africaines remettant en cause leurs bases morales traditionnelles et leurs mœurs au nom de la vente du rêve d’une Afrique moderne. Ce mépris pour l’utilité de la lecture qui se situerait dans la prise en compte suffisante et avec du recul de quelques dépêches ou blog par jour, doit je le pense être associé avec un autre type d’ouvrage qui, toujours dans la philosophie informelle et sans juste jouer sur les mots. Il fait intervenir l’action physique dans le travail, qui est un ouvrage rémunéré contre subordination et échange du temps de loisir, ainsi que les affaires, qui mettent en connexion la demande de débouchées des utilités d’entrepreneurs avec la commande d’usage de la communauté qui est à créer et non à déceler. Cela change de la vision classique de demande des consommateurs et de l’offre des producteurs du Système Libéral.

Ce qui semble jouable à court terme c’est de renforcer la dynamique de pont de partenariat technique et financier voir de vision commune entre la Diaspora et les entreprises menées sur le continent. D’un côté en exhortant ceux ayant un meilleur accès à des revenus à réduire leur train de vie pour dégager une épargne servant de Capital-bail à des acteurs économiques de type MSMEs (Micro, Small, Medium Entreprises) et de l’autre à améliorer la formation basique en sciences de gestion permettant de structurer les actes de commerce tout en maintenant l’Attitude dans une philosophie informelle.

Pour moi, Une entreprise est un effort stratégique par développement (projet), commerce (échange) ou communion (partage) visant à obtenir un résultat ou impact sur un marché (peuple, espace, ère)) par l’action d’un ou plusieurs promoteurs. Ainsi en décline tout type d’entrepreneuriat selon les domaines d’application (agriculture, Informel, livre etc.), d’implication (femmes, ethnicité, social etc.) ou de mode (intra, para, corporate etc.). Le terme “Entrepreneur” ne se limite donc pas au milieu des affaires, au monde de la construction ou à notre ère des initiatives socioéconomiques libéralisées mais bien à une dynamique ethnoculturelle dans la médiation historique et humaine.

Fumilayo Adékounlé: Les africains ne lisent pas assez et c’est bien une triste réalité. Quel que soit la richesse du livre, tant que c’est un livre ils ont bien du mal à le lire. Ceci qui favorise l’ascension des coachs en développement personnel aujourd’hui, des personnes qui ont lu 2 ou 3 livres inspirants et qui ont obtenu du succès, décident de partager leur connaissance non pas en conseillant le livre en question mais en publiant des vidéos sur les réseaux sociaux. Et puisqu’une vidéo est toujours préférable à un livre chez nous, ils deviennent des mentors ou coachs à qui l’auditoire se confie. J’ai suivi dernièrement à la radio une émission ou l’invité, un « coach », devait intervenir pour donner des conseils sur la gestion des finances. Il a cité du début jusqu’à la fin un livre très connu que j’avais lu dans le passé (« Père riche Père pauvre » de Robert Kiyosaki). Il n’a fait que des récitations du livre pourtant les auditeurs ont très apprécié son message. Je suis sûr qu’après son passage, plusieurs le contacteront pour des conseils personnels et rare voire aucun d’entre eux n’ira lire le livre même. L’Afrique est un marché de consommateurs et les personnes intelligentes sont bien déterminées à utiliser ce pouvoir de consommation de la population pour s’enrichir. L’offre est déterminée par la demande. Nous n’avons pas la culture de la lecture et c’est bien dommage. Je précise « nous », parce que tu es témoin que moi aussi j’ai eu beaucoup de mal à lire tes ouvrages, surtout parce que je n’y comprenais pas grand-chose. Les livres que j’ai lus jusqu’à aujourd’hui, j’ai pu les lire seulement parce que j’avais une soif de connaissances dans des domaines donnés. Tous ceux à qui j’ai conseillé ces livres, qui coûtent environ 5 a 15000f CFA, ne les ont pas lus pourtant ils ont besoin de connaissance pour changer tel ou tel aspect de leur vie surtout en matière de finances.

Ce n’est cependant pas une raison pour ne pas conseiller des livres aux africains. Surtout quand je vois comment les jeunes femmes de mon âge dépensent leurs ressources financières. La plupart des discussions entre filles tournent autour des achats de mèches, de pagnes, de sacs à mains, rien que des produits importés de pays développés comme la Chine. Pas de vision à long terme. C’est étonnant de voir qu’elles pensent sincèrement que tout l’argent qui rentre dans leurs mains est destiné à la consommation dans des produits. L’égoïsme, le suivisme, les concurrences inutiles de rivalité dominent le mode de pensée de la population féminine surtout celles des plus jeunes étudiantes de mon âge.

Bien évidemment, les vendeurs se font des bénéfices à travers ces consommations. Trop de personnes chez nous veulent à la fois vivre au-dessus de leurs moyens, et réaliser leurs projets d’avenir, ce qui n’est pas possible sans la discipline et une base de connaissances pratiques en gestion. Nous avons besoin de penser autrement, de voir ce qui se passe ailleurs et de nous lever pour agir autrement. Et c’est alors que le rôle de la Diaspora est important pour permettre de connaître la réalité de l’autre côté du continent. Une association entre Diaspora et Perfora à travers des échanges ne sera que bénéfique pour attiser la dynamique, et aider les entrepreneurs ethniques à mieux grandir.

Arnaud Segla: Je me rappelle qu’il y a peu, en attendant au feu rouge sur un taxi-moto, j’étais surpris de voir ce livre devenu culte (voire issu d’un culte) être proposé par les vendeurs ambulants entre calendriers, victuailles et produits venants de Chine. Pour moi, le paradoxe est qu’un livre qui rend populaire les principes de littérature financière ait tant de succès car son but annoncé et plutôt alléchant comme tout fromage est de troquer la pauvreté pour la richesse sur une simple modification de comportement de Corbeau à Renard.

Je dois dire que moi aussi j’avais cédé à l’emballement autour d’un autre livre qui concerne moins la finance populaire mais l’innovation dans l’entrepreneuriat. Il s’agit du mouvement du Lean Startup. Après être remis de mon enthousiasme, je n’y ai vu que l’application des Méthodes Agile en gestion de projets au domaine de l’entrepreneuriat. Tout comme l’opposition quelque peu manichéenne entre le Père pauvre et le Père riche fait l’apologie de cette économie de marché trop portée sur la Finance et qui délaisse la préservation du patrimoine terrestre et humain en matière de choix de stratégies de développement.

Dans l’un ou l’autre des cas les peuples du Sud en général et Afro-descendants ou Africains en particulier ont cette propension à une forme d’exotisme de consommation les premiers de façon atemporelle avec le weed de l’Antiquité égyptienne, les second de façon culturelle avec l’opium des Acquisitions modernes. À aucun moment, notre propre Attitude ne mène à l’observation d’abord puis à l’adhésion voire la prise en compte de nos propres champions toutes disciplines confondues. Je ne me limite pas au domaine du sport ou de l’art où nous pensons prévaloir mais qui sont, à vrai dire et sans amertume, des espaces délaissés au niveau stratégique et géopolitique par les « autres » et où les enjeux de réelle souveraineté ne se situent pas. Observez tout simplement les introductions d’articles des pages de nouvelles de vos navigateurs Internet quand vous êtes de la Diaspora pour voir le poids médiatique de notre communauté. Inexistant. Ce qui est sans doute un signe indicateur de notre pouvoir socioéconomique. En ce qui concerne la localisation de ces pages sur le continent, elle permet de mieux toucher du doigt le viol par omniprésence de l’actualité exogène. Les nombreuses Web TV et Blogger n’étant apparemment pas digne de contribuer à la masse media reconnue.

J’aurai pu écrire « Maman professionnelle et Maman commerçante » vu qu’elles font les deux ou encore « La bricole informelle » vu que nous commençons nos succès d’affaires par de petites bricoles en mode d’essais erreurs qui nous forge. Le problème est que nous ne valorisons pas assez nos propres Modèles et, comme nul n’est prophète chez soi, je déploie, du mieux possible, mon effort pour faire connaître la Méthode Ka.

La Méthode Ka est un Modèle Socioéconomique des Sud reposant sur 4 fondements (Management, Économie, Commercialisation, Philosophie) et un Esprit dit de Correction fait d’Organisation et d’Ordre, et dont les Concepts ou Gonzomoves guident vers la Vie Modérée (Omar Al Muetedil) c’est-à-dire le partage et l’échange de Richesse et de Valeur à titre de Providence et d’Interdépendance (MAAT) et non leur Création continue et tout azimuth.

On reporte souvent sur la prochaine génération le défi de sauver l’Afrique de ses nombreux prédateurs. Or pour moi c’est un saut quantique à faire foyer par foyer et année par année. Le tout dans une dynamique continue avec un Guide Stratégique central adaptable par chacun tant qu’on concoure tous à la même indépendance financière individuelle d’abord, communautaire puis territoriale. C’est donc une question de Mode d’Organisation de Vie Entrepreneuriale (MOVE) plus que d’Intérêts sur Transactions (IT) à la base du Système de profit en Finance souvent Libérale.

Je te propose qu’on fasse une pause avant la suite de notre échange d’agrégation d’idées.

Merci pour ton temps et ces premiers mots.

Impact de Montréal : Les 3 chantiers de Kevin Gilmore

Photo : Impact de Montréal / Illustration KAN FC
Photo : Impact de Montréal / Illustration KAN FC

Nommé par Joey Saputo comme le président de l’Impact de Montréal, Kevin Gilmore a tout un défi devant lui.

Mais il voit ce défi comme opportunité, celui qui a travaillé 25 ans dans le domaine du sport, médias et divertissement avec notamment Disney Sports Enterprises et le Club de hockey Canadien.

J’utilise le mot chantier différemment que prévu sachant que je préfère réfléchir aux processus que Kevin Gilmore doit passer à travers pour éventuellement établir des objectifs clairs et tangibles (vente de billets, revenus, etc..) et les atteindre.

Voici mes 3 chantiers.

Faire le statut

Avant d’entreprendre toute nouvelle initiative, programme et concept, Kevin Gilmore va devoir travailler beaucoup avec les gens du club afin de savoir ce qui se fait en ce moment.

En prenant le temps de bien exprimer le statu quo et l’impact d’y rester va aider à mieux façonner le futur proche et au-delà. Avec une histoire de 25 ans, l’Impact de Montréal a été une institution du soccer nord-américain, mais depuis son entrée en MLS, le club semble plus être une sorte de dinosaure moderne tellement que la ligue évolue à une vitesse exponentielle.

La décision de Joey Saputo de désigner un exécuteur de sa vision est la meilleure chose qu’il a pu faire pour le club et Kevin Gilmore va hériter du passé du Bleu-Blanc-Noir pour lui construire un futur viable.

Établir une vision

Les affaires qu’on voit comme des obstacles .. des road blocks..je veux qu’on ARRÊTE de se dire que nous sommes dans un petit marché.

En voulant sortir de ce complexe d’infériorité par rapport aux Canadiens de Montréal , par exemple , l’importance de comprendre la situation actuelle de façon objective et systématique est encore plus importante.

Ensuite la vision pragmatique avec des balises tangibles est nécessaire après avoir identifié le statu quo, le ” As Is”. Je m’attends quand même à voir une vision assez cavalière et agressive du côté de Kevin Gilmore, peut-être va-t-il établir un BHAG pour l’organisation dont il va prendre les rênes.

Un “Big Hairy Audacious Goal” ou un But hautement audacieux et grandiose pourrait être établi à l’interne et va définir une vision claire, tangible , quantifiable qui sera fixée dans le temps. Par exemple, on veut vendre 18,000 billets de saison d’ici 2020.

Le club va devoir se donner les moyens d’atteindre ses objectifs, des objectifs clairs à l’interne quoiqu’il arrive.

Rattraper le retard

” 40% des fans MLS ont moins de 35 ans” est la réponse qu’a donnée Kevin Gilmore lorsque Moe Khan de TSN 690 lui pose la question qui tue : comment attirer les milléniaux au Stade Saputo?

Gilmore est déjà conscient de la relation privilégiée qu’a la MLS avec une démographie plus jeune que celle de la NFL et la NBA et il veut en profiter . Il pense déjà à connecter avec tous les fans de l’Impact de Montréal, mais insiste sur l’importance d’avoir un “reach” beaucoup plus digitale ; c’est à dire parler aux fans sur les plateformes sur lesquelles ils consomment.

Voyant le succès fulgurant d’Atlanta United, champion MLS 2018, qui a su attirer une population assez diversifiée , ce genre de succès ouvre les yeux au reste de la ligue.

L’Impact de Montréal a du kilométrage à rattraper pour revenir au point zéro pour ensuite rattraper le retard, s’établir comme un grand marché et devenir chef de file.

C’est mieux de mener la parade que de la suivre.

(Merci Mike Miller pour l’inspiration)

 

Chris Wehan invité au camp de l’Impact de Montréal

Chris_Wehan_Montreal
Crédit photo : Reno 1868 FC

Le milieu de terrain de 24 ans Chris Wehan a été invité au camp d’entraînement de l’Impact de Montréal qui débutera ce lundi 21 janvier en Floride. Libéré en fin saison par San Jose Earthquakes, le milieu de terrain n’a accumulé que 183 minutes en 6 matchs dont 2 départs. Après 5 années à l’Université de New Mexico, Wehan n’a jamais été sélectionné lors d’un repêchage de la MLS.

 

Signé en 2017 par Reno 1868 FC lors de leur saison inaugurale en USL, il remporte le titre de Assist Champion 2017 avec ses 12 passes décisives. Wehan ajoute le titre de Rookie of the Year 2017 et une place sur l’USL All-League First Team. Les statistiques de Chris Wehan en 2017 sont très intéressantes. En 30 matchs dont 29 comme titulaire, Wehan accumule 8 buts dont ce beau petit but sur coup franc. De plus, il termine au 3e rang de la USL avec ses 66 passes clés. Profitant de l’affiliation avec Reno, San Jose signe logiquement ce jeune milieu de terrain en décembre 2017.

Wehan_Assist
Source : USL

 

Très peu utilisé malgré une saison catastrophique des Earthquakes, Wehan fut prêté une première fois en juillet à Reno pendant 5 matchs et une deuxième fois en septembre afin d’y terminer la saison 2018. Au total, Chris Wehan participe à 14 matchs en USL, tous comme titulaire. Pendant ce passage, il accumule 4 buts et 3 passes décisives ainsi qu’un total de 21 passes clés. Bien que droitier, Wehan a marqué plus souvent du pied gauche en USL. Il faut dire qu’il est souvent utilisé du côté gauche du milieu du terrain. Vraisemblablement, Rémi Garde vise l’utiliser comme milieu axial si jamais il gagne un poste lors de ce camp d’entraînement.

Pour terminer…quoi de mieux que des vidéos Youtube…quoique Vargas avait l’air d’une superstar avec ses coup francs sur Youtube.

 


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur StitcherPlayer FMGoogle Play MusicRZOiTunes et sur la page kanfootballclub.

L’Universidad de Chile intéressé par Jeisson Vargas

Jeisson Vargas Universidad Chile
Crédit photo : MLS

Selon la radio locale de Santiago, ADN Radio Chile, Club Universidad de Chile regarderait du côté de Jeisson Vargas comme renfort potentiel pour la saison 2019. L’entraîneur Frank Kudelka cherche à remplacer l’ailier Yeferson Soteldo qui a quitté pour le club mythique brésilien Santos FC. Prêté en 2018 par Huachipato FC au coût de 1,23M€ selon Transfertmarkt, Soteldo a rejoint Santos FC le 12 janvier pour 3M€.

Suite à ce départ, Frank Kudelka aurait ciblé en premier lieu le Paraguayen Cris Martínez du club relégué Deportes Temuco. Par contre, il existe un enjeu majeur à cette alternative. La U n’aurait plus de place pour un joueur non-domestique pour accueillir l’ailier de 25 ans. Selon Central FOX Chile, le joueur aurait tardé à envoyer les documents nécessaires pour sa naturalisation chilienne. Si le club veut aller de l’avant avec l’option Martínez, ils devront tout d’abord transférer un joueur non-domestique.

Par conséquent, toutes ces embûches donneraient plus de force à l’option de Jeisson Vargas. Plus l’instant, il n’est pas possible de savoir si le club chilien envisage d’obtenir Vargas en prêt ou de façon définitive via un transfert. Formé par le club rival CD Universidad Católica, la U ne veut surtout pas se précipiter vers cette option sans avoir bien analysé les conséquences. Au Chili, les histoires hors terrain sont encore très frais à la mémoire des partisans du pays.

Qualifié pour le deuxième tour de qualification de la Libertadores, Club Universidad de Chile aimerait bien compléter leur effectif avant la fin du mois de janvier afin d’être fin prêt pour leur affrontement contre FBC Melgar du Pérou.


Mise à jour 15 janvier

Sur les ondes de DIRECTV Chile, on affirme que l’acquisition de Jeisson Vargas est complètement écartée par Universidad de Chile. L’option première resterait toujours l’ailier Cris Martínez.

Alors que sur les ondes de Fox Sports Chile, on confirme que les problèmes logistiques avec l’acquisition de Cris Martínez renforcerait l’option de Jeisson Vargas pour la U.

D’après La U Radio au Chili, Jeisson Vargas aurait fait savoir à son représentant Sergio Gioino son désir de revenir au pays. Par conséquent, l’agent aurait proposé Vargas à Universidad de Chile. Bien que le club soit intéressé par Jeisson et qu’il a l’avantage de régler leur problème de quota de joueurs non-domestiques, le club reste préoccupé par la mauvaise réputation du joueur. En effet, Jeisson Vargas a été, entre autres, arrêté par la police locale pour des menaces de mort lors d’une altercation avec un autre automobiliste.

Bref, son intention de retourner au pays a déjà été communiqué à l’Impact de Montréal et le coût du transfert pourrait se situer autour de 1,5M$ toujours selon La U Radio. Visiblement, on pourra fort probablement lui demander directement ses projets d’avenir sous peu…


Mise à jour 17 janvier

L’entraîneur-chef de l’Universidad de Chile Frank Kudelka est toujours ouvert au possible recrutement de Jeisson Vargas. Avant de prendre sa décision finale, Kudelka aimerait voir comment son club se comportera lors du match amical de vendredi contre Deportes La Serena.

Selon En Cancha, Kudelka a déclaré qu’il conclura suite à ce match si son club a réellement besoin de renfort et si oui, à quelle position en priorité. En parallèle, la direction du club s’inquiète des problèmes disciplinaires de Vargas et ils veulent s’assurer que Jeisson ne viendra pas nuire au climat du club. Lors de la dernière saison, Soteldo avait perturbé le climat et le club ne veut pas risquer de nouveaux épisodes de turbulences. Bref, Jeisson Vargas sera vraisemblablement présent au début du camp de Montréal et si la U choisit de faire confiance à Vargas, elle préconiserait l’option d’un prêt d’une saison.


Mise à jour 20 janvier

Samedi, FOX Sports au Chili annonce l’arrivée de Jeisson Vargas à Universidad de Chile. Il semble donc selon le réseau chilien que la U se tournera vers le double champion chilien lors de son premier passage au pays avec l’Universidad Católica pour remplacer Yeferson Soltedo puisque l’option Cris Martínez n’avance pas assez rapidement. Les problèmes de procédures de naturalisation de Martínez auront donc forcer Kudelka a se tourner vers notre excellent tireur de coup franc (à l’entraînement).

 

Dimanche, on avance au Chili que Jeisson Vargas sera finalement prêté à l’Universidad de Chile pour la saison 2019 avec une option d’achat de 50% des droits du joueur au coût de 1M$. On se rappellera que le club aurait payé 3,1M$ pour 60% de droits du joueur lors du Mercato d’été 2016. Si la situation n’a pas changé en coulisses, Vargas serait donc toujours propriété à hauteur de 40% des rivaux de la U, soit l’Universidad Católica.

 

Bien que l’Impact de Montréal a annoncé ce dimanche Jeisson Vargas comme joueur présent pour le camp d’entraînement en Floride, Radio Cooperativa au Chili prétend que Jeisson Vargas passera des examens médicaux lundi pour compléter le prêt.


Mise à jour 21 janvier

Après que l’Impact de Montréal ait annoncé clairement que Jeisson Vargas ne voyagera pas avec le club pour le camp d’entraînement en Floride compte tenu de la forte possibilité que l’ailier chilien soit prêté, nous avons vu apparaître plusieurs images de Vargas au Chili. Comme il était annoncé durant le derniers jours, Jeisson Vargas a passé ses examens médicaux, signe évident que le prêt était en voie d’être réglé.

 

Selon Fox Sports au Chili, l’annonce ne serait plus qu’une question d’heure. D’un autre côté, si l’arrivée de Laurent Ciman à Toronto a été considéré comme inacceptable pour plusieurs partisans de l’Impact, imaginez un peu la situation suivante. Jeisson Vargas est un pur produit de l’Universidad Católica, rival absolu de l’Universidad de Chile. Cette haute trahison sportive fait énormément parler des deux côtés et sa présence semble créer quelques vagues.

 

Parallèlement, une clause du contrat pourrait (encore) faire capoter l’opération. En effet, AL Aire Libre avance que l’ancien club de Vargas avait prévu le coup. L’Universidad Católica a voulu se protéger d’un éventuel retour au pays de Vargas et ils avaient ajouté un montant significatif à payer si jamais Vargas se retrouverait un jour avec Colo Colo ou Universidad de Chile. Impossible de connaître le montant précis demandé par Católica mais nous savons que la U n’est pas disposée à payer cette clause. Le clan Vargas serait donc à négocier cette étape finale avec le départ de l’ailier.


Mise à jour 25 janvier

Jeisson Vargas s’éloignerait de plus en plus de l’Universidad de Chile. En effet, Vargas lui-même serait maintenant davantage intéressé à un retour chez son club formateur, c’est-à-dire Universidad Católica. Un drôle de revirement de situation compte tenu que Jeisson ait déjà passé ses examens médicaux avec la Universidad de Chile. Par contre, Católica qui détient toujours 40% des droits du joueur fait maintenant activement obstacle au prêt de Jeisson chez ses rivaux avec cette clause de pénalité monétaire.

 

Ce conflit est très surprenant puisque ce type de blocage est formellement interdit selon la réglementation de la FIFA. Une telle situation n’est pas seulement non-réglementaire mais des sanctions sont habituellement prévues aux clubs fautifs!

FIFA
Source : FIFA

 

Par conséquent, l’entraîneur de l’Universidad Católica Gustavo Quinteros a affiché publiquement lors des derniers jours son intérêt pour Jeisson Vargas. Quinteros aime la polyvalence de Jeisson et il cadre parfaitement aux besoins de recrutement du club. Bref, le départ de Jeisson Vargas semble toujours d’actualité mais sa destination reste encore inconnu. Aussi, il n’y a pas ici une occasion d’enchère entre les deux Universidad puisque dans les deux cas, on parle toujours d’un prêt gratuit de l’ailier pendant un an.

 

À SUIVRE


Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur StitcherPlayer FMGoogle Play MusicRZOiTunes et sur la page kanfootballclub.

Matteo Mancosu signe avec Virtus Entella

Matteo Mancosu Virtus Entella
Crédit Photo : Joel Lemay/Agence QMI

Le club de Serie C Virtus Entella annonce officiellement mardi la signature de l’attaquant Matteo Mancosu. L’attaquant de 34 ans retourne en Italie après un passage de 2 ans et demi avec l’Impact de Montréal. Arrivé en juillet 2016, Matteo aura accumulé 17 buts et 9 passes en 69 matchs avec le Bleu-blanc-noir. Son total de but le place pour l’instant au 5e rang des buteurs de l’Impact de Montréal depuis leur entrée en MLS derrière Piatti (72), Di Vaio (40), Drogba (23) et Bernier (18).

Matteo Mancosu Signature
Source : www.entella.it

 

Selon TUTTOmercatoWEB, le club de Chiavari situé près de Gênes aurait offert un contrat de 3 saisons pour le vétéran Italien. Après une faillite en 2002, le Virtus Entella est né l’année suivante d’une restructuration. Pendant 4 saisons, Entella a participé à la Serie B de 2014 à 2018. Retourné en Serie C cette saison, Virtus Entella est bien positionné pour retourner rapidement en Serie B. L’ajout du vétéran buteur pour 3 saisons se veut donc un investissement sérieux de la part du propriétaire.

 

Courtisé par plusieurs clubs en Italie (Livorno, Carpi, Brescia, Juventus B, Catania et Trapani), Matteo Mancosu préfère rejoindre l’entraîneur Roberto Boscaglia. En effet, c’est sous ses ordres que Mancosu a connu ses meilleures années. De 2012 à 2015 avec Trapani, Matteo Mancosu a accumulé 54 buts en 96 matchs. Pas étonnant que Roberto Boscaglia voit en Matteo Mancosu comme un ajout d’envergure pour son club qui vise le retour en Serie B.

Mancosu Trapani
Source : Mediagol

Et si on parlait foot ?

Prenez part au débat sur Twitter : @KanFootClub ou sur la page Facebook de la communauté du Kan Football Club. Contactez nous par courriel à kanfc@afrokanlife.com. Tous nos podcasts, chroniques et exclusivités sur le soccer montréalais sont disponibles sur StitcherPlayer FMGoogle Play MusicRZOiTunes et sur la page kanfootballclub.

Comment vivre les 5 étapes d’un mercato difficile en tant que supporter

imfc-mls/kan fc

Un supporter vit le mercato comme il peut et passe par différentes étapes.

Un mercato reste quand meme un évènement stressant qui anime les supporters d’un club avec autant d’espoir et désespoir. Mais un mercato vu comme un échec est un moment difficile.

Voici les 5 étapes.

La colère

On vient de rater notre mercato!!

via GIPHY

Le déni

Non! on n’a pas raté notre mercato

via GIPHY

La tristesse

C’est pas vrai. On a raté notre mercato…

via GIPHY

Le marchandage

Si on échange Cabrera, Vargas et 15 ballons, on pourrait avoir assez d’argent d’allocation pour signer Nabil Fekir.

via GIPHY

L’acceptation

Bon, on raté notre mercato #NoPlayoffs.

via GIPHY

Impact de Montréal : Des maillots conçus par un supporter

Un fan de l’Impact de Montréal conçoit des maillots de l’Impact de Montréal.

Nouvelle saison, nouvelle opportunité pour l’Impact de Montréal pour renouer avec ses supporters, ses fans, ses membres. Avec un mercato assez mouvementé pour certains et pas assez pour d’autres, la brand #IMFC pourrait profiter d’un rafraîchissement avec de jolis maillots.

1- Le bleu marine

2- Le bleu ciel

3- Le bleu étoilé mediterraneo

4- El Blanco inspiration River Plate

5- L’Inter Milan horizontal

Tweetez le KAN Football Club avec votre maillot préféré ou laissez un commentaire ici.

Alphonso Davies bientôt prêt pour le Bayern ?

alphonsodavies

Officiellement joueur du Bayern Munich depuis le 1er Janvier 2019, Alphonso Davies ne devrait pas tarder à connaître sa première convocation sous le mythique maillot rouge des Bavarois.

Arrivé en terres allemandes ces dernières semaines afin de s’acclimater au plus vite à son nouveau pays de résidence, le prodige du football canadien semble déjà faire l’unanimité dans le staff des champions d’Europe 2013, comme l’a confirmé l’entraîneur principal, Niko Kovac, relayé par le site officiel de la MLS.

« Si je le compare à l’ensemble de nos joueurs de l’équipe U23, il est clair qu’il possède un temps d’avance sur tout le monde. Alors certes il devra s’acclimater, mais l’on peut déjà voir ses qualités et nous ne le ralentirons pas dans son développement si on peut l’aider », a notamment énoncé celui qui dirige le géant allemand depuis l’été dernier. De bon augure pour Davies, forcément, avant la reprise prochaine des compétitions officielles en Allemagne.

Déjà auteur d’une année 2017 remarquable sous les couleurs des Whitecaps de Vancouver, le natif de Monrovia avait crevé l’écran en 2018, inscrivant 8 buts pour délivrer 11 passes décisives en 27 titularisations sur les terrains américains.

S’il venait à conserver son rythme et poursuivre ses bonnes séances d’entraînement au Saebener Strasse, nul doute qu’il pourrait alors gagner ses premières minutes de jeu lors de la dix-huitième journée de Bundesliga, face à l’actuel septième du classement, Hoffenheim. Le grand espoir canadien y parviendra-t-il ? Réponse dans deux semaines sur https://www.sospronostics.com/ et sa rubrique dédiée au football allemand.

EN RAFALE

4 series document

4 documentaires sur des destins exceptionnels

0
Depuis quelques années, nous assistons au retour en force des documentaires biographiques. En effet, de grands films sont sortis au cinéma, mais aussi sur les plateformes...